Hérault tribune : L'actu au quotidien dans tout l'Hérault

J-120 POUR LE CENTRE AQUATIQUE DES CHAMPS BLANCS

  Henri Geoffroy a souhaité collaborer au site Hérault Tribuen en nous proposant cette…

 

Henri Geoffroy a souhaité collaborer au site Hérault Tribuen en nous proposant cette interview d’André TOBENA adjoint aux sports de la Ville d’Agde. C’est avec plaisir que nous diffusons cette contribution sur notre site de Libre expression. Merci à Henri Geoffroy pour sa participation.


M. Tobéna, vous allez l’avouer bien que votre modestie vous l’interdise…vous êtes le pionnier et le défenseur farouche de cette gigantesque construction qui est un ouvrage d’art étonnant et très particulier.

Certes oui, mais vous pensez bien que sans la volonté de notre Député-maire, Président de l’agglo Hérault-Méditerranée, des élus agathois et communautaires, de construire un équipement identitaire de notre territoire, ce bel outil n’aurait jamais vu le jour.

Grâce au travail remarquable des administratifs et de la CAHM (à qui de tout cœur, je voudrais rendre hommage) le projet a évolué pour devenir ce qu’il est actuellement.

Je peux vous dire qu’à chacune de mes visites, j’ai beaucoup de plaisir de voir un rêve devenir réalité.

Vous avez défendu avec opiniâtreté ce projet mais quelques détracteurs parlent d’une réalisation pharaonique.

Il n’y a rien de pharaonique dans ce projet comme vous allez pouvoir le voir lors de notre visite !

Ce bâtiment s’intègre parfaitement dans notre paysage et l’architecte s’est bien inspiré en lui donnant un coup de crayon audacieux et harmonieux à l’image du Mont Saint-Loup.

Pharaonique, par les chiffres..,  9.5 M d’Euros en 2009 et on arrive à 13M en 2011.

Pourquoi un tel écart ?

Le projet a pris pratiquement deux ans de retard pour les formalités administratives. Dans ce laps de temps, le prix des matières premières a nettement augmenté d’une part et d’autre part, la conception initiale a évoluée de façon positive puisque s’est rajouté le secteur « balnéothérapie ». Secteur qui est un atout capital qui va nous démarquer des Centres Aquatiques classiques.

Concernant les délais, on arrive à six mois de retard.

L’entreprise de maçonnerie générale ayant pris du retard, tous les corps de métiers en ont fait de même. L’ouverture se fera certainement à partir de juillet 2011. Tout sera mis en œuvre pour respecter cette échéance.

Le Centre aquatique est financé par l’agglomération qui représente une population égale à une ville moyenne. Ne va-t-il pas être victime de son succès. Car comment allez-vous faire cohabiter tous les établissements scolaires de l’agglo et la population ?

Le CA a été conçu pour accueillir toutes les écoles de l’agglo ce qui est sa vocation première.

La conception de cet établissement fait que l’on pourra faire cohabiter public, scolaires et associations. 550 personnes pourront y être accueillies simultanément. Ce qui représente plus de 60000 scolaires et je l’espère au moins 100000 usagers par an.

Quant à l’espace balnéothérapie, il devrait pouvoir recevoir 20000 personnes à l’année.

Le citoyen agathois aura été mis à contribution car il aura financé 50% au titre municipal, 50% au titre communautaire, 80% des frais de fonctionnement et encore devra-t-il s’acquitter de droit d’entrée.

Nous y avons pensé. Il y aura un tarif pour les habitants de l’agglo et un tarif différent pour les autres usagers notamment en période estivale.

On se félicite pour l’apprentissage de la natation ce qui est fondamental mais le contribuable agathois y aura quand même largement contribué.

Ce complexe ne servira pas uniquement à l’apprentissage de la natation puisque les associations pourront venir non seulement pour les entraînements mais aussi pour organiser des compétitions.

Passons maintenant aux activités annexes. On a entendu à plusieurs reprises de « bien-être » d’esprit ludique.

Oui, le bien être et la santé par le sport auront une place prépondérante puisque le bassin aqua-ludique permettra de pratiquer toutes les activités comme l’aquagym, aquaphobie, bébés-nageurs etc. Des spécialistes assureront un encadrement de qualité.

Une pataugeoire permettra aux enfants de profiter des bienfaits de l’eau. Pour les plus âgés, pentes à glisser, jacuzzis, rivières à contre-courant et bains bouillonnants donneront non seulement du plaisir mais aussi du bienfait corporel.

Des salles de gymnastique douce, sauna et hammam viendront apporter un plus au bien être aux usagers.

C’est un effet de mode de telles activités mais ne sont-elles pas en concurrence avec un établissement voisin ?

Je suis formel. Aucune concurrence c’est un plus que nous amenons aux activités aquatiques.

Pour en revenir à la construction, le chantier a-t-il eu des problèmes. Je pense à la coulée de basalte car nous sommes sur la planèze. Des sondages avaient-ils été effectués ?

On savait pertinemment que les chantiers sur Agde échappent rarement aux problèmes du basalte que les entreprises agathoises connaissent bien et savent traiter.

Il semblerait que l’énergie douce et renouvelable n’a pas eu l’agrément du concepteur hormis la toiture sensée piéger la chaleur.

Les parkings par exemple auraient pu être ombragés par des panneaux voltaïques.

Tous les équipements ont été conçus dans le cadre d’une qualité environnementale. Les bassins sont en  inox favorisant une hygiène accrue et une facilité d’entretien.

Des panneaux solaires assureront 70% de l’eau chaude sanitaire. La toiture en ETFE (Matériaux issus de la recherche spatiale) permettra d’avoir une lumière naturelle en intérieur tout en captant l’énergie solaire. Energie gratuite et renouvelable qui sera réinjectée dans les circuits engendrant ainsi des économies.

Si nous n’avons pas le label HQE, vous voyez que nous n’en sommes pas loin.

Nous sommes à cinq mois de l’ouverture et nous sommes persuadés, comme vous, du succès de ce magnifique complexe. Mais faudra être vigilant sur les coûts de fonctionnement et aussi faire en sorte que toutes les catégories d’usagers puissent cohabiter harmonieusement.

Je suis vraiment confiant en cette structure qui devrait connaitre rapidement un succès certain. Un succès qui permettra aussi de diminuer les coûts de fonctionnement.

La municipalité et le personnel veilleront particulièrement sur les dépenses respectant ainsi les deniers publics.

M. Tobéna, merci d’avoir pris de votre temps pour nous répondre. Sans nul doute, ce Centre Aquatique de l’Agglomération sera une réussite. Rendez-vous dans quelques mois !

Henri GEOFFROY


DSCF1153

DSCF1159

DSCF1151

DSCF1158

DSCF1160(1)

 

 

 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.