Le timbre rouge de La Poste disparaît, le timbre vert mettra un jour de plus à arriver

Les nostalgiques voient tout un pan de leurs habitudes s'effondrer avec la disparition du timbre rouge au profit d'une "e-lettre rouge". Et les usagers de la Poste habitués au timbre vert verront leur courrier arriver en trois jours au lieu de deux.

La révolution est en marche à La Poste, avec une nouvelle offre d’affranchissement des courriers en vigueur à partir du 1er janvier 2023, pour mieux satisfaire les besoins des clients et de participer à la protection de l’environnement, dans un contexte où les Français envoient neuf fois moins de courriers en envoi prioritaire (timbre rouge) qu’en 2010.

Pourquoi cette évolution ?

Des centaines de camionnettes du groupe circulent actuellement sans même être remplies, pour se conformer au délai de livraison prévu par l’affranchissement prioritaire. La Poste estime que la dématérialisation de l’envoi prioritaire lui permettra de diminuera ses émissions de CO2 d’un quart, ce qui représente une économie d’environ “60 000 tonnes de CO2 par an”.

Dématérialisation de l’envoi prioritaire rouge

Le fameux timbre rouge d’envoi prioritaire sera remplacé par une “e-lettre rouge”. Concrètement, cela signifie qu’il faudra impérativement se rendre sur le site Internet laposte.fr pour rédiger son courrier. Les personnes ne disposant pas d’une connexion Internet pourront “poster” une e-lettre à partir d’un bureau de poste, sur un appareil prévu à cet effet. En cas de difficultés, elles pourront se faire accompagner dans cette démarche par un collaborateur de La Poste.

Pour un envoi le jour J jusqu’à 20h00, la Poste se chargera ensuite d’imprimer le courrier dans une zone située non loin du destinataire, “dans le respect de la confidentialité du contenu”, assure le groupe, puis distribuée le lendemain, jour J+1.

Le tarif sera plus élevé que pour un timbre rouge : il en coûtera en effet 1,49 euro au lieu de 1,43 euro actuellement. A ce prix, on se demande s’il ne vaut pas mieux envoyer directement un e-mail, livré immédiatement et sans intermédiaire…

Délai de livraison allongé pour les lettres vertes

Pour sa part, le délai de livraison d’une lettre verte passera à trois jours au lieu de deux, mais l’envoi ne sera pas dématérialisé. Le tarif sera maintenu à 1,16 euro. Une option de suivi à 50 centimes sera instaurée pour ce type de courrier, pour les personnes qui le souhaitent.

Traçabilité de l’envoi turquoise

Autre innovation proposée par La Poste, la lettre “turquoise services plus” assurera la traçabilité du courrier. Son utilisation présentera l’avantage de suivre un courrier contenant un chèque ou un objet de petite taille. La distribution interviendra sous deux jours. La lettre turquoise aura pour particularité d’être connectée. Plusieurs services y seront adossés, comme la prise en charge de la lettre depuis sa boîte aux lettres personnelle par le facteur, la réception de notifications de suivi, et une compensation financière en cas de délai excessif de distribution. Le tarif de base est de 2,95 euros, le poids de l’envoi influant sur le coût final.

Hausse de 28 centimes du tarif de la lettre recommandée

Le principe de la lettre recommandée sera maintenu, mais pas son tarif, qui passera de 4,55 euros à 4,83 euros, soit une hausse de 28 centimes, pour un délai de distribution inchangé, de trois jours. Les envois en Colissimo ne coûteront pas plus cher. Ils seront maintenus à 4,95 euros.

Pour les entreprises sous contrat avec La Poste, des “tarifs adaptés plus économiques […] en fonction du mode d’affranchissement et des volumes” sont prévus.

Réaction de la CFTC La Poste en charge du courrier

Pour Frederic BARRAT, secrétaire national adjoint de la CFTC La Poste en charge du courrier, la Nouvelle Gamme Courrier va impacter fortement les organisations dans les centres courrier avec plus de souplesse (flexibilité) et plus de mécanisation. “Quelles seront les répercussions en termes d’organisation et de conditions de travail ? On s’achemine vers des tournées élargies, avec des organisations fondées sur le colis, une refonte de la structure managériale. Et quid des Plateformes Industrielles du Courrier, qui devront faire face à une mutation profonde de leurs métiers ?”, questionne-t-il.

La CFTC annonce qu’elle “sera vigilante sur les nouvelles conditions de travail des postiers et elle s’attachera, pendant la phase de déploiement de ce projet, à faire respecter le dialogue social et à faire entendre la voix des postiers”.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.