Frontignan : 2 frontignanais en lice aux championnats du monde de Qwan Ki Do

Ce week-end, les 23 et 24 octobre, vont se dérouler les championnats du monde de Qwan Ki do. Parmi les représentants de la France, sous la direction technique de Laurent Salbego (EAM Qwan Ki Do de Frontignan), 2 Frontignanais, Romain Bouquet (ceinture noire 1ère dang) et Julien Azemard (ceinture noire 2e dang) se rendent à Paris pour présenter leurs enchaînements techniques (Quyên) à un jury, en visio dans plusieurs capitales du monde.

Cette année 2021 marque la 40e année de Qwan Ki Do dans le monde. Un championnat anniversaire donc, pour lequel Romain Bouquet effectuera son Quyên le samedi aux alentours de 18h, et Julien Azemard le dimanche vers 16h30. Compétition à huit clos dans plusieurs capitales du monde, cette dernière sera diffusée en direct sur la page Facebook de la Fédération internationale Qwan Ki Do : https://www.facebook.com/InternationalQwanKiDoFederation

Qu’est-ce que le Qwan Ki Do ?

Le qwan ki do (Qwankido, Quan Khi Dao) est un art martial créé en 1981 en France. C’est même à Frontignan la Peyrade que s’est constituée la toute première fédération française de cet art qui puise ses racines en Chine et au Vietnam. Il représente l’aboutissement de plus de 25 ans d’études et de recherches effectuées par un expert des arts martiaux vietnamiens : Maître Pham Xuân Tong, héritier testamentaire du maître Châu Quan Ky. Sa pratique se décline de façon complète avec enchaînements techniques (Quyên), techniques seules, techniques à deux, assauts, armes traditionnelles.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.