LES AMIS DE LA MER REMONTENT UN MOTEUR DU PORT

On se souvient qu’en plein hiver, Serge Raoux accompagné de son binôme Pascal avait…

On se souvient qu’en plein hiver, Serge Raoux accompagné de son binôme Pascal avait remonté un moteur encastré dans une faille de basalte près du Fort Brescou.

L’opération qui s’est déroulée ce samedi était plus délicate car les eaux du port étaient d’une visibilité quasiment nulle. De plus, ce moteur qui séjournait au fond depuis de longs mois devait être englué dans la vase. Et tout objet plongé dans l’eau est frappé de mimétisme en se confondant avec le fond.

Après une dizaine de minutes, Serge, en tâtonnant,mit enfin la main sur quelque chose de dur qui ne pouvait être que ce moteur.

Mission accomplie, il sera remis à son propriétaire afin d’apporter une preuve à l’assurance.

Mais comment peut-on envoyer un moteur par le fond ?

Il paraît qu’un plaisancier à bord d’une vedette pour la pêche au gros percuta le moteur qui était sur le tableau arrière d’un voilier. Sous l’impact, il fit un bond pour disparaître.

Maladresse certainement, on peut excuser, mais quand elle est accompagnée de goujaterie, comme ce fut le cas par le départ et le silence de l’auteur de la collision, c’est quand même affligeant.

A moins que la honte ait pris le dessus sur la goujaterie. On préférerait…

En tous cas, merci à Serge qui après avoir plongé auparavant sur des fonds de 30 mètres dans une eau à 14° et avec une combinaison non étanche a donné de son temps pour rendre service.

Et surtout, une pollution de moins dans les eaux portuaires !

Henri GEOFFROY

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.