Hérault tribune : L'actu au quotidien dans tout l'Hérault

HERAULT - La qualité des eaux de baignade du département

Pendant toute la saison estivale, l'Agence Régionale de Santé (ARS) contrôle la qualité des eaux…

Pendant toute la saison estivale, l'Agence Régionale de Santé (ARS) contrôle la qualité des eaux de baignade pour préserver la santé des baigneurs. L’Hérault est le département d'Occitanie qui dispose du plus grand nombre de baignades. Globalement la qualité des eaux est bonne à très bonne, à l’exception de quelques contaminations ponctuelles.

La qualité des baignades en mer en 2018 a en effet été jugée comme “très satisfaisante” selon l'ARS. Dans le département de l’Hérault, le programme de contrôle des baignades en eau de mer pour 2018 a concerné 67 sites représentant 659 prélèvements. A l'issue de la saison 2018, 65 baignades en eau de mer, soit 97%, sont classées en «excellente qualité», et 2, soit 3%, en «bonne qualité». Ainsi, 100% des baignades en eau de mer sont conformes à la Directive Européenne. Une seule baignade a fait l’objet d’une contamination temporaire pendant la saison 2018.

La qualité des baignades en eau douce en 2018 a été jugée comme “satisfaisante“. Sur le département de l’Hérault, 45 sites de baignades sont contrôlés, représentant 228 prélèvements sur la saison 2018.

Parmi ces 45 sites, 35, soit 77.8% sont classés en «excellente qualité», 4 (8,9%) en «bonne qualité», 1 (2.3%) en «qualité suffisante ». 

Ainsi, sur la saison 2018, l’intégralité des sites de baignades accessibles au public est conforme à la Directive Européenne.

 

 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.