Castelnau-le-Lez : un débat de politique générale entre bilan et perspectives

Reportage

En ce lundi 26 septembre se tenait à Castelnau-le-Lez le débat de politique générale, au Kiasma.

L’idée de ce débat de politique générale avait d’abord été émise oralement par un membre de l’opposition, avant d’être reprise par plusieurs adjoints (Nathalie Levy, Luisa Pape, Muriel Sarradin, Isabelle Séran, Thierry Dewintre et Philippe Guy) dans un courrier et acceptée par le maire, Frédéric Lafforgue. Ce dernier avait jugé utile de faire un point sur la politique menée depuis le début de son mandat et sur les projets menés par son équipe.

A l’occasion de ce débat, le maire de Castelnau-le-Lez et plusieurs de ses adjoints, dont Gérard Sigaud, Thierry Dewintre, Jean Kœchlin, Luisa Pape, Nathalie Lévy, Muriel Sarradin, Sylvie Ros-Rouart et Isabelle Séran, ont présenté la politique de la Ville en matière d’urbanisme, d’écologie, d’éducation, de numérique, de parcs publics et de social notamment.

Une multitude de réalisations

Le maire et son équipe ont profité de ce débat pour rappeler plusieurs de leurs réalisations phares depuis le début du mandat : la mise en place du Centre de supervision urbaine en lien avec la police municipale, la construction de l’école Madiba, celle du groupe scolaire Jacques-Chirac (qui sera inauguré en septembre 2023), l’extension de la cour de l’école Saint-Exupéry, la perméabilisation de la cour de l’école Vert Parc, l’extension du palais des sports Chaban-Delmas, l’analyse des besoins sociaux sous forme d’un questionnaire remis à la population, l’ouverture de plusieurs Maisons des Proximités, l’axe numérique développé de façon volontariste, les expositions d’art contemporain organisées sur la Coursive du Kiasma en partenariat avec le MoCo et le Frac, le programme culturel du Kiasma, le forum de la participation citoyenne, le budget participatif…

Les remarques de l’opposition

De leur côté, les membres de l’opposition ont formulé plusieurs remarques concernant notamment le prix du ticket de cantine et le tarif des spectacles du Kiasma en demandant un assujettissement au quotient familial. Ils ont également réclamé l’ouverture d’une école à Eurêka.

A chacune de leurs demandes, une réponse pouvait être apportée. Ainsi, un tarif pour les familles en difficulté s’applique sur les cantines. Le hasard faisant bien les choses, lors du conseil municipal du 26 septembre qui a immédiatement suivi le débat de politique générale était voté, en accord avec le Crous, un tarif spécial pour les étudiants souhaitant assister à des spectacles au Kiasma.

Enfin, concernant la requête portant sur la création d’une école à Eurêka, cette décision est du ressort de l’Education nationale. En attendant une décision de ce type, les enfants vivant à Eurêka seront scolarisés au groupe scolaire Jacques-Chirac à compter de septembre 2023.

Des projets ambitieux

L’équipe municipale a ensuite détaillé ses projets à court et moyen termes : la création de deux nouvelles crèches, l’intégration des restaurants scolaires dans les écoles, l’urbanisation maîtrisée de l’avenue de l’Europe grâce à la modification du PLU et la réduction par deux des logements prévus, la sanctuarisation de 110 hectares sur 130 d’espaces agricoles et viticoles au sud de Castelnau, la Zac Sablassou qui mêlera santé et numérique et accueillera le campus Station d’Oc et une gare TER ; la création de deux nouvelles Maisons des Proximités, le futur parcours résidentiel seniors, l’ouverture d’une Maison des Femmes pour lutter contre les violences intrafamiliales, la pose d’ombrières photovoltaïques sur le parking du palais des sports, l’ajout de 14 caméras aux 48 existantes, l’extension de la présence des policiers municipaux à 24 heures sur 24 d’ici la fin du mandat…

Des poumons verts

Les créations de nombreux parcs passées et à venir dans le cadre de la politique de la ville durable ont également été abordées. Ainsi, annonce Frédéric Lafforgue, le parc Vincent-Sablé ouvrira dans la continuité du Parc Monplaisir en 2023, tout comme un parc de 730 m2 sur l’emprise de l’ancien Troc de l’Île, sur l’avenue de l’Europe. Toujours en bordure de l’avenue de l’Europe, un parc de près de 3 000 m2 situé sur la propriété du professeur Henri Pujol va être acquis par la Ville de Castelnau-le-Lez en vue d’une ouverture au public. A la fin du mandat, nous serons passés de 7 à 15 parcs accessibles à tous”, a-t-il assuré.

Limiter l’expansion à 30 000 habitants

Le maire Frédéric Lafforgue a conclu son intervention par cette phrase que devraient apprécier ses administrés : Nous souhaitons limiter l’expansion de la commune autour de 30 000 habitants afin de préserver la qualité et le confort de vie des Castelnauviennes et des Castelnauviens“.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

 

logo hje

 

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.