Frontignan : on en sait plus sur le futur pôle culturel des Chais Botta

Reportage

La réunion publique de présentation du futur Pôle Culturel Chais Botta a eu lieu le 22 mars dernier.

Cette réunion à la salle de l’Aire a été menée par Michel Arrouy, maire de Frontignan la Peyrade, Frédéric Aloy, conseiller communautaire et conseiller municipal délégué à l’urbanisme, à l’aménagement et au développement économique, et Valérie Maillard, maire-adjointe déléguée à la culture, au patrimoine et à l’égalité hommes/femmes. Devant une salle bien remplie, accompagnés de Priscilla Schneider du Cinémistral et Vincent Sola de Territoire 34, ils ont présenté un point d’étape et les première ébauches du projet, d’avant d’écouter attentivement les remarques et suggestions du public.

Une nouvelle étape

Michel Arrouy indique : “nous avons signé il y a quelques années avec Territoire 34 un traité de concession pour mener à bien ce projet de Pôle Culturel. Ce soir, les élus qui m’entourent et moi sommes très heureux parce qu’enfin on va pouvoir passer à une nouvelle étape de ce projet dont on parle depuis dix ans. Je tiens d’ailleurs à remercier mon prédécesseur M. Bouldoire et les élus à la culture et l’urbanisme d’avoir mené ce combat pour que notre ville puisse avoir un équipement digne d’une ville de 23 000 habitants. C’est dans la continuité de la tradition que nous avons d’avoir un cinéma dans cette ville, un cinéma digne de ce nom. Dix ans compliqués avec le premier porteur qui avait abandonnés, puis le GPCI. La cour d’appel de Marseille a validé la décision du Centre national d’aménagement cinématographique. Le permis est déposé et purgé de tout recours. C’était notre projet majeur et nous nous y étions engagés. Au bout d’un an et demi de mandature, tous les feux sont enfin au vert.

A quelques mois de la pose de la première pierre, le maire ajoute :ce projet va modifier le quartier des bords de quais, demain la dépollution va démarrer, la passerelle, le pôle d’échange multimodal avancent également. C’est tout le projet de ville qui est en mouvement car nous devons préparer le Frontignan la Peyrade de demain. Cela signifie préparer la ville sans la dénaturer ; conserver son identité, les chais notamment, en les réaménageant ; travailler sur ce beau canal pour relier la ville.” Pour Michel Arrouy, “la seule chose qui doit toutes et tous nous animer c’est l’intérêt de la ville et l’intérêt général. C’est en tout cas dans ces dispositions qu’avec l’équipe municipale nous menons ce projet comme les autres. D’ici environ deux ans, nous devrions avoir notre nouveau cinéma et ce pôle culturel.

Pour Fédéric Aloy, “c’est une nouvelle étape dans la concrétisation de ce projet. Il y a neuf mois, nous souhaitions montrer ce que pouvaient être les quais piétons et cet espace lorsque nous l’avons testé pendant l’été. Aujourd’hui, nous allons vous présenter l’intérieur de ce projet. Le pôle culturel et les aménagements qui seront faits autour s’intègrent dans le projet global de requalification du cœur de ville, dont nous avons présenté les retours de la consultation publique il y a quelques jours. Ce cinéma, vous le voyez, s’intègre parfaitement et sera le premier axe de cette requalification. 35 M€ seront mis sur la table, entre les partenaires et la Ville, d’ici une dizaine d’années. Le pôle culturel est la première pierre qui sera posée. Ce que l’on vous présente ce soir tient déjà compte de ce que les habitants ont déjà pu nous dire lors de la concertation. L’ouverture de ce pôle est prévue début 2024.

Concernant la passerelle qui doit relier le grand parking au pôle culturel, Frédéric Aloy précise : “l’objectif est de créer une circulation piétonne, vélos, en mode doux. Nous réfléchissons encore sur les modifications de circulation que cela va entraîner. Tout cela se fera dans la concertation et pas brutalement du jour au lendemain.

CultureFronti01

Le projet

Vincent Sola, pour Territoire 34, précise : “je voulais rappeler ce qui a conduit à ce plan et la volonté de retrouver la configuration initiale du site. L’architecte a reconfiguré la trame historique et créé devant un parvis pour accéder au bâtiment. Toute la partie des anciens chais sera conservée, les archives municipales seront démolies.” M. Sola a ensuite détaillé chaque plan et illustration présenté, l’entrée desservant le cinéma et le restaurant, les accès à l’étage, la librairie, la salle de loisirs… “Le fonctionnement principal sera l’accès le long du canal dans une partie qui sera piétonnisée, et le parvis, avec un espace large qui accueillera des activités” complète-t-il.

Valérie Maillard indique : “le Cinémistral a été inauguré en 1998 avec 146 places dans la salle, 26 séances en moyenne chaque semaine. Le Cinémistral accueille près de 55 000 spectateurs par an aujourd’hui. 24 ans plus tard, l’offre ne correspond plus à la demande (plus de 8 000 habitants supplémentaires). Faute de places de séances disponibles, on assiste à la fuite de notre public vers les multiplexes de la région. Avec ce nouveau cinéma, la ville affirme sa volonté de maintien de l’éducation à l’image : les habitants cinéphiles vont pouvoir continuer à fréquenter avec autant d’assiduité nos nouvelles salles de cinéma.

4 salles de cinéma, un restaurant, une librairie et un espace loisirs

Le nouveau cinéma disposera de 4 salles, 575 fauteuils et aura une capacité d’accueil de plus de 125 000 spectateurs par an. La grande salle accueillera les grands événements et films porteurs avec 277 fauteuils, une salle moyenne, sœur jumelle de Cinémistral avec 152 fauteuils, et 2 salles de 73 fauteuils chacune. Le Pôle sera équipé en plus du cinéma, d’un restaurant, d’une librairie et d’un espace loisirs. Pour cet espace loisirs, la réflexion porte sur un espace de réalité virtuelle, avec des jeux vidéo, des jeux de société, un espace de convivialité cinéma. Sur cette partie du projet, les équipes recherchent des porteurs de projets pour “construire le projet définitif“.

Priscilla Schneider, actuelle directrice du Cinémistral, qui sera la directrice du futur cinéma, affirme : “c’est un très très beau projet dans lequel nous sommes très investis et très impliqués. C’est un projet que l’on suit avec envie et passion. La salle de cinéma doit se renouveler, une fois de plus, et à chaque fois elle a réussi à se transformer et repartir à la conquête du public. Le projet que nous présentons aujourd’hui entre complètement en résonance avec l’air du temps. Nous allons pouvoir proposer une programmation avec toujours plus de pluralité : nous défendons tous les cinémas. Il fallait donc agrandir le Cinémistral pour faire un cinéma à taille humaine, un beau cinéma. Nous sommes dans une réhabilitation de patrimoine, les Chais Botta. Nous devons aller vers une nouvelle génération de salle de cinéma qui garde les valeurs du Cinémistral, la convivialité, la proximité, un cinéma familial ; c’est ce que nous défendons.”

La parole a ensuite été donnée au public qui a pu poser ses questions et partager ses réflexions. Echanges dont la mairie tiendra compte pour la suite.

Présentation des plans et projections

Les photos et illustrations ne sont “pas contractuelles”.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.