Clermontais : le dispositif Petites Villes de demain est sur les rails

Reportage

Fin 2020, quatre communes du Pays Cœur d’Hérault ont été labellisées Petites Villes de demain (PVD) : Gignac, Lodève, Saint-André et Clermont-l'Hérault.

Ce mardi 7 décembre, la première commission Petites Villes de Demain de Clermont-l’Hérault s’est déroulée dans la Salle Georges Brassens, en compagnie des élus clermontais, des représentants des collectivités, des techniciens et du sous-préfet de Lodève, Éric Suzanne.

Une étape clé

Au cours de cette première session, la commission a posé les jalons du dispositif PVD. Lors de la réunion, elle a désigné ses élus référents pour la commune de Clermont-l’Hérault et la Communauté de communes du Clermontais, à savoir Gérard Bessière, maire de Clermont-l’Hérault et référent PVD de la ville centre, et Claude Revel, président de la Communauté de commune et référent pour le Clermontais.

Après l’installation de la gouvernance, la commission a débuté les échanges. Pour Éric Suzanne, sous-préfet de Lodève, cette réunion portait plusieurs objectifs : Écouter tout ce qui va se faire, ce qui a déjà été réfléchi et fixer une borne dans le temps. À l’été, il faut que les conventions Opération de revitalisation territoriale (ORT) soient prêtes et signées pour que les projets de la commune deviennent un projet de territoire”. Entre le lancement du dispositif PVD, fin 2020, et le bilan de l’été 2022, 18 mois de réflexion se seront écoulés pour valider ou réaliser les actions intégrées au projet Petites Villes de Demain.

Une volonté commune

Le dispositif PVD est un formidable accélérateur de relance qui facilite les investissements de proximité et structurants, notamment pour la revitalisation du centre-ville, tant sur le plan de l’habitat que sur celui des commerces. La réhabilitation du cœur de ville et du centre ancien est notre priorité absolue, notre projet politique, depuis le départ. C’est en concordance avec le label Petites Villes de Demain“, rappelle le maire de Clermont-l’Hérault, Gérard Bessière.

L’objectif porté par ce mécanisme est la création de richesses, à la fois pour les villes concernées par les aménagements et pour les communes à proximité. D’après Claude Revel, pour que ce programme profite à tous, le territoire a “besoin d’une ville centre qui booste toutes les communes autour”. Il ajoute : “Dans le secteur commercial, dans celui de l’habitat ou encore celui du tourisme, il y a un chantier énorme à faire sur le territoire. Nous allons, petit à petit, essayer de le faire avancer, par le biais de Clermont-l’Hérault, mais il faut faire avancer toute la zone”

Création de quatre groupes de travail

Pour assurer le suivi de tous les projets, les grandes étapes et leurs objectifs, quatre groupes de travail ont été constitués. Ils sont déclinés suivant quatre thématiques : développement économique, commerce et artisanat, tourisme et patrimoine, habitat et cadre de vie, équipements et mobilité.

Chacun d’entre eux est composé de référents élus, de techniciens et de représentants de partenaires, tels que l’Etat, la Région, la CCI ou la Chambre des métiers de l’artisanat. Tous les mois, les groupes organiseront une session d’échange afin de communiquer sur les avancées régulièrement. 

Le 29 mars 2022, l’ensemble du comité se réunira à nouveau pour faire un premier bilan.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.