Urgence et nouvelles règlementations pour les dons du sang

L’Établissement Français du Sang (EFS) a tiré la sonnette d’alarme il y a quelques jours pour avertir du niveau des réserves de sang particulièrement bas.

À l’heure actuelle, 10 000 dons sont nécessaires chaque jour pour soigner les patients dans la France entière. Cependant, les restrictions sanitaires et les cas de Covid ont aussi bien touché le personnel de l’EFS que les donneurs. C’est pourquoi la réserve nationale ne contient plus que 70 000 poches de sang pour un seuil d’alerte de 100 000 poches.

Nouvelles règlementations

La règlementation va une fois de plus évoluer pour permettre au plus grand nombre de personne de pouvoir donner leur sang. Ainsi, un arrêté du 13 janvier 2022 est venu supprimer les distinctions faites sur le genre des partenaires sexuels.

Historiquement, le don du sang était interdit aux hommes ayant des relations avec des autres hommes jusqu’en 2016. À partir de cette date, le don leur était ouvert à condition de respecter une période d’abstinence sexuelle d’un an. Cette période a été diminuée à 4 mois par un arrêté de 2019. En revanche, le don de plasma restait possible et seul les dons du sang et de plaquettes étaient interdis.

L’arrêté du 13 janvier 2022 publié au Journal officiel permettra, à partir du 16 mars 2022, à toutes les personnes, sans distinction sur leur orientation sexuelle, de donner leur sang dans les centres de proximité. Cette avancée s’inscrit dans la suite de la loi bioéthique et va permettre d’augmenter la quantité de donneur pour faire face aux stocks historiquement bas. En revanche, les personnes homosexuels ou hétérosexuels ayant eu plus d’un partenaire sexuel au cours des 4 derniers mois devront attendre avant de pouvoir donner leur sang.

Ces règlementations sont pensées pour prévenir les risques de transmission de virus tel que le VIH. Il est nécessaire de rappeler qu’aujourd’hui, le VIH touche toutes les tranches d’âge et toutes les orientations sexuelles. Selon un rapport de 2018 du Centre National de Référence, 6 200 personnes ont découvert leur séropositivité du VIH, dont 56 % ont été contaminées par rapports hétérosexuels, 40 % lors de rapports sexuels entre hommes, et 2 % par usage de drogues injectables. C’est dans cet optique de prévention que l’arrêté du 13 janvier dernier va ajouter un nouveau critère qui permettra au donneur d’indiquer s’il prend un traitement pour la prophylaxie pré ou post exposition au VIH.

Modalités de don du sang

Le site internet de l’EFS permet de remplir un questionnaire pour savoir si on peut donner notre sang. Il sera mis à jour le 16 mars pour tenir compte de la nouvelle règlementation.

Dans l’Hérault, plusieurs centres sont ouverts pour vous permettre de donner votre sang. Le site internet de l’EFS offre une carte interactive vous permettant de savoir où et quand sera ouvert le centre le plus proche de chez vous ou de votre lieu de travail.

Rappel des conditions pour faire un don de sang :

  • Se sentir en bonne santé.
  • Être âgé(e) de 18 à 70 ans (ou 65 ans pour un don de plasma/plaquettes).
  • Peser au moins 50 kg (ou 55 kg pour un don de plasma/plaquettes).
  • Être muni(e) d’une pièce d’identitéPour donner en toute sérénité, il est préférable d’avoir mangé et de bien s’hydrater. Limitez également les aliments gras et la consommation d’alcool dans les heures qui précèdent votre don.Il existe d’éventuelles contre-indications. C’est pourquoi il est nécessaire d’attendre.
  • 1 jour après un soin dentaire (carie) ou un détartrage.
  • 7 jours après la fin d’un traitement par antibiotiques, une extraction dentaire ou la mise en place d’une couronne.
  • 14 jours après l’arrêt des symptômes d’un épisode infectieux.
  • 4 mois après un piercing, un tatouage, un voyage dans un pays où sévit le paludisme(sauf pour le don de plasma), une intervention chirurgicale avec hospitalisation de plus de 24h.
  • 6 mois après un accouchement (et pendant la grossesse).
  • NB : les personnes du groupe O- ne représentent que 6% de la population française et peuvent donner leurs globules rouges et leurs plaquettes à la majeure partie des receveurs.
Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.