Du plomb et du cadmium dans les aliments que nous consommons, l'Europe réagit

La Commission européenne s'attaque aux teneurs en plomb et cadmium des aliments que nous consommons régulièrement. Elle vient de publier 2 nouveaux règlements en la matière les 30 et 31 août 2021…

Le plomb comme le cadmium sont des métaux dangereux pour la santé. Ils sont pourtant présents dans notre alimentation. Pire, depuis 2006, les taux de cadmium contenus dans les aliments augmentent !

Quels aliments en contiennent et pourquoi ?

On trouve principalement le cadmium dans les coquillages et crustacés, les céréales (pour le petit déjeuner des enfants), dans les pains, les pommes de terre et dérivés, le tabac… Métal lourd très toxique, nous en consommons tous les jours ou presque. Les engrais minéraux phosphatés utilisés par les agriculteurs pour cultiver leurs champs entraînent en effet une migration du cadmium dans les cultures que nous mangeons.

On trouve du plomb essentiellement dans les coquillages, crustacés et mollusques, le pain, les produits animaux, l’eau du robinet, l’alcool, le tabac.

Les enfants, les végétariens et les fumeurs particulièrement surexposés

Selon l’UFC Que Choisir, en 2009 déjà, l’Autorité européenne de sécurité des aliments (Efsa) notait que « l’exposition moyenne [en cadmium] des adultes dans l’Union européenne approche ou dépasse légèrement la dose hebdomadaire tolérable et que l’exposition de sous-groupes tels que les végétariens, les enfants, les fumeurs et les personnes vivant dans des zones hautement contaminées peut atteindre environ le double de ladite dose ».

Quels sont les risques pour la santé ?

Le cadmium est considéré par les agences publiques de santé comme probablement cancérogène, sans doute mutagène et nuisible à la reproduction. Il a des effets néfastes pour les reins et fragilise les os.

Pour sa part, le plomb est toxique pour le système neurologique ; il peut entraîner un retard mental chez l’enfant. Il est responsable également d’atteintes cardiovasculaires et rénales.

Quelles sont les mesures prises par la Commission européenne ?

Dans le cadre du Plan européen de lutte contre le cancer, la Commission européenne a diminué les teneurs maximales tolérées de ces deux métaux dans les produits alimentaires. La diminution du seuil de tolérance est parfois drastique, avec une baisse par deux du taux de plomb autorisé dans le sel ou le vin, et une chute par cinq du taux de plomb autorisé dans les abats de volaille.

Certains produits chocolatés, préparations pour bébés, compléments alimentaires et le sel ne peuvent désormais plus franchir un seuil maximal de cadmium. C’est également le cas pour les champignons sauvages, mais aussi les épices et le sel, pour lesquels une teneur maximale en plomb ne doit plus être dépassée.

Plus généralement, les produits concernés par cette mesure sont :
• des fruits et légumes, des viandes et produits de la mer, des céréales, des oléagineux et des champignons concernant le cadmium
• les viandes, poissons et abats, des aliments pour bébé et les vins s’agissant du plomb.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.