Hérault : la semaine dernière, les pompiers sont intervenus 1 308 fois

Les sapeurs-pompiers de l’Hérault publient leur bilan détaillé de la semaine du 28 février au 6 mars 2022.

Du 28 février au 6 mars, les sapeurs-pompiers de l’Hérault sont intervenus 1 308 fois, mettant à contribution plus de 4 000 pompiers de terrain dont moins de 800 sont professionnels. Les personnels administratifs, de soin ou spécialisés complètent le contingent du département.

Les interventions

Les agents du standard téléphonique ont répondu à 23 appels par heure en moyenne. Ce chiffre correspond à 3 885 appels décrochés par le Centre départemental d’appels d’urgence. Au niveau des interventions, ils ont été appelés pour 993 secours urgents et assistance aux personnes, 54 accidents sur la voie publique, 114 feux ou explosions au gaz, 135 opérations diverses, et 12 interventions liées au Covid-19.

Le conseil de la semaine du SDIS

Les sapeurs-pompiers de l’Hérault rappellent qu’il est impossible de lutter contre l’endormissement au volant d’un véhicule, responsable d’un accident mortel sur trois. Plus le conducteur lutte contre la somnolence, plus elle s’amplifie. Si le conseil le plus courant préconise un arrêt toutes les deux heures, les conducteurs sont invités à s’arrêter dès les premiers signes de fatigue. Ces premiers signes sont le bâillement, le besoin de changer de position, un picotement au niveau des yeux, des jambes engourdies, une douleur dans le dos… Le sentiment que les autres conducteurs conduisent mal est aussi un signe avant-coureur d’une fatigue qui gagne du terrain.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.