Hérault tribune : L'actu au quotidien dans tout l'Hérault

Jazz Correia : la star de la téléréalité provoque un scandale en publiant une Blackface sur Instagram

L'héroïne de téléréalité Jazz et son mari Laurent Correia, qui vivent actuellement à Dubaï, sont sous les feux des projecteurs pour s'être affichés avec la moitié de leur visage peint en noir sur Instagram.

Qui est Jazz Correia ?

Jazz, qui est également la grande sœur de la chanteuse Eva Queen, s’est fait un prénom en participant à la saison 4 de l’émission de téléréalité Qui veut épouser mon fils ? diffusée sur TF1 en 2015. Le public avait alors suivi ses péripéties ; la jeune femme, dotée d’un fort tempérament, avait notamment résisté aux avances de Shake, qu’elle était censée séduire. Elle avait ensuite participé à la saison 8 des Anges, encore un programme de téléréalité, avant d’être retenue pour la saison 2 de La Villa des cœurs brisés… avant de rejoindre La Villa, la bataille des couples avec son compagnon Laurent Correia.

Le couple, qui vit maintenant à Dubaï, expose sa vie au quotidien dans l’émission JLC Family (Jazz Laurent Correia Family), diffusée sur TFX. Il mène un train de vie des plus confortables, avec ses deux enfants.

Dépendance à la chirurgie esthétique

La jeune femme a subi de très nombreuses opérations de chirurgie esthétique pour plaire à ses fans et continuer à figurer au casting des émissions de téléréalité. Il faut dire qu’elle totalise à elle seule 3,3 millions de fans sur Instagram. Même ses deux enfants de trois et deux ans, Chelsea et Cayden, ont déjà leur propre compte Instagram ! Ils enregistrent respectivement 1,2 million de followers pour Chelseaet 800 000 pour Cayden. 

De nombreux scandales

Jazz Correia a été accusée de vouloir échapper au fisc français en s’installant à Dubaï. Une vidéo la montrait d’ailleurs en train de se vanter de ne pas payer ses impôts en France. Pire, elle disait détester la France.

Elle avait aussi évoqué devant les caméras son avortement thérapeutique, s’attirant les foudres d’une partie du public, qui l’avait accusée de faire d’un drame personnel un événement pour s’attirer une plus grande notoriété.

La très forte médiatisation de ses enfants pose également problème à certaines personnes, qui jugent qu’elle gagne de l’argent en exposant ses enfants.

Accusation de blackface

La voilà de nouveau confrontée à la colère des Internautes, depuis qu’elle a diffusée sur son compte Instagram une photo d’elle et de son époux la moitié du visage peinte en noir. L’idée partait pourtant d’un bon sentiment, puisqu’il s’agissait de lancer un challenge contre le racisme, à la suite de l’agression raciste d’un livreur algérien à Cergy-Pontoise.

Je lance un challenge qui consiste à se peindre le visage dans la couleur opposée à la nôtre afin de montrer au monde entier que peu importe notre couleur de peau, nous sommes beaux et nous restons identiques. J’ai décidé d’appeler ce challenge #whatdoesitchange ! En 2021, vivre encore le racisme ce n’est pas acceptable ! Disons tous ensemble ‘non’ au racisme !”, avait-elle posté sous la photo.

Les Internautes ne l’ont pas vu ainsi. Sa photo, assimilée à une blackface, a été jugée comme choquante. Alors, est-ce de la maladresse ou une envie de provoquer ? On ne saurait le dire, tant la jeune femme est habituée à choquer pour exister sur les réseaux sociaux… Toujours est-il qu’elle a retiré cette photo très rapidement, après avoir fait face à la colère des Internautes…

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.