Hérault : Mesquida tacle Zemmour en ouverture de la session publique

Le président Kléber Mesquida a condamné les déclarations d'Eric Zemmour lundi 22 novembre en ouverture au conseil départemental.

La session du 22 novembre a débuté sur deux petites mises au point du président du conseil départemental Kléber Mesquida. La première sur les propos du “polémiste” Eric Zemmour et la deuxième sur la condamnation de Franck Manogil.

Zemmour stigmatise tous les mineurs

Tout d’abord, Kléber Mesquida a rappelé ” qu’une plainte a été déposée par plusieurs Départements car ils ont l’obligation de l’aide sociale à l’enfance (ASE), donc de l’accueil des jeunes placés par ordonnance du juge. Or en République, on ne discute pas l’ordonnance d’un juge. Je rappelle également que la France est signataire de la convention internationale des droits de l’enfant et ce monsieur s’est permis de qualifier tous les mineurs de voleurs, de violeurs et d’assassins”.

Manogil avait contesté l’aide à SOS Méditerranée

Puis le président est revenu sur le contentieux qui avait opposé le conseil départemental à Franck Manogil : “Notre ancien collègue Franck Manogil a été condamné à payer 750 euros au conseil départemental et 750 euros à l’association SOS Méditerranée. Il avait attaqué la délibération du 1er juillet 2020 dans laquelle nous accordions une subvention de 20 000 euros à SOS Méditerranée. Je rappelle que cette association avec son bateau récupère tous les naufragés en mer. Et tout le monde sait que la Méditerranée est un des plus grands cimetières du monde. Car quand les gens sont agglutinés sur des radeaux et qu’ils échouent, il y a des morts”.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.