Le tri sélectif … version Gilles D’Ettore..

La récente campagne électorale avait mis l'accent sur le  côté écologiste des candidats, Gilles…

La récente campagne électorale avait mis l’accent sur le  côté écologiste des candidats, Gilles D’Ettore pour sa part  s’est très vite appliqué à mettre en œuvre, à sa manière, la méthode du  ” tri sélectif ” !
Cette méthode est appliquée aussi bien  avec les employés communaux que vis a vis des élus « mécréants  »  qui n’ont pas eu le bon ton de voter dans le même sens  politique que le président de l’agglomération.
Ainsi sont mis sur la touche les élus de Vias, de Portiragnes ou de Bessan qui comptent à ses yeux pour quantité négligeable.

Gilles D’Ettore préfère visiblement utiliser la  méthode «  radicale  » à la méthode démocrate et républicaine pour séparer, à sa manière le bon grain de l’ivraie !
Première victime médiatique, le cas de la directrice de l’Office de Tourisme que l’on trouve aujourd’hui politiquement incompatible alors que ses qualités professionnelles avaient été reconnues par le maire lui-même au mois de janvier 2008.
Les compétences acquises en 27 années de  promotion touristique, n’ont pas disparues en l’espace d’un trimestre !
Que cette directrice aux convictions politiques différentes  se soit exprimée durant la campagne électorale en citoyenne libre est un droit fondamental.
Qu’elle ait participé au débat et qu’elle puisse être candidate et même élue est également un droit républicain. Rien  jusqu’ici n’est choquant !

La réaction de Gilles D’Ettore est par contre étonnante.
Son argumentaire pour supprimer  la subvention vitale du syndicat d’initiative afin que sa directrice ne puisse plus exercer ses fonctions s’appuie sur un procès d’intention totalement infondé.
En effet, rien n’a changé à l’office de tourisme !
Un précédent existait strictement sous la même forme et depuis sept ans sans qu’il ne soit pourtant relevé par le maire d’Agde  et dont il semblait pourtant se satisfaire.
En 2002 en effet et jusqu’à fin 2007, Liliane SURJOUS était présidente de cette  même structure ET Conseillère municipale d’opposition  élue sur la liste  de Régis PASSERIEUX.
Quelle est la différence ?
Ce qui était acceptable hier, ne le serait plus aujourd’hui ?
Il serait intéressant de connaître la réponse de Gilles D’Ettore sur ce sujet.
Car Madame Liliane SURJOUS était bien conseillère municipale d’opposition tout comme l’est actuellement madame PASCUAL. En tant que présidente, Madame SURJOUS était encore plus directement concernée que l’employée de la structure qu’est toujours demeurée Hélène PASCUAL.

On ne m’empêchera pas de penser que la vraie raison pourrait se trouver ailleurs.
Les services proposés par la nouvelle structure municipale ne feront que  se substituer à l’association actuelle, seule finalement la direction en sera changée.
Cet habillage ne préfigure-t’il  pas finalement qu’une manière habile de remplacer la directrice par une personne plus «  politiquement compatible » ?

Le « coupeur de tête » qu’aura été Gilles D’Ettore dans cette affaire ne se transformera t’il pas à très courte échéance en «  chasseur de tête  »  qui aurait déjà une parfaite  idée du trophée qu’il souhaite accrocher à la Place Molière ?

N’y a t il  pas parmi les «  membres »  recalés de l’ancienne équipe municipale  une personne susceptible de présenter les qualités nécessaires pour suppléer à cette éviction éminemment politique ?
N’est-il pas venu à l’idée de  « Notre maire » de choisir avant tout autre compétence le nouveau cadre dirigeant de cette future structure pour sa proximité politique et non pour ses qualités ou son cursus professionnel ?
Nous en reparlerons le moment venu,  il ne faudra sans doute que peu de temps  pour avoir la réponse à cette question.

Après avoir bétonné le paysage agathois avec les Cayrets et Le Capiscol, il ne m’étonnerait plus que notre le maire souhaite  « bétonner » sa proximité professionnelle !
Dans ce cas évidemment les professionnels du patrimoine immobilier auront alors plus de chance que les professionnels du tourisme spécialisé dans le patrimoine !

Florence DENESTEBE
 
Conseillère municipale de la Ville d’Agde –  Représentante du MODEM de François Bayrou
florence.denestebe@laposte.net

POUR ADHÉRER AU MOUVEMENT DEMOCRATE AGATHOIS
CONTACTEZ MOI

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.