HERAULT - Les voeux du Président du conseil départemental

Ce lundi soir, Kléber MESQUIDA, Président du Département de l’Hérault  présentait ses voeux à la scène…

Ce lundi soir, Kléber MESQUIDA, Président du Département de l’Hérault  présentait ses voeux à la scène de Bayssan aux personnalités de la vie héraultaise.

La rédaction d'hérault-tribune vous propose de retrouver ci-dessous l'intégralité de son discours

 


Mr le PREFET à travers vous, je tiens à remercier (administration de l’Etat, polices, gendarmeries, pompiers et sécurités civiles

Mmes et Mrs les ELUS, 

Madame la RECTRICE et Mms et Mrs les représentants du corps UNIVERSITAIRE et de l’ENSEIGNEMENT

Mmes et Mrs les représentants des instances et autorités JUDICIAIRES, 

Monsieur le Directeur de l’ARS et Mmes et Mrs les représentants des professions de santé

Mmes et Mrs les représentants des autorités civiles, militaires et religieuses, 

Mmes et Mrs les représentants des corps diplomatiques

Mmes et Mrs les représentants des organismes consulaires et des forces économiques,

Mmes et Mrs les représentants du Monde combattant et des Associations mémorielles

Mmes et Mrs les représentants du monde culturel et sportif

Mmes et Mrs les acteurs professionnels et bénévoles d’Hérault

Mesdames et Messieurs, Chers Amis

Merci de votre présence nombreuse à cette traditionnelle rencontre pour échanger nos voeux. 

En 20 minutes (pour rester sous le signe 20), je m’attacherai à vous présenter mes voeux pour cette année 2020 qui marque la deuxième décennie d’entrée dans ce mythique millénaire 2000

Pour le Département, 2020 sera l’année de la CONTINUITE avec l’exigence du CHANGEMENT

2019 s’est clos par l’expression de l’urgence sociale et climatique. 

Sur le PLAN SOCIAL, les mouvements de cette fin d’année expriment une nouvelle fois l’inquiétude profonde qui traverse notre société. 

Sur le PLAN CLIMATIQUE, cette année 2019 a vu pour la première fois toute une génération se lever et dire : « Agissez pour notre planète, pensez à notre avenir ». 

L’urgence sociale et l’urgence environnementale ne peuvent aller l’une sans l’autre. 

A ceci s’ajoute le constat édifiant que ce sont les plus précaires qui subissent les effets du changement climatique. 

Dans l’Hérault, les effets de ce changement climatique sont bien là : 

• la sécheresse de l’été 2019 qui a frappé le territoire en menaçant les vignes et brulant les grappes

• les records de chaleur de septembre qui continuent durement à nous impacter. 

• les inondations de cet automne avec leurs conséquences sur les biens et les personnes 

• la qualité de l’air qui se dégrade, notamment dans la métropole. 

 

Pourtant, l’intelligence collective peut soulever des montagnes et nous sommes tous des acteurs potentiels du changement si notre engagement est permanent. 

En 1951, ALBERT CAMUS écrivait dans « l’homme révolté » : « La vraie générosité envers l’avenir consiste à tout donner au présent ». 

Il visait juste quant à notre capacité à nous dépasser aujourd’hui pour construire un lendemain meilleur. 

2020 sera l’année de l’audace dans nos actes en faveur de la transition écologique. Cela commence ici, sur ce territoire que nous aimons. 

Cette terre d’Hérault a été façonnée par l’Histoire au rythme de l’évolution de la nature et du travail des hommes

Ce territoire regarde vers la méditerranée, s’adosse à la petite montagne entre l’Italie et l’Espagne et tend les bras à l’Europe

Ce territoire doit être chéri, préservé et aménagé harmonieusement pour offrir un cadre de vie apaisé à tous les héraultais et s’adapter aux évolutions de notre temps. 

Du littoral aux hauts cantons en traversant les vignes et les plaines, LA FORCE DE NOS PAYSAGES, c’est aussi ce qui nourrit une dynamique humaine. 

Quel que soit notre rôle dans la société, chacun y puisera autant de forces pour modeler et dynamiser le territoire.

Oui nous pouvons apprécier l’air marin sur le cordon du littoral héraultais et ses 90 km de côte. Pourtant, ce littoral est fragilisé par l’étalement urbain, la pression sur les ressources et la tension immobilière

Depuis 10 ans, le Département a investi 230 M€ afin de protéger les lagunes, étangs et lidos tout en développant une activité économique précieuse, autour de la pêche et de la conchyliculture, mais également autour des activités nautiques et du tourisme

HERAULT LITTORAL fixe le cap de la stratégie à mener pour les 10 prochaines années : protection des ressources, fluidification de la mobilité, attractivité du territoire, adaptation au changement climatique. 

Changer notre regard sur ce qui nous entoure passe inévitablement par une sensibilisation accrue aux défis environnementaux. 

Parmi ces objectifs, pour éviter les pollutions, un exemple : les 5 poissons gloutons que nous avons disposés sur les plages pour récupérer le plastique afin qu’il ne puisse polluer la mer. 

Ce fut un franc succès, près d’1 tonne de plastiques récupérés en seulement 2 mois. Chaque petit geste vertueux est une grande avancée. 

En 2020, nous renouvellerons l’opération avec 25 poissons gloutons répartis sur le territoire (sur le littoral et sur les bords de lacs). 

De ce littoral, on peut admirer les paysages étagés de l’Hérault et son point culminant à 1152 m sur le massif de l’Espinouse à Cambon et Salvergues

Relier la mer à l’arrière-pays est une évidence pour le Département: des ganivelles à la petite montagne, il n’y a que de beaux chemins. 

Des balcons de l’Hérault, du coeur du Parc Régional, en prenant la route des lacs ou la route des crêtes jusqu’au massif de l’Escandorgue, on est ébloui par la qualité environnementale. 

Nous traverserons des espaces arborés qui absorbent les particules fines rejettent l’oxygène et font aussi baisser la température dans les îlots de chaleur. 

Au-delà de l’effet paysager, les arbres ont aussi un impact sur le climat et la santé des héraultaises et des héraultais. 

Nous planterons, dès cette année, 28 000 arbres dont 8 000 offerts aux communes par le Département. Ainsi, 560 tonnes de CO2 par an seront absorbées par ces 28 000 arbres (équivalent 560 AR Paris/New York). 

Ces arbres bordent aussi les parcours sportifs et itinéraires de RANDONNEES, que ce soit autour du lac du Salagou ou bien des domaines départementaux, de Restinclières, de Bessilles, de Bayssan, de Salvignac, de Réals et bien d’autres ouverts au public. 

Le foncier départemental, c’est plus de 8 000 hectares qui sont ainsi sanctuarisés et protégés par le Département pour préserver la biodiversité et la ressource en eau

Cette eau si précieuse permet à nos vignes de continuer à modeler notre territoire et à produire des vins d’excellence

L’HERAULT est le 2e département viticole de France, c’est dire l’importance de la viticulture dans notre économie

Nous partageons les inquiétudes de la profession viticole face aux défis environnementaux. 

Pour y répondre, nous avons adopté une stratégie ambitieuse avec le Plan HERAULT IRRIGATION de 310M€ sur 10 ans car l’avenir de nos vignes est menacé, et le Département ne pouvait se résoudre à cette fatalité.

Nos vignobles nous offrent à travers l’OENOTOUR de l’Hérault un circuit de 515 km avec ses 64 caveaux étapes mais aussi les 25 oenorandos aménagés par le Département. 

Nous avons des raisons de nous évader pour randonner et déguster les produits de notre terroir depuis les contreforts de la Montagne noire jusqu’au causse du Larzac et des plaines du Minervois jusqu’à celles du Lunellois. 

L’Hérault, est un territoire de découverte et il se doit d’être un territoire innovant. C’est un cap à poursuivre. 

C’est dans cette voie qu’avec le plan HERAULT MOBILITE, nos réalisations routières prennent le virage du futur

Je pense à la route durable à Saint Mathieu de Tréviers (résine de pin) mais aussi la traversée de Montady en enrobés lumineux couplés à un éclairage public séquentiel. 

Je citerai encore la remarquable expérimentation Power Road dans notre agence technique d’Olonzac, procédé qui récupère la chaleur du bitume pour chauffer les bâtiments. 

Des techniques qui ont de l’avenir. 

CET AVENIR se bâtit aussi avec les nouveaux modes de déplacement et notamment l’essor des mobilités douces

Le PLAN HERAULT VELO, financé à hauteur de 6M€, accompagne cette transition des mobilités. 

Ainsi, avec l’aménagement et la sécurisation de pistes cyclables, des voies vertes mais aussi des aides à l’acquisition de vélos électriques, ce sont autant d’actions en faveur du vélo utile. 

Alors que certains sont dans la circonvolution ou dans l’incantation de la VELORUTION, le département préfère, lui, « pédaler » que « blablater ». 

L’Hérault est un territoire vertueux mais aussi un territoire résilient qui sait faire face aux changements, qui utilise ses ressources intelligemment et qui fait le pari de l’avenir

Ce futur proche, c’est aussi d’avoir un territoire connecté pour lequel nous avons lancé le plan HERAULT NUMERIQUE (384 M€). 

C’est un engagement pris dès le début du mandat avec le plan THD qui offrira d’ici 2 ans à TOUS les héraultais un accès à la fibre (une centaine de communes seront équipées d’ici fin 2020). 

Le numérique ne doit plus être une cause d’inégalités mais bien un accélérateur de progrès collectif. 

C’est pour répondre au collectif que nous avons lancé un nouveau pacte social entre les élus et les citoyens car c’est ENSEMBLE que nous réussirons. 

Pour cela que nous avons mis en place un nouvel outil au service de la démocratie locale : le BUDGET PARTICIPATIF éco citoyen. 

1,8M€ dédiés aux projets proposés et votés par les citoyens eux-mêmes. Le Département les accompagnera avec détermination parce que nous voulons une administration facilitatrice et interactive qui donne les clés du changement aux habitants. 

Nos habitants, ce sont les forces du territoire ! Ce sont les valeurs humaines qui subliment les valeurs paysagères. 

Le soin que l’on porte à son environnement, c’est aussi le soin que l’on porte à la personne, le soin d’autrui

C’est le sens que nous donnons à l’action publique, par respect de la responsabilité qui nous est confiée par les habitants d’un territoire. 

Pour certains héraultais, les préoccupations du quotidien pèsent sur leur vie : pouvoir d’achat, injustice sociale, isolement, manque de considération, voir manque d’information. 

Cette boule au ventre quotidienne qui perturbe certains ne peut rester sans réponse. 

Le Département est en première ligne pour soulager ces ressentis. 

Oui, l’action sociale est au coeur de notre mission et c’est avec fierté que nous la menons de la naissance au grand âge

Dès l’ENFANCE avec la PROTECTION MATERNELLE ET INFANTILE, nous anticipons les risques et renforçons la prévention médicale des bébés et des enfants de moins de 6 ans : 

9 500 sont suivis en consultation à domicile et, 

12 000 enfants suivis en bilan en écoles maternelles. 

Nous avons aussi le BUS DE LA PMI qui consolide le dispositif en sillonnant l’Hérault pour que tous les parents puissent accéder à ce service public et se sentent rassurés au quotidien. 

Nous apportons à certains enfants qui ont des parcours de vie difficiles et complexes un soutien matériel, éducatif et psychologique à travers L’AIDE SOCIALE A L’ENFANCE. 

Nous protégeons ces 2 844 jeunes qui nous sont confiés par le juge et veillons à pourvoir à l’ensemble de leurs besoins pour leur garantir équilibre et accompagnement éducatif. 

Nos jeunes, ce sont aussi les 45 839 collégiens

Pour ces collégiens et leurs enseignants, nous avons voté le PLAN HERAULT COLLEGE de 198M€ pour la modernisation et la rénovation des 80 collèges publics. 

Au-delà du parcours scolaire, le PARCOURS PROFESSIONNEL mérite une attention particulière, tout comme l’INSERTION qui est une compétence phare du Département. 

Nous avons pris la voie de l’innovation et le suivi individualisé proposé aux allocataires du RSA. 

Pour lever les freins à l’emploi, c’est une première étape déterminante. 

Dans cette ambition de retour à l’emploi, le Département déploie TOUS les outils à sa disposition, explore toutes les pistes et fait confiance à l’innovation

Nous avons mis en place la PLATEFORME D’ORIENTATION dans le biterrois. C’est une vraie réussite, une mise en parcours en 39 jours au lieu des 140 précédemment

Nous accélérons et simplifions ainsi le retour à l’activité. Nous étendrons ce dispositif à tout le département d’ici la fin de ce 1er semestre 2020. 

Nous complétons notre champ d’action avec les chantiers d’insertion et le soutien à la création d’entreprise

Chaque année, tous nos efforts permettent à près de 6000 allocataires de retrouver un parcours professionnel pérenne

Au-delà d’un emploi, dans le parcours de vie, parfois, du fait de l’âge ou d’un handicap, le quotidien peut devenir un véritable parcours du combattant. 

Le Département est là aussi en première ligne pour prévenir, 

Adoucir, accompagner ces difficultés liées à la perte d’AUTONOMIE.

Nous apportons une aide chaque année à plus de 40 000 BENEFICIAIRES DE L’APA que ce soit à domicile ou en établissement. 

D’autre part, nous aidons également 5 600 personnes en situation de handicap qui bénéficient de la PCH

Au-delà du soutien financier, nous avons adopté le Schéma Départemental de l’Autonomie qui reflète notre volonté d’améliorer l’accès aux aides, de renforcer la prévention et de permettre le maintien à domicile. 

(Dans un entretien en 2014), Agnès VARDA disait : « La clé d’une réconciliation avec le monde, c’est de regarder les autres ». Cette belle pensée symbolise cette nécessité d’être attentif à l’autre, à la personne… 

C’est cette notion de solidarité qu’il faut faire vivre sans le moindre doute avec engagement pour que chaque héraultais se retrouve dans nos actions départementales. 

Dans chaque bassin de vie, nous mettons un point d’honneur à recoudre le fil de la cohésion sociale et sociétale. 

Cette cohésion c’est aussi l’accès à la CULTURE qui est un premier levier puissant de la cohésion sociale. 

Ouvrir son champ de compréhension, découvrir de nouveaux savoirs, consolider l’attention que l’on porte à l’autre, sont autant de chemins vers une société apaisée

C’est ainsi que, dans notre domaine départemental du Château d’ô, nous accueillons les choeurs d’ô et ses 1 300 choristes, nous organisons aussi les nouveaux grands rendez-vous des « Mardis d’O » au théâtre d’O à Montpellier, lieu de rencontre entre les sciences, la littérature et les savoirs. 

Dernièrement, c’est Edgar MORIN qui a fait salle comble. 

Demain, nous recevrons la philosophe Carole TALON-HUGON. 

A Pierres-Vives, ce sont les grandes expositions du Museum d’histoire naturelle que nous présentons régulièrement dans cet écrin de la culture. 

Pour nous, cette culture doit être rayonnante et accessible à tous. 

C’est aussi l’ADN du Domaine de BAYSSAN, à Béziers. 

BAYSSAN, au coeur de l’axe méditerranéen, avec 16 millions d’habitants à moins de 4 heures de route et à 35 min de Montpellier. 

Ce domaine départemental de BAYSSAN sera une REFERENCE régionale et nationale pour son pôle culturel, artistique, familial, sportif et de loisirs, et bientôt 29 ha de jardins de Méditerranée avec des fééries de couleurs et de lumières. 

Cette dynamique qui se crée par nos actions dans les quartiers et les villages de l’Est à l’Ouest se retrouve aussi pleinement dans notre politique sportive. 

Avec HERAULT SPORT, structure unique en France, nous favorisons la pratique sportive aux quatre coins du territoire avec ses : 

5 500 journées d’animation et ses 

1 400 manifestations conventionnées. 

HERAULT SPORT fêtera cette année ses 40 ans et jamais une structure n’aura autant apporté pour la cohésion dans les quartiers et les villages pour la promotion du sport santé, le vivre ensemble et l’esprit de solidarité. 

Cette solidarité à laquelle nous sommes attachés s’exprime aussi avec HERAULT SECOURS

Nos valeureux sapeurs-pompiers sont mobilisés tout au long de l’année avec un engagement profond pour la protection des personnes et des biens. Cela honore ces soldats du quotidien qui, au-delà du courage, donnent du sens au service public

Dans le département c’est une intervention toutes les 7 minutes qu’effectuent plus de 4 500 sapeurs-pompiers professionnels et volontaires épaulés par les personnels administratifs et techniques. 

Le SDIS et le Département travaillent en vraie synergie. 

Pour assurer leur protection nous garantissons des moyens importants, même au-delà de ce que prévoit la loi, car rien ne doit impacter leur sécurité lors des interventions. 

C’est pour cela que dès cette année sera lancée la construction à GIGNAC d’un centre de formation des sapeurs-pompiers. 

Ce centre aura une vocation régionale

Concernant notre sécurité, je voudrais également souligner l’action quotidienne des acteurs de la SECURITE CIVILE, des GENDARMES et POLICIERS que je remercie pour leur engagement au service de la REPUBLIQUE. 

Pour ces gendarmes et policiers, assurer l’ordre public et la sécurité des citoyens relève de leurs missions régaliennes. 

Sans force de sécurité et sans ordre public, il n’y a point de REPUBLIQUE. 

J’ai aussi une pensée pour nos MILITAIRES, qui, au-delà de nos frontières, contribuent aux équilibres mondiaux

LA FRANCE, berceau des droits de l’Homme, doit y prendre sa part notamment pour lutter contre les extrémismes et les obscurantismes. 

Mesdames, Messieurs, 

Notre mission, c’est de bâtir pierre après pierre nos politiques publiques, pour réparer les injustices sociales, lutter contre les inégalités, protéger le cadre de vie et favoriser l’émulation collective. 

EN HERAULT, en s’appuyant sur les forces du territoire et les forces des valeurs humaines, nous prenons aussi le pari de participer à l’émergence d’une société de confiance. 

Sans la confiance et le respect, la société se délite et perd sa boussole. 

En 2020, le Département fête ses 230 ans d’existence

Notre institution a toute sa place pour servir de cap dans les actions à mener. 

Avec les ELUS de la majorité budgétaire, ces élus qui donnent les moyens de financer nos actions, je continuerai sur ce cap pour servir la population au quotidien, avec conviction, passion et détermination. 

 

Mesdames, Messieurs, 

L’HERAULT, c’est la force des paysages, mais les GRANDES FORCES de l’Hérault, ce sont les synergies des acteurs institutionnels, ce sont les forces sociétales et bien sûr les forces de tout un chacun, professionnel ou bénévole qui agissent pour notre rayonnement. 

MERCI à chacun d’entre vous de nourrir ces grands et beaux DESSEINS. 

Oui, ENSEMBLE nous avons la mission de préparer les forces de la génération de demain. 

Mesdames, Messieurs, Chers Amis, 

Dans son discours à la jeunesse au lycée d’Albi, JEAN JAURES disait : 

« L’histoire enseigne aux hommes la difficulté des grandes tâches et la lenteur des accomplissements, mais elle justifie l’invincible espoir. » 

C’est avec cet immense espoir que je souhaite que 2020 voit l’aboutissement de nos projets respectifs pour offrir aux héraultaises et aux héraultais un avenir plus rayonnant. 

Que 2020 soit l’année de la CONFIANCE, de l’ESPOIR, de moments de JOIES partagés et de REUSSITE collective. 

BONNE ET HEUREUSE ANNÉE A TOUS. Kléber MESQUIDA


 

 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

 

logo hje

 

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.