Hérault, piqûres en série : une femme pompier dans le coma après avoir été piquée lors d'une soirée

Le phénomène ne cesse de prendre de l'ampleur, dans l'Hérault comme ailleurs. Montpellier, Béziers, Toulouse, ou encore Bordeaux, Grenoble et Nantes enregistrent jour après jour de nouvelles victimes de piqûres volontaires administrées par autrui. L'une des dernières en date est une femme du SDIS de l'Hérault

Sensation de piqûre suivie de paralysie

Elle passait une soirée agréable, hors de son temps de service, au Mas du Cheval, à Lattes, lorsqu’une jeune femme sapeur-pompier membre du Sdis de l’Hérault a été piquée dans la nuit de samedi à dimanche à l’aide d’une seringue contenant un produit dangereux.

Consécutivement à cette piqûre, qu’elle a distinctement sentie, la jeune femme a fait un malaise et a heureusement pu prévenir les amies qui l’accompagnaient. Se sentant comme paralysée, elle a dû être secourue. Intubée, elle a été hospitalisée au CHU de Montpellier dans le coma. Il a fallu de longues heures avant que la victime sorte du coma, choquée.

Les enquêteurs confrontés à une phénomène de grande ampleur

Le produit qui a été injecté à la victime est actuellement en cours d’analyse. Il est possible qu’il s’agisse de GHB, la “drogue du violeur”, mais ce n’est qu’une hypothèse.

Dans toute la France, des enquêteurs se trouvent face à des cas de piqûres malveillantes, ce qui pourrait suggérer un effet d’entraînement ou un défi sur les réseaux sociaux. Mais on ignore encore pour l’instant les réelles motivations des personnes qui s’adonnent à ce phénomène.

Le ministère de l’Intérieur prend ces cas très au sérieux, appelant les noctambules à la plus grande prudence.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaires

  1. La France en est arrivée à un point de non retour avec toute cette racaille qui transite autour de nous, invisible, médisante, et impunie, ces histoires de piqûres sont très graves voire terrifiantes, c est une infirmière qui vous le dit, désormais il faut se méfier de tout le monde autour de nous, alors au diable la guerre en Ukraine dont on nous rabat tant les oreilles, de surcroît en nous sollicitant, y en a marre, Macron ferait mieux de s occuper des problèmes actuels de ses concitoyens !!!

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.