Hérault tribune : L'actu au quotiden dans tout l'Hérault
Droit

Lettre ouverte aux Marseillanais et Marseillanaises,

  Les textes édités au sein de la rubrique ” libre expression ” d’Hérault Tribune sont édités sous l’entière et pleine responsabilité de l’auteur des textes proposés qui atteste qu’il ne viole aucun droit de tiers et la législation applicable en vigueur. Le vendredi 28 octobre a eu lieu l’assemblée générale de l’association «Ancêtres Marseillanais ». […]

 

Les textes édités au sein de la rubrique ” libre expression ” d’Hérault Tribune sont édités sous
l’entière et pleine responsabilité de l’auteur des textes proposés qui atteste
qu’il ne viole aucun droit de tiers et la législation applicable en vigueur.


Le vendredi 28 octobre a eu lieu l’assemblée générale de l’association «Ancêtres Marseillanais ».

Le début a été très houleux car certains membres du bureau ne pensaient pas me trouver là puisque la secrétaire avait convoquée une réunion du bureau pour préparer l’AG ne m’en informant que la veille pour le lendemain et ne me demandant pas si j’étais disponible ou pas. A croire que mon absence arrangeait tout le monde. J’avais des obligations professionnelles jusqu’à 20h mais certains membres du bureau ont mis ma parole en doute et persistent à croire que je n’y suis pas allée exprès.

Par contre à cette réunion étaient conviés des membres de l’association mais non élus au bureau. Dans quel but ? Eux seuls le savent.

Lors de l’assemblée générale voyant toute la défiance que les différents membres ont contre moi (et ça ne date pas de maintenant) j’ai préféré donner ma démission. J’ai ensuite lu un discours expliquant les raisons de ma démission.

J’ai aussi demandé à l’assemblée de changer le nom de l’association car c’est moi qui ai apporté le nom en créant l ‘association. C’est maintenant une marque déposée ainsi que les dérivés et plus personne à part moi ne peut s’en servir.

D’autre part je tiens à signaler que le travail de relevés des registres paroissiaux et d’état civils sont aussi protégés car seule ma mère Mme Golf Germaine née Maffre a fait ce travail monumental de plus de 20 ans. Beaucoup de témoignages peuvent en attester. Et c’est loin d’être terminé. L’association par le biais d’une des membres du bureau s’est accaparée ce travail pour le faire sien. Elle a su ensuite ramasser les honneurs lorsqu’elle a remis quelques généalogies à certains Marseilanais juste qu’en ayant appuyé sur un bouton de son logiciel!

Ma mère avait mis son travail à la disposition de l’association mais en reste propriétaire et toute utilisation frauduleuse sous toute forme que ce soit est passible de sanctions.

Rien ne vous empêche toutefois de nous contacter et ce sera avec plaisir que nous vous aiderons bénévolement dans vos recherches.

De plus, les photos que les Marseillanais et Marseillanaises ont eu la gentillesse de prêter à l’association, ont certes été scannées et améliorées par un membre de l’association mais elles ont été imprimées avec le matériel acquis par l’association (encre, papier, imprimante, ordinateur). Tout ce matériel a été financé par les cotisations des adhérents et les subventions de la municipalité. Mais sur aucune des photos il n’apparait le nom de l’association. Seul le nom de celui qui les a scanné apparaît. Mais quand on appartient à une association ne sommes-nous pas bénévoles? Même les élus municipaux ont été bluffés !

Je me pose la question: à qui reviendront ces photos si l’association vient à disparaître ? A celui qui les a scanné à ceux qui les ont prêté ou à ceux qui les ont financé?

Pourquoi il n’a pas été mis le nom de toutes les personnes sur tous les outils et la charrette exposés cette année aux rencontres généalogiques et qui les ont remis à neuf? Et je ne parle que de cette année.

Voilà beaucoup de questions que vous devez vous poser. Je viens de prendre conscience que pendant 3 ans je me suis faite manipuler, que des gens mal intentionnés ont pris ma place, abusant de ma gentillesse. J’ai ouvert les yeux. Essayez d’en faire autant.

Maintenant c’est terminé, je laisse ma place, je me retire de la vie sociale Marseillanaise non sans une certaine amertume mais c’est mieux ainsi.

Personne n’est indispensable ni irremplaçable.

Natacha Golf

 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Météo de l'Hérault
Jeux concours

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.