Hérault tribune : L'actu au quotidien dans tout l'Hérault

HERAULT- AGDE - Il n’y a plus d’exploration de gaz de schiste en France, qu’il disait….

Il n’y a plus d’exploration de gaz de schiste en France, qu’il disait….  Le…

Il n’y a plus d’exploration de gaz de schiste en France, qu’il disait….

 Le Président de la République l’a dit: « Dans l’état actuel de nos connaissances, personne, je dis bien personne, ne peut affirmer que l’exploitation des gaz et huile de schiste par fracturation hydraulique, seule technique aujourd’hui connue, est exempte de risques lourds pour la santé et pour l’environnement ».

Mieux, «s’agissant de l’exploration et de l’exploitation des hydrocarbures non conventionnels, telle sera ma position durant le quinquennat».

On respire, les gaz de schiste, c’est enfin fini, et heureusement, au vu des « risques lourds pour la santé et l’environnement» qu’ils comportaient.

Comme notre permis Plaines du Languedoc  (Aude et Hérault) n’a pas été annulé suite à ces déclarations, il doit donc forcément s’agir d’un projet d’exploration d’hydrocarbures conventionnels.

Oui, nous confirme la Ministre Delphine Batho au détour d’une question posée par un député agathois, les permis actifs tels que le nôtre s’inscrivent tous « dans le cadre d’une recherche de gisements conventionnels ».

Les géologues du laboratoire Géosciences de Montpellier décrivent ainsi les ressources non conventionnelles : ce sont les hydrocarbures (gaz et huile) qui sont restés piégés dans la roche mère.

C’est le cas des “gaz de schistes”, c’est aussi le cas des “schistes bitumineux”, c’est enfin le cas des “réservoirs à gaz compact”

Pour ces scientifiques, les cibles privilégiées en Languedoc pour la recherche de ressources non conventionnelles sont les couches géologiques de l’Autunien et du Lias Marneux

Et voilà que ce sont exactement et explicitement les cibles du titulaire de notre permis, qui évoque également ses espoirs dans les « réservoirs de gaz compacts du Trias » et les « bitumes » à plusieurs reprises.  Drôle de « conventionnel »…

Mais alors comment l’exploration de ressources finalement plutôt non conventionnelles peut elle se faire sans recours à la fracturation hydraulique, « seule technique aujourd’hui connue » pour exploiter ces gisements

Devant la très vive mobilisation des élus et citoyens gardois et ardéchois face à leur permis « conventionnel » du Bassin d’Alès, « afin de répondre aux inquiétudes qui se sont exprimées, le Préfet va mettre en place une expertise indépendante dans les prochaines semaines, pour s’assurer de la strict conformité avec la loi au regard des objectifs géologiques visés », a concédé la Ministre.

Nous réclamons également la mise en place d’une expertise indépendante qui permettrait de faire préciser dans le détail au titulaire de notre permis, la multinationale suédoise Lundin International, comment elle entend fracturer les roches mères qu’elle vise sans recours à la fracturation hydraulique et sans mise en danger des ressources en eau de notre région.

Nous exprimons notre profonde consternation devant l’hypocrisie du gouvernement qui préfère abandonner sa population aux foreurs plutôt que de faire face à la réalité
: l’essentiel des permis accordés sont des permis visant des ressources non conventionnelles, qui exposent les régions françaises à de multiples désastres sanitaires et environnementaux.

Même aux Etats Unis, pays de l’âge d’or du gaz de schiste, pour l’Agence de Protection de l’Environnement, qui investit plusieurs millions de dollars pour évaluer avec précision les impacts environnementaux et sanitaires liés à l’exploitation des gaz de schiste, il est à présent acquis que les dangers écologiques sont bien plus considérables que les retombées économiques très rentables pour les pétroliers.

Qui paiera les dégâts ? Et faut il les subir lorsqu’on peut les éviter ?

Il faut avoir le courage d’annuler tous ces permis menteurs, et reprendre les termes d’un débat véritable sur notre avenir énergétique.

Nos voisins allemands nous regardent patauger avec amusement, eux qui déploient les stations services solaires pour la voiture à hydrogene, qui ont dépassé les 20% d’énergies renouvelables dans leur mix énergétique, plus de 370 000 emplois créés, et le double en prévision pour 2030…

En France, on n’a peut être pas de pétrole, mais pas beaucoup d’idées non plus…

Collectif Littoral 34 Gaz de Schiste Non Merci!

Courriel: stopgazlittoral34@gmail.com

Sur Facebook: http://www.facebook.com/pages/Stop-gaz-de-schiste-littoral-34/421669141230514

Blog: http://stopgaz34.canalblog.com

 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.