La Grande-Motte : la ministre du Tourisme choisit l'Hérault pour son premier voyage

Hérault Tribune Pro Reportage

Nommée ministre en charge du Tourisme la veille des grandes vacances, Olivia Grégoire s’est rendue au camping “Maïana” de La Grande-Motte vendredi 8 juillet pour une table ronde avec les professionnels du secteur.

© Mathieu Weisbuch

Moins d’une semaine après sa nomination au gouvernement, Olivia Grégoire est arrivée au camping Maïana de La Grande-Motte. Au programme : une réunion de travail avec les professionnels de la fédération de l’hôtellerie de plein-air pour parler chiffres. Car la saison estivale enregistre un bond des réservations de + 40% en Occitanie. Moins cher que la côte d’Azur, le département de l’Hérault attire les familles, les jeunes, les budgets modestes ou prudents. Le hic, c’est la pénurie de saisonniers. Un défi pour la nouvelle ministre de l’Economie, des Finances et de la Souveraineté industrielle et numérique, chargée des Petites et Moyennes entreprises, du Commerce, de l’Artisanat et du Tourisme.

“Revenge travel”

Mis à mal pendant deux ans de crise sanitaire, le tourisme reprend des couleurs avec des carnets de commandes bien remplis. Destination très à la mode du tourisme interrégional, l’Occitanie bénéficie largement du revenge travel (revanche du voyage). Deux ans d’épargne ont gonflé le budget vacances 2022 des Français et l’envie de voir du pays est là. La saison ne se concentre plus du 15 juillet au 15 août. Désormais, partir début juillet voire en septembre fait partie des nouvelles stratégies d’économie pour les vacanciers.

La Grande Motte a donc été choisie pour le premier déplacement d’Olivia Grégoire. Le maire Stéphan Rossignol portant l’écharpe tricolore et le préfet de l’Hérault Hugues Moutouh accompagnait la nouvelle ministre en charge du Tourisme sous un soleil de plomb au camping Maïana. A quelques mètres des tables dressées pour l’occasion, des vacanciers sont plongés dans leur sieste, peaufinent leur bronzage ou se rafraîchissent dans l’eau turquoise de la piscine. Aux cris des enfants se mêlent une musique techno.

Saisonnier où es-tu ?

Olivia Grégoire est là pour prendre la température d’une activité que deux années de Covid ont douchée. Si les chiffres des réservations sont rassurants pour les professionnels, ces derniers sont confrontés à un problème : la pénurie de saisonniers. “Avec Pôle emploi, il y a eu tout un plan pour aider les tensions de recrutement, a précisé Olivia Grégoire. Pour les saisonniers il y a tout une logistique entre logement, transport, etc. Moi, je crois au bon sens, aux idées simples.”

La ministre avance une solution : la mobilisation des internats pour loger les saisonniers. Or, selon elle, “plein de petites choses réglementaires” empêchent cette bonne idée de voir le jour. C’est en partie la raison de son déplacement : faire aboutir cette idée de logement des saisonniers en internat que la ministre discutera avec le président de l’UMIH (Union des Métiers et des Industries de l’Hôtellerie). A en croire la ministre en charge du Tourisme, le logement serait le principal frein à l’embauche de saisonniers.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.