Hérault tribune : L'actu au quotiden dans tout l'Hérault
Droit

Interventions du Groupe Agde à venir au Conseil Municipal d'Agde

FONCIER COMMUNAL : La Grande Braderie Monsieur le Maire, Vous avez maintenant pris l’habitude de mettre en vente par le biais d’appel d’offre, une partie du foncier communal pour, je vous cite, «  rationnaliser et valoriser notre patrimoine immobilier » Aujourd’hui, vous souhaitez mettre en vente des biens communaux situés en plein cœur du Grau d’Agde. […]

FONCIER COMMUNAL : La Grande Braderie

Monsieur le Maire,

Vous avez maintenant pris l’habitude de mettre en vente par le biais d’appel d’offre, une partie du foncier communal pour, je vous cite, «  rationnaliser et valoriser notre patrimoine immobilier »

Aujourd’hui, vous souhaitez mettre en vente des biens communaux situés en plein cœur du Grau d’Agde.

Cette procédure est, en fait, le reflet d’une vision à très court terme et dangereuse pour l’avenir.

Elle vous permet certes de faire rentrer dans les caisses de la commune, une somme conséquente à la vente mais elle appauvrit la commune En effet, le parc foncier communal est un facteur de stabilité financière et budgétaire apprécié notamment auprès des établissements financiers. C’est donc une mauvaise idée face à ces temps de crise et nous vous déconseillons de le mettre en œuvre.

Ou alors, comme nous le pensons depuis maintenant longtemps, vous êtes dans l’obligation de réaliser ce type d’opération de braderie du foncier communal en réponse à vos dérapages budgétaires afin d’équilibrer le budget principal de la ville. Cela vous permet de ne pas, à nouveau, augmenter les impôts ou avoir recours à l’emprunt.

Quand à la rationalisation et à la valorisation que vous préconisez, nous vous rappelons que vous avez achetez, l’année dernière, pour 700 000€ de locaux commerciaux en friche qui dorment à ce jour sur l’île des Loisirs, sans qu’à ce jour, aucun projet de réhabilitation de cette partie de notre station ne soit envisagé. Comme quoi, nous avons bien, là aussi,  une vision différente de la rationalisation et la valorisation de notre patrimoine immobilier communal.

Nathalie Dubois – Conseillère Municipal du groupe Agde à Venir


COMPTE ADMINISTRATIF – La dérive Inquiètante 


Monsieur le Maire,

Le compte administratif que vous nous présentez ce soir est le dernier de votre mandature. Il est donc temps, à présent, de faire le constat de votre politique budgétaire de vos 12 années passées à la tête de notre mairie.

Autant le dire d’emblée, votre politique va laisser à notre ville, un lourd passif avec des graves conséquences pour l’avenir. Cette situation est due notamment à votre incohérence dans vos choix budgétaires qui se traduit, chiffres à l’appui, en 3 points :

–          Une hausse continue des impôts locaux

–          Une dérive constante des frais de fonctionnement

–          Une dette record avec recours massif à l’emprunt

Prenons donc, en premier, la hausse continue des impôts locaux :

Les taux des impôts locaux ont progressé en 12 ans de mandat de façon considérable.

Ainsi, Concernant la taxe d’habitation, le taux d’imposition de la commune était 14.31 % en 2001, il est de 18.99 % aujourd’hui soit une hausse de +33%. En ayant, qui plus est, supprimé l’abattement  général à la base ! 

Pour la taxe foncière, le taux d’imposition de la commune était de 16.71 % en 2000, il est de 25.46 % aujourd’hui soit +52% d’augmentation en 12 ans. La pression fiscale locale sur nos concitoyens n’a jamais été aussi forte.

Autre point noir que nous pouvons relever, une dérive constante des frais de fonctionnement passant de 48 Millions d’€ en 2001 à 61 millions d’€ soit plus 25 % en 12 ans avec une augmentation inquiétante des charges de personnels de plus de 42%. Alors qu’en France, l’Etat et toutes les collectivités territoriales sont dans la maitrise de ces charges, vous faîtes le contraire. Depuis plusieurs années, vous laissez courir les charges courantes de la commune. Leur progression est constante  et soutenue, alors que les compétences transmises à l'agglomération aurait dû les faire stagner depuis 2004. La conséquence directe de cela est qu’aujourd'hui vous nous laissez une commune endettée sans aucune marge de manœuvre.  

Car c’est aussi, malheureusement, ce qui va tristement marquer votre mandature : l’endettement record de notre ville avec une dette qui culminera pour cette année 2013 à près de 69 millions d’€ et, fait rarissime, à la fin de cette année, cet encours de la dette dépassera même les recettes de fonctionnement. C'est vrai que cette année 2013 ne vous intéresse pas beaucoup, puisque vous êtes entré sans complexe dans la campagne électorale, aux frais des Agathois, en lançant des projets ou des idées de projets, sans chiffrages sérieux ni même sans la moindre concertation avec les habitants. Vous êtes devenu le spécialiste des travaux lancés à la va vite sans maitrise budgétaire sérieuse tels que le golf, le moulin des évêques, le centre aquatique, le centre port et aujourd’hui le front de mer du grau d’Agde. Tous ces travaux ont été sous évalué au départ avec une augmentation de l’enveloppe au final que vous compensez, avec pour seul recours,  l’emprunt et donc l’alourdissement de notre dette.

Au final, votre politique est désastreuse pour l’avenir de notre ville. Elle laisse un héritage lourd de conséquence  pour les générations qui vont suivre. Si vous étiez un chef d’entreprise, cela fait longtemps que votre société aurait disparu. Malheureusement pour les Agathois, ce n’est pas le cas, vous dilapidez leur argent et ils n’ont que comme solution de subir cette situation d’échec. Du moins jusqu’en 2014.

Intervention de Pascal Troisi, Conseiller municipal et président d’Agde à Venir

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Météo de l'Hérault
Jeux concours

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.