Erreur médicale : des embryons échangés lors d'une fécondation in vitro !

Des faits à peine croyables se sont produits en Israël il y a huit mois : une clinique aurait par mégarde échangé les embryons d'un couple avec ceux d'un autre.

L’enfant qu’elle porte n’est pas le sien

Notre confrère BFMTV révèle qu’une erreur médicale importante s’est produite il y a quelques mois à l’Assuta Hospital, situé à Rishon Lezion, au sud de Tel-Aviv, en Israël. C’est seulement ces jours-ci qu’une future maman, qui devrait accoucher dans un mois, a été informée par le gynécologue qu’elle suivait que l’enfant qu’elle portait ne pouvait être ni le sien, ni celui de son époux. Le professionnel de santé, qui effectuait un examen de routine, s’est en effet rendu compte que l’embryon qui avait été implanté à cette femme lors d’une fécondation in vitro n’était pas le sien.

Une quarantaine d’autres patientes potentiellement touchées

Le ministère de la Santé israélien a chargé une commission de faire toute la lumière sur cette affaire particulièrement embarrassante pour l’hôpital Assuta, où sont réalisées la moitié des fécondations in vitro du pays. L’affaire est d’autant plus complexe que, selon BFMTV, pas moins de 40 femmes ont été inséminées le même jour dans cet établissement. Il est possible que l’une d’entre elles soit victime de la même erreur médicale et qu’elle porte elle aussi l’enfant d’une autre, à savoir la première femme en question. A moins que l’erreur n’ait eu lieu en amont de la procédure de fécondation in vitro, au moment de la récupération et de la congélation des ovules et spermatozoïdes du couple.

Afin de déterminer si les futures mamans inséminées ce jour-là portent bien leur enfant, des tests génétiques seront pratiqués sur elles, ainsi que sur leurs compagnons ou époux.

On ne peut qu’espérer un heureux dénouement pour cette famille et pour le futur bébé, après cette terrible affaire.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.