Hérault tribune : L'actu au quotiden dans tout l'Hérault
Faits divers

HERAULT - CAHM - MIEUX LA CONNAITRE POUR MIEUX L’AIMER par Gérard REY

LA COMMUNAUTE D’AGGLOMERATION HERAULT MEDITERRANEE, MIEUX LA CONNAITRE POUR MIEUX L’AIMER Docteur Gérard REY Conseiller municipal UDI de la Ville d’AgdeConseiller de l’Agglomération Hérault MéditerranéeCandidat aux Législatives de la 7ème circonscription de l’Hérault Vous avez certainement tous parcouru les magnifiques petites routes qui serpentent  sur notre territoire « Val d’Hérault » dont la particularité est liée à […]

LA COMMUNAUTE D’AGGLOMERATION HERAULT MEDITERRANEE,

MIEUX LA CONNAITRE POUR MIEUX L’AIMER

Docteur Gérard REY


Conseiller municipal UDI de la Ville d’Agde
Conseiller de l’Agglomération Hérault Méditerranée
Candidat aux Législatives de la 7ème circonscription de l’Hérault


Vous avez certainement tous parcouru les magnifiques petites routes qui serpentent  sur notre territoire « Val d’Hérault » dont la particularité est liée à l’existence de ce fleuve majestueux qui unit les destinées agricoles, humaines et touristiques de notre agglomération.

Avec l’arrivée de Tourbes en 2017, c’est 20 communes qui uniront leurs efforts pour faciliter votre vie quotidienne.

L’intercommunalité est un phénomène majeur et irréversible du paysage administratif local.

La Communauté d’Agglomération Hérault Méditerranée s’étend sur environ 380 km2 avec une population d’environ 77.000 d’habitants permanents.

Ce territoire reste de taille humaine avec un littoral d’environ 20 km de long et une distance Nord – Sud de plus de 30 km entre le port du Grau d’Agde et la jolie commune d’Adissan dont les vignobles sont dominés par les 360 m du Pic de Vissous, haut lieu d’escalade et de randonnée de notre arrière pays.

Le but d’une Communauté d’Agglomération est de mobiliser toutes les énergies pour réaliser mieux et plus rapidement les projets utiles à l’Administration collective.

La Communauté Hérault Méditerranée a trois compétences choisies :

  • La protection de l’Environnement et la lutte contre la pollution
  • La Gestion de la voierie et des parcs de stationnement
  • La construction et la gestion des équipements culturels et sportifs.

A ces compétences principales sont adjointes des compétences supplémentaires sur :

  • les travaux liés aux cours d’eau et aux inondations
  • l’entretien des espaces verts urbains
  • la mise en valeur du patrimoine
  • la gestion de l’eau
  • …… etc. ….

Du Nord au Sud, les 20 communes de notre Communauté d’Agglomération Hérault Méditerranée ont toutes un charme particulier dont je vous propose une courte découverte :

  1. ADISSAN

Ce village d’environ 1200 habitants s’étend sur 4,4 km2. Les Habitants s’appellent les Adissanais.

Situé sur les coteaux Ouest du fleuve Hérault, le terroir d’Adissan est riche et varié avec une viticulture datant de plus de 2000 ans.

Adissan est le berceau de la « Clairette du Languedoc » qui reste la spécificité de la production viticole  (Clairette d’Adissan) de ce village.

ADISSAN (2)

  1. NIZAS

Cette petite bourgade protégée du mistral par les collines de l’arrière pays s’étend sur 8,5 km2 avec une population d’environ 700 habitants qui se nomment les Nizacois.

Les environs de Nizas sont un écrin de verdure sur la rive ouest du fleuve Hérault.

Probablement fondé par les romains aux alentours de l’an 100 après J.C. , le village est construit sur le principe d’une « circulade » avec des murs extérieurs mesurant jusqu’à 3 mètres d’épaisseur pour assurer la défense du village.

NIZAS (2)

  1. SAINT-PONS-DE-MAUCHIENS

Le territoire de 13,5 km2 abrite 700 habitants environ qui se nomment les Saint-Ponais.

Cette petite bourgade édifiée sur un cône rocheux doit son nom à la légende des « mauvais chiens » du château qui n’ont pas reconnu le seigneur des lieux …..

Il est surplombé par un castrum féodal contre lequel se blottissent les maisons du village.

St PONS DE MAUCHIENS

  1. CAZOULS D’HERAULT

Cette localité s’étend sur 4,3 km2 et les habitants (environ 450) s’appellent les Cazoulins.

C’est un écrin vert au cœur du vignoble languedocien établi au confluent de la rivière « la Boyne » et du fleuve Hérault.

C’était jusqu’à la construction des ponts, le lieu de franchissement du fleuve par un bac.

A signaler, la présence d’une commanderie des templiers de Saint Jean de Jérusalem. (XIIIème siècle).

CAZOULS D'HERAULT (2)

  1. CAUX

Petite commune de 2600 habitants qui-s’étend sur 2,8 km2 à proximité des contreforts des collines de l’arrière pays.

Les habitants de ce village édifié en circulade et entouré de vignobles, sont les Caussinards.

Le nom du village peut provenir de l’occitan « Caus » qui signifie « chaud » et rappelle la présence important du calcaire sur le territoire avec de nombreux vestiges de fours à chaux dans les environs.

Le village est dominé par l’église St Gervais – St Protais avec son  remarquable clocher – porche gothique.

CAUX (1)

  1. LEZIGNAN-LA-CEBE

Village établi sur un territoire de 6,1 km2  avec 1600 habitants dénommés les Lezpignanais.

La légende raconte que cette ancienne colonie romaine trouve son origine dans « Luscinia Sepes » qui signifie « mari du rossignol » mais le plus vraisemblable est  l’appellation occitane de l’oignon « Ceba » dont les habitants font grand commerce.

A signaler de nombreux restes d’animaux et d’outils datant du paléolithique inférieur qui étaient protégés par la lave volcanique de la carrière de basalte.

LEZIGNAN LA CEBE (1)

  1. MONTAGNAC

Cet ancien bourg protestant s’étend sur 40 km2 et abritent environ 4000 habitants dénommés les Montagnacois.

Le village fut dévasté pendant les guerres de religion mais possède toujours un patrimoine important dont la fameuse église St André avec sa haute tour ajourée de 54 mètres.

Situé sur la partie Est de l’Hérault, c’est un village de terroir et de nature avec 14 statues implantées directement dans le vignoble qui surplombe la vallée de l’Hérault.

MONTAGNAC (2)

  1. AUMES

Petite bourgade de 500 habitants (les Aumois) qui s’étend sur 7,3 km2.

Située sur la rive Est de l’Hérault en face de Pézenas, ce village entouré de pinèdes est dominé par l’église Saint Aubin.

A voir : le Château de Saint Martin de Graves bien visible depuis la vallée de l’Hérault dans son écrin de verdure.

AUMES (2)

  1. PEZENAS

C’est un territoire de 29,5 km2  qui abrite cette petite ville de moins de 10.000 habitants (les Piscenois) ;

Cette cité d’origine antique (qui abrite de très nombreux antiquaires) est dominée par un château datant vraisemblablement du XIème siècle.

Elle devient ville royale au XIIIème siècle avec des foires annuelles axées sur le commerce de la laine et du drap.

La cité de Pézenas reste florissante jusqu’au XIXème siècle avec une aristocratie locale qui construit et rénove les anciennes demeures et hôtels particuliers qui font aujourd’hui le succès touristique du centre ville historique avec ses nombreux artisans que l’on voit travailler dans les échoppes des ruelles chargées d’histoire.

PEZENAS (2)

  1. TOURBES

Cette localité de la banlieue Ouest de Pézenas s’étend sur 15,9 km2  et abrite 1700 habitants (les Tourbains).

Il s’agit d’un village millénaire blotti entre les vignobles et quelques collines peu élevées.

Tourbes est à un carrefour stratégique des axes de communication qui permettent de rejoindre facilement les plages du littoral ou les collines de l’arrière pays languedocien.

TOURBES (2)

  1. CASTELNAU DE GUERS

Une bourgade surélevée qui occupe un territoire de 22,5 kmet abrite 1200 habitants dénommés les Castelnaulais.

Le village surplombe la vallée de l’Hérault au Nord de la voie domitienne et la présence dans ce lieu date de la préhistoire.

Ce fut le fief des barons de Guers à partir du XIVème siècle dont l’empreinte fut très forte dans la vie du village.

A voir : le Château du XIIème siècle et la belle église Saint Sulpice de type gothique (XIIIème siècle).

CASTELNAU DE GUERS (2)

  1. NEZIGNAN L’ÉVEQUE

Sur un territoire de 4,3 km2, les habitants sont au nombre d’environ 1800 et se nomment les Nézignanais.

Situé dans la plaine de la rive Ouest de l’Hérault au Sud de Pézenas, le village portait le nom de Nézignan le Libre pendant la révolution française.

Des maisons du XVIIème siècle entourent l’église Sainte Marie-Madeleine avec la curiosité d’un jardin botanique méditerranéen et des plantations de différentes variétés de figuiers.

NEZIGNAN L'EVEQUE (2)

  1. SAINT THIBERY

Les habitants (les Saint-thibériens) sont au nombre d’environ 2400 et bénéficient d’un territoire de 18,4 km2.

Le village est édifié au confluent de l’Hérault avec la rivière la Thongue à proximité immédiate du volcan « Mont-Ramus ».

C’était le lieu de passage de la voie domitienne pour traverser l’Hérault sur le fameux « Pont Romain » dont subsistent encore aujourd’hui 3 arches complètes à proximité du Moulin médiéval.

A voir en ville : les orgues basaltiques d’une ancienne coulée de lave, la crypte de l’Eglise abbatiale et le cloitre avec la tour d’enceinte du monastère.

St THIBERY

PINET

Sur un territoire de 18,4 km2, les Pinetois sont au nombre d’environ 1500.

La viticulture est essentielle pour ce village entouré de vignobles dont les fameux « Picpoul » réputés pour accompagner les fruits de mer de l’Etang de Thau qui se situe au voisinage Sud du village avec une vue panoramique de Sète à cap d’Agde.

A voir : la crèche animée dans l’Eglise Saint Siméon le Stylite.

PINET (2)

  1. POMEROLS

2300 habitants dénommés les Pomerolais et un territoire de 11 km2. Ce village très ancien est construit à proximité de la voie domitia à l’époque gallo romaine.

La vocation viticole de Pomerols est une empreinte architecturale constante.

Chaque année, la cave coopérative « Les Costières de Pomerols » obtient des récompenses pour la qualité de sa production.

A signaler : de nombreux marchés et fêtes locales qui animent le village tout au long de l’année.

POMEROLS (2)

  1. FLORENSAC

Commune étendue sur 36,9 km2 avec environ 5000 habitants dénommés les Florensacois.

Dominé par le clocher de l’église Saint Jean-Baptiste, ce village possède aussi un château au milieu des maisons : le Château de Vulliod.

L’animal totémique est « Lo Chivalet » depuis que le roi Charles IX a offert son cheval aux habitants.

L’événement est commémoré chaque année par le défilé dans les rues de la cité d’un « Lo Chivalet » en bois décoré aux couleurs rouge et blanche.

FLORENSAC (2)

  1. BESSAN

Village de la Basse Vallée de l’Hérault édifié sur la berge Ouest de l’Hérault à moins de  7 km d’Agde.

Le territoire s’étend sur 27,6 km2  avec environ 4700 habitants nommés les Bessanais.

L’origine est l’installation d’un comptoir grec au VIème siècle avant J.C.

De nombreux espaces verts sont dédiés à la détente et aux loisirs au bord du fleuve et permettent de nombreuses activités.

L’Eglise Saint Pierre (Xème siècle) a la particularité d’abriter le plus ancienne cloche de l’Hérault.

L’emblème du village est l’âne totem qui ouvre la fête du village le samedi avant d’être béni à l’église le dimanche.

BESSAN (2)

  1. VIAS

Ce grand village au voisinage Ouest d’Agde a un territoire de 32,5 km2  et abrite 5500 habitants dénommés les Viassois.

Situé directement au bord de la Méditerranée, cette commune a une vocation viticole et touristique avec l’activité importante de Vias Plage pendant la saison estivale.

Entre le Canal du Midi et les plages, la commune de Vias a un emplacement privilégié pour accueillir les amateurs de vacances en plein air avec la garantie du soleil méditerranéen qu’ils peuvent rejoindre facilement grâce à l’aéroport de Béziers – Cap d’Agde tout proche.

VIAS 1

  1. PORTIRAGNES

Située sur le littoral Ouest de notre territoire, cette commune de 3300 habitants (les Portiragnais) s’étend sur 20,2 km2. .

Ce grand village s’étend entre les plages méditerranéennes, l’étang de la Grand Maïre et le canal du Midi. La partie côtière de Portiragnes est une réserve humide, lieu de reproduction de nombreuses espèces d’oiseaux.

A l’Est de cette zone, c’est le domaine du tourisme de camping avec de magnifiques plages de sable.

Le village est dominé par l’Eglise gothique, Saint Felix qui date du XIVème siècle.

L’animal totémique des Portiragnais est « Lou Biou » (Io Buou en occitan) qui signifie le bœuf et représenté dans la fête locale.
PORTIRAGNES (2)

  1. AGDE

Cette ville côtière de plus de 26000 habitants permanents (les agathois) s’étend sur 51 km2 et possède 3 pôles de vie distincts :

  1. la cité d’Agde
  2. le port du grau d’Agde
  3. la station de Cap d’Agde

Surnommée la « Perle Noire de la Méditerranée » à cause des nombreux monuments construits en pierre basaltique, Agathé Tyché  est fondée au VIème siècle avant J.C. par les Phocéens.

Initialement ville de commerce maritime et de pêche, elle se dirige par la suite vers l’agriculture et principalement la viticulture.

Son développement actuel est la conséquence de l’aménagement touristique du Languedoc Roussillon décidé par le Général de Gaulle et commencé dès 1970.

Le centre historique d’Agde avec la Cathédrale Saint Etienne en bordure immédiate de l’Hérault est construit principalement en lave basaltique ainsi qu’un important patrimoine de maisons anciennes où l’on remarque de multiples façades, portes ou cours intérieures remarquables qui méritent  rénovation et mise en valeur pour permettre à ce centre historique de devenir le 3ème pôle touristique de cette commune maritime.

Le fleuve Hérault traverse la commune du Nord au Sud sur 9 km en englobant le Canal du Midi dans sa partie Nord.

AGDE (2)
Au Sud, l’Hérault débouche sur la mer avec le pittoresque village de pêcheurs « le Grau d’Agde » dont la tradition maritime est une attraction incontournable de la commune

Le cap rocheux est initialement une zone marécageuse, le creusement des ports et la construction des premiers immeubles commencent dès 1970.

Progressivement, Cap d’Agde devient la 1ère station touristique d’Europe en terme de capacité d’hébergement avec une population qui peut dépasser 250.000 personnes pendant la saison d’été et propulser Agde à la 2ème place des villes du Languedoc Roussillon.

AGDE LE CAP

L’ensemble de cette vaste commune est dominé par les 112 mètres du Mont saint Loup d’où l’on peut admirer l’unique île du Golf du Lion : l’Ilot de Brescou
 à la sortie du port de Cap d’Agde.

Toutes les activités sportives, nautiques et touristiques sont rassemblées dans cette station balnéaire internationale dont la vocation maritime est omniprésente dans sa vie et sa conception.

AGDE LE GRAU

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Météo de l'Hérault
Jeux concours

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.