Hérault tribune : L'actu au quotidien dans tout l'Hérault

CAP d'AGDE - Refléxions avant le CLUPP du 7 Janvier 2013 par le Docteur Gérard REY

La SODEAL a crée au Cap d'agde un CLUPP (Comité local des usagers permanents…

La SODEAL a crée au Cap d’agde un CLUPP (Comité local des usagers permanents des ports) en demandant des thèmes de réflexion pour une réunion prévue le lundi 7 janvier 2013 à 15 h au Palais des Congrès.
 
Dans le but d’une réflexion générale avant cette réunion, deux propositions me semblent devoir être portées à la connaissance des usagers du port et des acteurs du tourisme local pour une concertation générale constructive.

Nautiquement votre
Gérard REY

Messieurs,
Vous nous proposez un thème de discussion pour la prochaine séance du CLUPP.

Je propose deux thèmes :

1/ Thème relatif à la sécurité des mouillages et des baignades en mer
Nous n’avons ni anse, ni crique protégée de la navigation des scooters de mer ou navires à moteur rapides en dehors d’une petite zone à Brescou très rapidement occupée
Partout ailleurs le mouillage n’est autorisé que dans la zone de navigation rapide en dehors des 300 mètres
Le danger de la baignade est bien réel et la tranquillité fortement perturbée.

Pourquoi ne pas prévoir une zone de mouillage entre 150 et 300 mètres dans laquelle les bateaux n’auraient qu’une possibilité de pénétrer à vitesse très réduite pour un mouillage ?

La sécurité et la tranquillité y gagneraient beaucoup ainsi que l’attrait de notre littoral pour les utilisateurs nautiques qui sont des participants actifs de l’un des atouts maitres de notre promotion touristique : LA MER !
Cela ne dérangerait en aucun cas les usagers de la plage qui, pour 99 % se baignent dans la zone des 50 mètres avec l’avantage d’une sécurité supplémentaire pour les 2 % de nageurs confirmés qui s’éloignent au delà des 150 mètres.

2/ Thème relatif à l’économie locale et à l’attrait des rivages
Sans aucun doute, notre rivage manque de buts et d’accueil pour les milliers de bateaux qui justifient notre position de leader nautique et touristique.

Que reste t-il à faire en mer ? Soit changer de port et dépenser ailleurs les glaces, desserts ou repas de nos vacanciers, soit emmener à bord la nourriture de notre équipage ….. Et pourtant nous avons sur la commune des dizaines de destinations sympathiques où de nombreux agathois ont réalisé des investissements importants avec souvent en plus une qualité de cuisine exemplaire.

Toutes ces merveilleuses plages aménagées pourraient être des buts de sortie à la journée où les plaisanciers  pourraient se donner rendez vous après une matinée sportive et même retrouver les membres de leur famille qui n’apprécient pas les aventures marines !!

Pourquoi interdire à toute annexe, aussi petite soit elle, de stationner quelques heures au bord ou en retrait du rivage dans un espace « parking annexes » prévu à coté ou dans les espaces de ces plages aménagées ?

La question pourrait être facilement discutée entre la commune, les plagistes et les utilisateurs du port pour trouver la meilleure solution sans perturber les adeptes du sable et permettre ainsi aux navigateurs de trouver des buts de sortie un peu plus lointains que ……… l’avant port !

L’impact sur l’économie locale est évidente  ainsi que sur l’attrait de notre rivage qui devient brusquement beaucoup plus accueillant !
Voila, Messieurs les Directeurs et Messieurs les Présidents, deux thèmes qui méritent peut être une réflexion commune des forces vives de notre commune.

J’ajoute pour ceux qui ne me connaissent pas qu’en tant que fondateur du Centre Nautique du Cap d’Agde que j’ai présidé pendant 20 ans, je fais plutôt partie des « navigateurs hauturiers ».

Ce n’est donc pas mon intérêt personnel que j’évoque dans ces propositions mais un bon sens général touristique et économique favorable à la promotion de notre cher Languedoc Roussillon.

Docteur Gérard Rey
 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.