Hommage du ROA à André FABRE

Après les décès prématurés des piliers Maurice NAVARETTE et Henri CAYLA, il y a…

Après les décès prématurés des piliers Maurice NAVARETTE et Henri CAYLA, il y a déjà de nombreuses années, celui du deuxième ligne André FABRE, aujourd’hui, affaiblit considérablement le grand pack de l’amitié du Rugby Olympique Agathois composé de tous ses anciens partenaires joueurs et de ses nombreux amis dirigeants ou supporters du club.

C’est avec Daniel ANDREO, son plus fidèle copain de jeunesse, devenu ensuitepartenaire en sport et collègue au travail, qu’André s’intéresse au Rugby, quelques années à peine après la création du ROA que préside alors Christian GALY au milieu des années soixante et dix.

Joueur de devoir, intelligent et discipliné, il forme avec Jean Marc NUMERIN un attelage redoutable au cœur de la mêlée, aux couleurs jaune et bleue de la ville, et au sein d’une équipe de copains qui s’impose peu à peu sur tous les stades de rugby de la région.

Passionné par ce noble sport, plein de valeurs, solidaire, convivial et qui lui convient parfaitement, André est un observateur attentif : il s’intéresse au règlement, à tous les aspects des diverses séquences de jeu qui font de lui le meilleur technicien du club.

Dès qu’il cesse sa carrière de joueur, il entreprend avec succès celle d’arbitre du Comité du Languedoc. Ses qualités d’objectivité, de rigueur et de parfaite connaissance de ce sport et de ses règles lui font rapidement gravir des échelons dans la hiérarchie de ce corps où il se fait une sacrée bonne réputation.

Puis, associé à Pierre GIRAUD, il devient l’entraîneur des Juniors et écrit avec une équipe composée en majeure partie de jeunes issus de l’Ecole de rugby d’Agde dont son fils, excellent talonneur (et buteur) Christophe, qui était à bonne école, l’une des plus belles pages du sport agathois en réalisant un parcours sans faute et en décrochant le titre de Champion de France Philiponeau au terme de la saison 2000/2001.

L’année suivante, il atteint avec pratiquement la même équipe mais dans la catégorie supérieure, et toujours à l’échelon national, le stade de la demi-finale.

Succès oblige, c’est tout naturellement qu’il prolonge sa fonction en tandem avec l’international Philippe GALLART, auprès des équipes seniors du club auxquelles il prodigue avec toujours autant de compétence unanimement reconnue ses bons conseils et autres utiles recommandations.

Au cours de ces dernières saisons, André continue d’analyser les rencontres du championnat de Fédérale 2 que dispute l’équipe fanion d’une façon très organisée, précise, détaillée et professionnelle qui s’avère fort utile aux entraîneurs.

Il suit de près les performances de son club jusque dans les plus lointains déplacements, entouré de ses amis les plus chers.

Il faut dire qu’André est très fidèle en amitié et que dans ses rapports humains c’est un personnage attachant, haut en couleurs, un conteur passionné avec un accent et des expressions caractéristiques inimitables qui captivent son auditoire que ce soit à la Casa Pépé, au Plazza ou au club-house du stade Michel Millet.

Il est aimé de tous et fait partager sa parfaite connaissance et sa grande passion du jeu de rugby à tous ceux qui l’écoutent.

Comment s’étonner alors que Daniel, Jean Marc, Hervé, Antoine, Didier, Benoît, Aimé, Jeannot, Louis, Max et tous les autres… soient si bouleversés et ne puissent pas se faire à l’idée de parler de Dédé au passé ? 


Les obsèques auront lieu le lundi 3 mai 2010, à 10 h 15.
Bénédiction à l’athanée d’Agde, suivie de l’inhumation au cimetière.
Visites à l’athanée, route de Rochelongue.

 

 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.