Hérault tribune : L'actu au quotidien dans tout l'Hérault

Ecopôle de la Vallasse - CiViC a tenu une réunion de son CA le 25 Octobre à Montagnac.

Parmi les questions abordées celle de l'écopôle de la Vallasse a suscité beaucoup d'interrogations.La…

Parmi les questions abordées celle de l’écopôle de la Vallasse a suscité beaucoup d’interrogations.La démarche précipitée d’un préfet en partance de l’Hérault et le contenu d’une motion votée à la majorité en conseil d’agglomération semblent relancer le projet de “torche à plasma” porté par le Pdt de la CAHM. Le projet “écopôle” est tellement mal ficelé que tout le monde soupçonne un moyen détourné de remettre en selle la Torche.
Cependant, il appartient également à CiViC de veiller au principe de précaution dans tous les domaines et à ce titre notre association a alerté la CCI de Béziers sur le danger potentiel d’une  décharge à quelques 3 km de l’aéroport de Béziers Agde et dans l’alignement des pistes.

Vous trouverez en pièce jointe la lettre envoyée à Monsieur le Président de la CCI de Béziers St Pons.
Chacun doit se sentir concerné par le difficile problème du traitement des ordures ménagères d’autant que les moyens existent de réduire les quantités jetées, de récupérer tout ce qui peut l’être pour recyclage, de transformer en énergie propre les bio dégradables afin de réduire au minimum les enfouissements en décharge.
Mais le traitrement industriel de cette affaire est source de gros profits alimentés par les taxes locales.

Pour des solutions viables et économes il faut créer des petites unités sous contrôle des collectivités. Des écologistes, des associations, des ingénieurs proposent des solutions qui devraient être entérinées par le “Grenelle de l’environnement”.
C’est ce que nous espérons!
 
Louis Paul Delpech – Pour CIVIC

CiViC
Comité Intercommunal de Vigilance et d’Initiative
Association N° 034103323 du 27 Décembre 2004
Publication N° 509 au JO du 29 Janvier 2005

à  Monsieur Daniel Galy
Président de la CCI
Béziers  Saint-Pons
26 Allées Paul Riquet
34 504 BEZIERS Cedex

 

                                    Agde, le 26 Octobre 2007

Objet : Aéroport de Béziers-Agde et écopôle de la Vallasse

Monsieur le Président,

L’association que j’ai l’honneur de présider a, notamment, pour but d’aider au développement économique de la Communauté d’Agglomération Hérault Méditerranée en agissant auprès de son Conseil d’Agglomération par toutes les voies possibles.
La presse a largement informé sur le gros projet de traitement des ordures ménagères des quelques 220 communes de l’Ouest Héraultais objet de arrêté préfectoral du 27 Juin 2007 instituant les sociétés filiales de Villers Service, Biométhanisation Près des Oliviers et Valorys Près des Oliviers, comme maîtres d’ouvrages. Le site choisi est une parcelle de 33 hectares située sur la commune de Montblanc (Domaine de Coussergues) à 3 kilomètres de l’aéroport de Béziers-Agde-Vias et dans l’axe des pistes. Ce projet a pour nom « l’écopôle de la Vallasse ».
Je ne m’étendrais pas sur le processus de traitement de quelques 200.000 tonnes/an en précisant seulement qu’il s’agit d’un usine de méthanisation avec enfouissement sur place des résidus et déchets non « méthanisables », soit 180.000 tonnes/an.
Connaissant toutes les difficultés que vous rencontrez pour sauvegarder et développer l’aéroport, nous attirons votre attention sur les risques graves encourus pour le trafic aérien à proximité d’une installation classée (décharge de classe II) qui va immanquablement attirer les oiseaux marins tels que mouettes, cormorans et autres goélands.
Cet aspect de dangerosité a probablement échappé aux services préfectoraux. Opposés à cette grosse installation  pour d’autres motifs tels que le risque de pollution de la nappe astienne, le trafic important de camions généré par le regroupement des déchets sur ce seul site de l’Ouest héraultais,  etc. CiViC a souhaité vous informer des risques exposés ci-dessus pour la navigation aérienne.
Il ne fait plus de doute que le Préfet de l’Hérault prononcera l’ouverture prochaine de l’enquête publique. Il appartiendra alors à tous les acteurs concernés de réagir et argumenter contre ce type d’installation aux inconvénients multiples.

    Je vous prie d’agréer, Monsieur le Président, l’assurance  de ma considération distinguée

Louis-Paul DELPECH
Président de CiViC

CIVIC
Comité Intercommunal de Vigilance et d’Initiative
Association N° 034103323 du 27 Décembre 2004
Publication N° 509 au JO du 29 Janvier 2005

Monsieur Alain VOGEL-SINGER
Président du SICTOM
Pézenas-Agde
Chemin de l’Amandier
BP 112
34 120 Pézenas

 

                            Agde, le 29 Octobre 2007.

Objet : Ramassage des ordures ménagères de la Ville d’AGDE

Monsieur le Président,

Malgré les courriers adressés aussi bien à vous-même qu’à Monsieur le Président de la Communauté d’Agglomération Hérault Méditerranée, le ramassage des ordures de la Ville d’Agde ne connait pas les améliorations  que les habitants et touristes sont en droit d’attendre.
Nous savons que cette fonction est en cours d’actualisation, le marché engagé à l’origine par la Ville d’Agde étant désormais obsolète. Cependant plusieurs questions restent en suspens :
Y aura-t-il ou non appel d’offres de la concurrence privée pour effectuer ce ramassage ?
Le SICTOM lui-même n’envisage-il pas de prendre en régie ce ramassage ?
Les critères économiques et financiers vont-ils aider à la détermination de ce choix ? Les contribuables locaux de la Ville d’Agde, de la CAHM et du territoire du SICTOM pourront-ils espérer une minoration de la TEOM prélevée sur leur feuille d’impôts ?
La particularité de la Ville elle-même exige un ramassage plus cadencé, voir quasi journalier à certaines périodes, qui ne semble pas en accord avec les statuts du SICTOM. Comment adapter cette particularité sans péjorer les intérêts des autres communes adhérentes ? 
D’autre part, étant vous-même vice-président de la CAHM, la mutualisation des compétences transférées par les communes adhérentes n’entraîne-t-elle pas une réflexion d’ensemble de la solidarité intercommunale ?
S’il y a appel d’offres ce dernier aspect n’est-il pas contredit dans le cas d’une adaptation souhaitable des cadences de ramassage ?
Vous constatez, Monsieur le Président que les interrogations demeurent et les réponses, les plus rapides possibles, que vous pourrez nous apporter seront de nature, nous l’espérons, à nous rassurer

Avec mes remerciements anticipés,
    Je vous prie d’agréer, Monsieur le Président, l’assurance  de ma considération distinguée

Louis-Paul DELPECH
Président de CIVIC

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.