Hérault tribune : L'actu au quotidien dans tout l'Hérault

Compte rendu d'interventions en Conseil Municipal de Florence DENESTEBE

  2°PARTIE -  CONVENTION RENOVATION URBAINE du COEUR de VILLE & PERIMETRE NATURA 2000  Délibération N° 40…

 

2°PARTIE –  CONVENTION RENOVATION URBAINE du COEUR de VILLE & PERIMETRE NATURA 2000 

Délibération N° 40 et 41 :
CONVENTION RENOVATION URBAINE du COEUR de VILLE

Je ne souhaite pas entrer dans une polémique politicienne en dénigrant systématiquement vos choix.

En avril 2002, lorsque par votre entremise, la Ville d’Agde a confié à la SEBLI la mission de réhabilitation des îlots insalubres du cœur de Ville, ce choix ne me paraissait pas discutable.

L’expérience de la SEBLI qui venait d’aménager avec les fonds représentés par la réserve foncière de l’ETAT, notre station Touristique du cap d’Agde était indiscutable : Ce fût une réussite incontestable! Ce choix n’était donc pas une erreur. !  Pour autant Monsieur le maire, depuis cette date, la SEBLI n’a pas déployé des trésors d’ingéniosité ni démontré des capacités extrêmes pour sortir le cœur de ville de la lente paupérisation qui est la sienne.

Notre mission, Monsieur le maire, n’est pas de faire l’autruche ou de nous voiler la face en refusant l’évidence.

Et l’évidence est affichée clairement du propre aveu de la SEBLI dans les avenants et dans son compte rendu : Je cite in extenso les termes de ces derniers :

– La commercialisation des immeubles auprès des investisseurs au titre de la loi Malraux n’a pas donné lieu aux résultats escomptés.

– L’évolution brutale du contexte économique a conduit dès la fin de 2008 a une forte réduction des acquisitions foncières qui ont été limitées au minimum.  – Il n’ y a pas eu d acquisition en 2010 .

En conclusion, on peut même lire : –  Au final la commercialisation des immeubles a subi un coup d’arrêt brutal.

Parallèlement aux aveux du Compte rendu, les mérites de la SEBLI sont déclamées explicitement dans leur propre plaquette de présentation, Je cite encore :

– A ce jour, la SEBLI a réhabilité 1000 m2 de surface représentants une vingtaine de logements réhabilités ou en cours de réhabilitation ».
Soit ! Monsieur le Maire ! Et dont acte ! Cela représente une moyenne de100 M 2 sur dix ans qui nious laisse espérer une réhabilitation compléte du coeur de ville e dans quelques siécles !

Mais revenons en maintenant au coût de l’opération en regard de ces maigres résultats !

La trésorerie de l’opération affiche un découvert de 1 350 000 € couverte par une avance de trésorerie de la Ville d’Agde . Au titre de sa participation, la ville a déjà versé : 1 672 000  € et il lui reste à effectuer 3 versements de 250 000 euros. De surcroît, on nous demande dans la délibération suivante, d’accepter un avenant portant sur quatre versements supplémentaires de 577 000 € chacun qui porteront la participation financière de la Ville à la somme de 4 581 000 €…

Monsieur le Maire, il faut savoir admettre que le choix qui a été fait lorsque nous avons choisi la SEBLI n’a pas été  pertinent. D’autres villes du canton d’Agde en sont revenues et y ont laissé quelques plumes. La SEBLI ne s’occupe pas d’Agde ! La SEBLI a trop de projets ! A Béziers, à Lodève , à Sérignan, à Lignan sur Orb, à Peyrac en Minervois, à Homps, à Pézenas… Le projet d’Agde n’est pas considéré comme il se doit et il est même totalement inexistant du site de promotion de la SEBLI que je vous invite à consulter.

Il nous faut ouvrir les yeux Monsieur le maire ! Que fait la SEBLI sur Agde ? Elle préempte des biens avec notre aval… Elle préempte , mais elle ne poursuit rien… Elle préempte et elle cherche un client qui respectera un cahier des charges de réhabilitation… Au lieu d’être un levier, elle ne fait somme toute que réagir comme une agence immobilière .. et donc un intermédiaire supplémentaire qui peut paradoxalement agir comme une espèce de frein.

Ce n’est pas cela que l’on doit demander a un aménageur ! Qu’elle préempte certes , c’est une chose ! A condition que sans délais elle réhabilite le bien .. Que sans délais elle le réaménage, et que sans délais elle propose un bâti rénové et réhabilité aux futurs acquéreurs !  Dans ce cas de figure, OUI la SEBLI aurait rempli sa mission …
Mais pour uniquement servir d’intermédiaire entre un vendeur et un acquéreur, sans obligation de résultat, elle ne remplace même pas la fonction des dizaines d’agents immobiliers agathois qui rempliraient la même mission avec plus d’efficacité, car plus présents sur le terrain.

La mission de la SEBLI n’est pas remplie… C’est un constat d’échec que je vous demande de prendre en compte afin qu’ensemble nous puissions redéfinir sa mission et qu’elle ne consiste pas seulement à celle d’un agent immobilier qui interfère dans les transactions privées. 

Nous devons lui demander de remplir une mission de réelle réhabilitation en préemptant, en réhabilitant et en proposant un produit fini aux nouveaux investisseurs et non en servant d interlocuteur passif, qui attend qu’un investisseur séduit par un amas de ruines, se laisse tenter par une rénovation !

A mes yeux , la SEBLI est très loin du pôle d’excellence du cœur de Ville , la SEBLI est même parfois un frein à la réhabilitation.  
Elle amasse des projets qu’elle ne réalise pas …
Il faut desserrer le frein, Monsieur le Maire, et changer de monture !

Je ne vous rends pas responsable de l’impéritie de la SEBLI, Monsieur le Maire, mais comme moi, vous vous devez de constater qu’il faut redéfinir sa mission, être plus exigeant vis à vis de l’aménageur, voir éventuellement à trouver un autre interlocuteur.

Je suis prête, Monsieur le maire, à trouver avec vous, d’autres partenaires plus ambitieux pour notre ville. A commencer par étudier la piste d’une société d’économie mixte bien connue des agathois : la SODEAL, Société d’Aménagement d’Agde et du Littoral, qui pourrait parfaitement remplir cette mission beaucoup mieux que ne le fait la SEBLI et en tous les cas avec plus de présence, plus d’assiduité et certainement plus de réussite.

 

Délibération N° 18 : PERIMETRE NATURA 2000

La parcelle privée IR63 située dans la Zone sud du Bagnas sera prévue, normalement, pour l’aménagement d’un parking en vue de la restructuration du Village Naturiste. 

Cette parcelle n’est pas propriété du Conservatoire du Littoral mais elle est cependant incluse dans son périmètre d’acquisition, il faudra donc lever cette préemption avant de prévoir un aménagement.

Sur le fond, je déplore que lorsque un aménagement global a été mal conçu et qu’il nous faut trouver des parkings ou des aménagements, ce soient les espaces verts qui en subissent les frais !

Etes vous certains que la capacité d’accueil des parkings existant à l’entrée du Village Naturiste ne suffit pas ? Si chacun des visiteurs non résidents de la zone laissait son véhicule à l’extérieur au lieu de pénétrer dans le village, nous n’aurions sans doute pas besoin de restructurer le village tout en lui conférant plus de sécurité encore. 

Enfin, pourquoi ne pas créer des places de stationnement au bas de Maraval sur la parcelle située dans le virage qui est assez grande et qui n’appartient pas à Natura 2000 ?

Monsieur le Maire, cette parcelle IR 63 est contiguë aux terrains protégés du Conservatoire du Littoral et très proche de la Réserve Naturelle de la zone du Bagnas. Alors si tant est que vous choisissiez cette option, pouvez-vous nous garantir que cette parcelle sera destinée à une aire de stationnement… Et seulement à une aire de stationnement ? Cet engagement peut il être annexé à cette délibération ?

Si cette parcelle devait accueillir des places de parkings, je souhaiterais qu’un projet de « développement Durable » exemplaire soit initié afin de limiter l’aménagement avant la zone boisée et que soit pris en compte la proximité d’un espace protégé d’exception.

 

Florence DENESTEBE
 Conseillère Municipale non inscrite à un groupe – Agde

N’hésitez pas à demander à vos conseillers municipaux des précisions sur les détails des délibérations à l’ordre du Jour de ce conseil municipal, notamment la note de synthèse.

A titre personnel, je me tiens à la disposition de chaque administré, sans aucune considération d’appartenance politique, pour présenter les dossiers proposés à notre analyse avant le conseil municipal dans la plus grande transparence afin que vous puissiez me faire part de vos questions ou de vos inquiétudes, soit par mail soit par téléphone au 06 16 10 73 03 

Contact : florence.denestebe@laposte.net

 

Florence DENESTEBE
 Conseillère Municipale non inscrite à un groupe – Agde

N’hésitez pas à demander à vos conseillers municipaux des précisions sur les détails des délibérations à l’ordre du Jour de ce conseil municipal, notamment la note de synthèse.

A titre personnel, je me tiens à la disposition de chaque administré, sans aucune considération d’appartenance politique, pour présenter les dossiers proposés à notre analyse avant le conseil municipal dans la plus grande transparence afin que vous puissiez me faire part de vos questions ou de vos inquiétudes, soit par mail soit par téléphone au 06 16 10 73 03 

Contact : florence.denestebe@laposte.net

 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.