La réponse De Super U à Jean Vali !

  Tes insinuations insultantes m'obligent à apporter quelques précisions : mon épouse, moi-même et…

  Tes insinuations insultantes m’obligent à apporter quelques précisions : mon épouse, moi-même et d’autres sommes actionnaires d’une SA qui a possédé pendant 24 ans un fond de commerce sous l’enseigne MARCHE U que nous avons cédé au groupe CASINO Nous avons exploité ce commerce avec la coopérative U en toute loyauté vis-à-vis de nos clients et de notre personnel.
Jamais mon épouse ou moi-même n’avons sollicité pour nous-mêmes la moindre chose et j’ai toujours précisé que je ne voulais jamais être présent sur une liste électorale politique.

Si les adhérents du MEDEF m’ont choisi pour être secrétaire-adjoint du bureau pour l’Ouest Hérault c’est, je le suppose, parce que je représentais des valeurs de droiture, d’honnêteté, de travail et d’efficacité que tu es incapable de comprendre et non pas pour être le représentant de la pensée unique d’une présidente ; Chez nous c’est de la base que partent les idées et la tête qui les met en harmonie.

Mes propos ne sont pas anti sociaux comme tu le prétends, mais je souhaite que ceux qui vont entrer dans une vie active y soient correctement préparés, que le travail de ceux qui se lèvent tôt le matin soit reconnu et que ceux qui ont consacré leur vie à créer des richesses à leur pays soient remerciés comme il se doit, les autres ont peut-être des droits mais tous nous avons- des devoirs ; Ces propos reprennent ceux que nous avons écoutés lors des meetings d’un candidat à Marseille, Nîmes, Perpignan ou Montpellier.

A propos de la liste sélectionnée sans concertation par Gilles D’ETTORE j‘y reconnais trop de noms dont certains ont prouvé qu’ils avaient atteint leur seuil de compétence, d’autres ont été choisis pour leur docilité et leur silence, d’autres pour leur nom et l’aura qui l’entoure, d’autres (minoritaires) de grande valeur dans leur volonté à aider notre ville et pour leur esprit altruiste, d’autres, enfin, que je n’ai jamais entendu citer et que je ne commenterai pas. Je plains toutes ces personnes instrumentalisées par le deuxième étage de Mirabel qui ne leur laissera pas plus le droit d’expression qu’il n’écoutera leurs propos qu’avec l’équipe précédente.

J’étais hier soir à FRONTIGNAN où j’écoutais, avec quelques amis de l’UMP, la présentation par Michel FERRIER de sa « liste d’ouverture » devant Eric BESSON, soirée de grande classe, de grande tenue ; J’ai entendu des hommes et des femmes de talents et de compétences, venus de tous horizons politiques, qui travaillent ensemble depuis des mois sur des projets précis, raisonnables donc réalisables et qui pourront avec leur entraineur dynamique et pragmatique démarrer un mandat de travail dés le 17 mars. Le ministre (socialiste) était lui-même surpris de la qualité du travail de cette équipe et, moi, j’étais triste en pensant à ce qui passait dans ma ville au même moment

Maintenant, cher alias Jean VALI, saches que mon épouse n’est pas cosignataire de mes textes et que rien ne t’autorise à la salir en lui prêtant les intentions de ton imagination, prévenu, ne recommences pas si tu crains de te retrouver à la barre d’un tribunal.

Tu n’es habilité par personne pour m’interdire quoi que ce soit de légal, tes jugements à propos de mon sens du commerce n’ont de valeurs que ce que tu représente en la matière : proche du nul, alors que j’ai pu prouver mes valeurs en trente six années de commerce moderne en participant à la création d’une profession que tu ne connais pas et en créant pour les agathois des dizaines d’emplois tiout en déveoppant uen activité respectable.
J’ai un passé dont je n’ai pas à rougir et je peux traverser la ville la tête haute. Tes quolibets et tes insultes prouvent ton niveau qualitatif, ils ne font rire que ton entourage propre et ceux que tu crois défendre ne sont en fait que salis par ta conduite.

Un dernier petit conseil: il est plus difficile de tenir un stylo,fut-il informatique, que de postillonner dans un micro.

Dominique ANACHE

NDLR : Conformément aux conditions générales de notre site : http://herault-tribune.com/?p=p14 Hérault Tribune n’est pas responsable des propos tenus par la signataire dont il n’est que le support gracieux .
Les textes qui lui sont soumis sont édités sous la seule responsabilité de leurs auteurs.

Cette réponse ayant été donnée et les deux protagonistes s’étant exprimé , merci de poursuivre l’échange en réactions aux articles.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.