L'accessibilité est à graver dans le "pavé"

Question orale pour la séance du Conseil municipal du mercredi 26 mai 2010 L'accessibilité…

Question orale pour la séance du Conseil municipal du mercredi 26 mai 2010


L’accessibilité est à graver dans le “pavé”


Monsieur le Maire,

Mme Létard, secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Ecologie, encourage les maires à élaborer des “plans d’aménagement de la voirie et des espaces publics” (PAVE).

Dans la brochure du ministère, il est rappelé que “35,4%des Français déclarent avoir des difficultés à accomplir certaines taches de la vie quotidiennes”. Il est également dit que “d’ici 2050, le nombre de personnes âgées de plus de 75 ans aura doublé : 1 personne sur 3 aura plus de 60 ans.”

L’accessibilité et le déplacement sur la voirie sont pour une large part la cause des difficultés.

A Bessan, en centre-ville, nos trottoirs sont souvent inadaptés pour permettre aux piétons de circuler aisément surtout pour les poussettes, landaus et déambulateurs. Dans la Grand’rue, il est fréquent qu”une personne âgée soit amenée à circuler en déambulateur sur la chaussée car elle ne peut circuler convenablement sur les trottoirs.

L’usage de l’espace commun par les personnes âgées, les handicapés, les landaus et poussettes impliquent une notion de place de chacun : mieux que la place au sens de l’espace qu’occupe quelqu’un c’est aussi le sens du statut de chacun (sa place dans la ville, dans la société).

Signalons qu’au delà  du centre ancien, il est des trottoirs étroits et mal entretenus sr des axes à trafic relativement intenses avec poids lourds :
c’est le cas de la rue des Anciennes écoles où deux personnes sont encore récemment tombées.

Cela étant, la proposition d’élaborer un PAVE  ne se limite pas à l’aménagement des trottoirs.
Il s’agit de repenser l’aménagement et l’accessibilité de la voirie pour tous et cela de manière globale et cohérente.

Aussi, il semble opportun d’associer cette réflexion à un moment où la Commune investira pour la réfection d’un grand nombre de rues en mauvais état (notamment la rue des Caves) et la réhabilitation des réseaux d’eaux usées qui précèderont la remise en état des chaussées.

De même, l’aménagement (très attendu et depuis longtemps…) de la place de la Fontaine justifie l’adoption d’un PAVE préalable aux choix d’aménagement et d’accessibilité. (cf rampe d’accessibilité à la Poste entre autres).

Plus globalement encore, il serait utile d’associer l’élaboration du PAVE en relation avec le future révision du Plan local d’urbanisme e c’est bien de déplacement urbain dont il s’agit.

La brochure ministérielle indique le caractère obligatoire d’adoption du PAVE au 22 décembre 2009 par toutes les communes.
Bien que ce délai soit dépassé, l’obligation d’en élaborer un ne disparaît pas.

Il vous est donc proposé de lancer l’élaboration de Plan en partenariat avec les commerçants dont plusieurs ont des revendications que nous développerons ultérieurement.

En vous remerciant pour votre attention,

Olivier Goudou
Conseiller municuipal

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.