Crise du sang : l’EFS tire une fois de plus la sonnette d’alarme

6 mois après le 1er bulletin d’urgence vitale de son histoire, l’EFS renouvelle l’appel à l’aide.

Crédit photo : Nguyễn Hiệp/Unsplash

Dans ce second bulletin, l’Établissement Français du Sang (EFS) alerte une nouvelle fois sur le niveau critique des réserves de sang du pays. Une crise qui pourrait avoir de graves conséquences sur la prise en charge de certains patients, car l’EFS ne sera pas en mesure de fournir les hôpitaux et cliniques en produits sanguins. Selon l’EFS, ces difficultés devraient être visibles dès cet été.

La réserve faiblit

À l’heure actuelle, 10 000 dons sont nécessaires chaque jour pour soigner les patients dans la France entière. Cependant, les restrictions sanitaires et les cas de Covid ont aussi bien touché le personnel de l’EFS que les donneurs. C’est pourquoi la réserve nationale contient moins de 90 000 poches de sang pour un seuil d’alerte de 110 000 poches.

Modalités de don du sang

Pour encourager les dons, l’EFS a créé un questionnaire disponible en ligne afin de déterminer si oui ou non le candidat peut réaliser un don du sang.

Pour rappel, les conditions sont les suivantes :

  • se sentir en bonne santé
  • être âgé (e) de 18 à 70 ans (ou 65 ans pour un don de plasma/plaquettes)
  • peser au moins 50 kg (ou 55 kg pour un don de plasma/plaquettes)
  • être muni(e) d’une pièce d’identité

Si toutes les conditions sont remplies, les futurs donneurs peuvent découvrir les centres les plus près de chez eux grâce à la carte interactive de l’EFS.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.