Hérault tribune : L'actu au quotiden dans tout l'Hérault
Droit

Le racket des parkings payants

  C’est à notre grand regret qu’en raison du «racket des parkings payants » et après bientôt dix années de très agréables vacances passées là, nous choisirons pour 2010 une autre destination et que nous renoncerons au projet d’acquérir un bien immobilier au Cap d’Agde. Toutefois, et justement en raison des agréables moments passés dans votre région, […]

 

C’est à notre grand regret qu’en raison du «racket des parkings payants » et après bientôt dix années de très agréables vacances passées là, nous choisirons pour 2010 une autre destination et que nous renoncerons au projet d’acquérir un bien immobilier au Cap d’Agde.

Toutefois, et justement en raison des agréables moments passés dans votre région, j’estime opportun d’expliquer mes motivations, largement partagées d’ailleurs par les personnes avec qui j’en ai parlé. Sur place l’été dernier, mais aussi à mon retour avec mes concitoyennes et concitoyens habitués du coin.

Eh oui, votre magnifique coup de pub’ à déjà largement dépassé les frontières de l’Hérault !

Parmi les arguments invoqués par les instigateurs et partisans de cette arnaque, deux reviennent systématiquement.

D’abord, aujourd’hui, les parkings de tous les centres-villes d’Europe sont payants.

Exact ! Mais cette mesure n’a pas pour but de solutionner un problème de parking, mais un problème de trafic. A savoir juguler le trafic automobile, pendulaire notamment, véritable fléau de nos agglomérations urbaines, en incitant les usagers concernés à changer leurs habitudes de déplacement.

Rien à voir donc avec l’accueil de vacanciers sans qui votre station n’existerait simplement pas !

Second argument : provoquer une rotation plus grande dans les parkings proches des commerces, parkings effectivement bondés aux heures de pointe.

Une rapide analyse de la structure des tarifs prouve la malhonnêteté de cet argument.

Ou alors que l’on m’explique les prix prohibitifs pratiqués la nuit !

La solution la plus avantageuse consiste à acheter un abonnement pour la semaine. Dans ce cas, deux semaines de parking au Cap coûtent quasi le même prix que les péages autoroutier Genève-Agde/Bézier ALLER-RETOUR !!! ( 850 km !)

Non, la véritable raison de ce racket est plus simple : remplir facilement les caisses communales sur le dos des touristes.

J’en veux pour preuve l’article publié dans la rubrique « libre expression » de ce site et intitulé « lettre ouverte d’un chien errant » qui nous révèle que dans certains milieux autorisés, il était en son temps acquis qu’une opposition aboutie aux parkings payants auraient conduit à une augmentation des impôts.

Mais finalement, il est clair que nous n’avons pas à nous ingérer dans les affaires politiques de la région qui nous accueille.

Si quelque chose ne nous plaît pas, libre à nous d’aller voir ailleurs.

Ce que nous ferons donc, bien à contre-cœur c’est vrai !


François NESI -Résident Suisse – Fréquentant le Cap d’Agde depuis 10 ans et pour la derniére fois en 2009

 

 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Météo de l'Hérault
Jeux concours

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.