Capiscol...branché...mais pas câblé !

En Mai 2008 était inauguré le nouveau quartier du Capiscol. L'aménageur, l'architecte, le sous-préfet…

En Mai 2008 était inauguré le nouveau quartier du Capiscol. L’aménageur, l’architecte, le sous-préfet le conseiller général,  le député maire se pressaient autour des promoteurs.Le village de bureaux de vente, laissait alors penser que l’on attendait la foule des grands jours.

C’était il y a prés d’un an et demi ! Depuis, les bureaux de vente ont cessé de fleurir le site. Les premiers panneaux annonçant des programmes immobiliers commencent à courber l’échine sous les assauts répétés du vent d’Est et une petite dizaine de villas individuelles sont en chantier sur les 700 logements annoncés.

Coté résidences, si les bureaux de vente ont généralement déserté la zone, on ne désarme pas. Le grand standing est toujours programmé avec livraison au second semestre 2010 pour des surfaces de 99 M2 à 110 M2 pour 355 000 à 450 000 € ( L’Amareva ).
Les fondations n’étant pas creusées on imagine aisément que la liste des futurs acquéreurs est moins étirée que le fil d’un Aligot Aveyronnais !
Les jardins d’Euridyce nous promettent une rare opportunité de nous installer sur un site aménagé
autour d’un axe principal agrémenté de bassins et de plantations
méditerranéennes. Mais rien n’y fait, il n’ y a pas plus de fondations de ce coté là.
L’Agora d’Orphée figure bien sur le plan du site  d’HELENIS , mais aucun lien ne conduit au descriptif proposé.
Du Côté de la SOGEPRO, les Jardins de l’Harmonie ont laissé la place à La Villa Rodin.
L’emblématique ” penseur ” aura, dans sa sagesse, préféré édifier une petite résidence cossue de 16 logements avant d’engager la construction des 64 unités dans un contexte morose.

La crise mon bon Monsieur ! C’est la crise !
Les offres se multiplient autant que les acheteurs se raréfient, et la clientèle est devenue attentive aux rapports qualité-prix-emplacement.
Certes, après la crise viendra la reprise !  Mais n’y a-t-il pas déjà un problème d’adéquation de l’offre à la demande ? A l’heure ou les prix des terrains sont à nouveau accessibles au Grau d’Agde ou à Rochelongue, le Capiscol est-il encore dans les prix du marché ?

A plus de 300  € le mètre carré pour des parcelles de 600 M2 en moyenne, il vous faudra débourser pas moins de 180 000 euros pour donner votre premier coup de pioche ! 180 000 € de plus devraient vous permettre de pendre la crémaillère. Une Taxe locale d’équipement, une piscine et un jardin paysager plus tard vous aurez pour 450 000 € une superbe villa en entrée de ville, dos à la mer, en première ligne sur le centre commercial. La végétation vous protégera, à terme, par son apport de chlorophylle des gaz d’échappements inhérents aux embouteillages estivaux !
Ne soyons pas trop sombre ! La crise est passée par là certes, mais pas seulement.
Le prix de vente des terrains avait atteint des sommets et la spéculation sur la tenue de route du marché allait bon train en 2006. Peut être trop ! Tout n’est plus possible et ce coup de frein viendra assainir un marché trop longtemps grisé par une  abondance de demande aujourd’hui essoufflée.

Le véritable démarrage du Village du Capiscol, ce sont les modestes villas jumelées en accession à la propriété du quartier des ” Eoliennes ” à proximité du rond-point des joutes.
Les nouveaux résidents semblent abandonnés au fond du poumon de verdure qui leur était promis. Passons sur les constructions à la décoration bariolée de tags. Cet art éphémère donnerait presque une  touche ” branchée ” !
Le quartier branché n’est néanmoins pas encore ” câblé” ! Étonnamment, la nouvelle résidence n’est pas  reliée au réseau de téléphonie filaire. Un simple oubli, mais à l’heure du numérique et 135 ans  aprés l’apparition du téléphone … ca fait désordre !
Les inesthétiques branchements de chantier ne sont pas du plus bel effet pour attirer de nouveaux voisins.
Les résidents se contenteront d’un  téléphone portable pour alerter les services de nettoiement de l’état déplorable de leur environnement !  Voir photos
Une réaction conjointe de l’aménageur et de la municipalité est indispensable pour relever au plus vite l’image de ce village.
Cela passe certainement par un réaménagement de la grille tarifaire, mais également par un entretien plus vigilant des services de voirie et d’entretien.
Après la paupérisation du coeur de ville, la surdensification urbanistique du quartier des Cayrets il est indispensable pour notre image qu’une prise de conscience collective ait lieu afin de d’enrayer l’enlisement apparent de ce nouveau quartier d’habitations.

Une nouvelle déco ” branchée ” pour le Capiscol

http://nsa10.casimages.com/img/2009/10/08/09100808514367915.jpg

     Le quartier des Eoliennes et son environnement actuel

http://nsa10.casimages.com/img/2009/10/08/091008090306933567.jpg

Les branchements ” high-tech du quartier des ” Eoliennes ”

http://nsa11.casimages.com/img/2009/10/08/091008090427919600.jpg

Ci dessous : Il y a dix huit mois : la publicité du Village de Vente

http://img519.imageshack.us/img519/3121/capiscol2jy1.jpg

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.