Hérault tribune : L'actu au quotidien dans tout l'Hérault

LODEVE - Visite cantonale de Kléber MESQUIDA le 25 novembre 2016

KLÉBER MESQUIDA A VISITÉ LE CANTON DE LODÈVE LE 25 NOVEMBRE 2016Tour d’horizon des…

KLÉBER MESQUIDA A VISITÉ LE CANTON DE LODÈVE LE 25 NOVEMBRE 2016

Tour d’horizon des points forts en matière d’agriculture, aménagement du territoire, eau, patrimoine et social. Kléber Mesquida, Président du Département et Député de l’Hérault a consacré sa journée au canton de Lodève (Saint-Jean-de-la-Blaquière, Lodève, Saint-Etienne-de-Gourgas, Saint-Maurice-Navacelles et Le Caylar) vendredi dernier aux côtés de Marie-Christine Bousquet, Vice-présidente déléguée aux finances et aux marchés publics, Conseillère départementale du canton de Lodève et Jacques Rigaud, Vice-président délégué aux bâtiments départementaux et aux moyens opérationnels, Conseiller départemental du canton de Lodève.

Le Président du Département est régulièrement présent sur le terrain pour rencontrer les maires et tous les acteurs qui agissent sur le territoire héraultais. « Il est important d’échanger avec ceux qui font l’Hérault sur le terrain pour mieux les accompagner dans leurs projets. Ils contribuent à l’attractivité du territoire en l’aménageant chaque jour. Sur le terrain, on ressent la nécessité, le besoin humain».

Vendredi 25 novembre

8h30 – AGRICULTURE : Accueil et débat sur différents sujets agricoles à Saint-Jean-de-la-Blaquière et Echanges

9h45 – AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE : Inauguration de la phase 2 des travaux de réhabilitation des boulevards périphériques à Lodève

11h – EAU : Inauguration de la station d’épuration des eaux usées à Saint-Etienne-de-Gourgas

14h30 – PATRIMOINE : Visite du Cirque de Navacelles

16h30 – SANTE / SOCIAL: Le Caylar, visite du chantier de la laiterie, du futur pôle médical et de logements

Canton de Lodève

IMAGE 1(2)54 communes

35 000 habitants

La volonté du Département est d’aménager le territoire en le développant et en le valorisant à travers des activités dans le respect de la qualité des paysages.

Sources : JORF n°0051. Population légale 2013 INSEE

Saint-Jean-de-la-Blaquière
AGRICULTURE – Accueil et débat sur différents sujets agricoles

Sur le territoire de la communauté de communes, 1/3 des entreprises sont des exploitations agricoles et génèrent plus de 400 emplois. Kléber Mesquida a rencontré 4 des 6 vignerons qui souhaitent se réunir au sein de la même cave coopérative. Le but est de fédérer les vignerons et de les héberger dans un lieu commun.

Saint Jean de la Blaquière : Hôtel de cave Saint Jean de la Blaquière

Etude de faisabilité de la réhabilitation de la cave coopérative de Saint-Jean de la Blaquière pour la transformer en un lieu d’économie agricole innovant, par la mutualisation au départ, pour 6 porteurs de projet, d’espaces aux fins :

– De stockage de matériel agricole,
– De vinification et d’élevage des vins,
– De logistique réception et commercialisation : caveau de vente et salle de dégustation, – D’espace oenotouristique (à terme) : gîte, chambres d’hôtes, restauration.

Etat d’avancement du dossier :
Opération inscrite dans le programme Leader Pays Cœur d’Hérault. Maître d’ouvrage : Communauté de communes Lodévois-Larzac

Coût total : 45.500 €
FEADER : 29.120 €
CD34 : 7.280 € (voté à la CP Novembre 2016).

En complément de ce volet « hôtel de cave » est prévu un second volet à vocation touristique (restaurant gastronomique et/ou hébergements) sans porteur de projet identifié.

Lodève
AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE – Inauguration de la phase 2 des travaux de réhabilitation des boulevards périphériques

IMAGE 2(2)

En 2009 la Communauté de Communes du Lodévois et Larzac a réalisé pour le compte de la commune de Lodève, une étude de circulation et de stationnement en centre-ville qui a permis d'établir les principes de déplacement en centre-ville et d'élaborer un schéma directeur d'aménagement des espaces publics.

Sur cette base, la CCLL a lancé un marché de maîtrise d'œuvre pour l'aménagement de l'ensemble des espaces publics identifiés selon un programme pluriannuel d'investissement.

L’espace « Place de la Bouquerie – Quai des Ormeaux », situé au sud du centre historique de Lodève sur les boulevards, le long de la rivière la Soulondres et en continuité du Boulevard Jean Jaurès, constitue la première tranche opérationnelle de ce travail de requalification de l’ensemble des espaces publics.

Les choix d’aménagements, validés par les services départementaux, ont été les suivants :

  • –  Diminution de la largeur de chaussée pour mise en œuvre d’un sens unique ;

  • –  Elargissement des trottoirs pour permettre une réappropriation du quartier par ses habitants et sécuriser également la sortie du Lycée Joseph Vallot ;

  • –  Réduction du stationnement pour libérer de l’espace au profit des piétons et pour mettre en place des accompagnements paysagers ;

  • –  Réfection complète des réseaux notamment pluviaux ;

  • –  Mise en valeur des espaces publics par des revêtements différenciés et du mobilier urbain de qualité.

Les travaux départementaux ont concerné la reprise complète de la voirie, qui a été entièrement réhabilitée, son emprise ayant été largement diminuée au profit des usages locaux.
La mise en place d’un plan de circulation volontariste par la Commune (mise en sens unique) a permis de redonner à ce quartier des espaces de qualité aménagés avec soin, lui offrant ainsi une meilleur transparence vers la Soulondres.

Ces travaux ont été réalisés par la Communauté de Communes via plusieurs conventions de délégation de maîtrise d’ouvrage.

Financements au titre des travaux routiers :

En 2012 : 280 000 euros TTC de travaux En 2014 : 307 854 euros TTC de travaux

200 000 euros au titre des amendes de police. Soit un total de 787 854 euros

Financements au titre des contrats pour les aménagements des espaces publics : En 2011 : 60 000€
En 2013 : 78 750€
En 2016 : 69500€ (POST)

Soit un total de 208 250€

Le financement global pour cette opération structurante est de 996 104€

Saint-Etienne-de-Gourgas
EAU – Inauguration de la station d’épuration des eaux usées

IMAGE 3(2)

La commune de Saint Etienne de Gourgas a conclu son schéma directeur d’assainissement à l’été 2010.

Celui-ci a permis d’établir une hiérarchisation des travaux à réaliser tant au niveau des réseaux de collecte que de l’unité de traitement.

Cette première tranche de travaux concerne les secteurs des hameaux de Saint Etienne le haut et de Gourgas.

Compte tenu de l’augmentation des charges à traiter, de l’ancienneté des ouvrages, le projet a pour objectif de mettre en œuvre une nouvelle station d’épuration répondant à l’ensemble des contraintes techniques, économiques, environnementales et réglementaires, en remplacement de l’ancienne station, qui sera démolie.

La filière de traitement retenue après appel d’offre est un biodisque en container fermé complété de filtres plantés de roseaux pour le traitement des boues. Ce choix permet une bonne intégration dans le site couplé à une exploitation simple. Un autre avantage de ce choix est la possibilité d’augmenter la capacité en ajoutant un deuxième container.

Les eaux traitées sont rejetées dans le ruisseau de la Brèze avant de rejoindre la Lergue, affluents de l'Hérault.

Saint-Maurice-Navacelles
PATRIMOINE – Visite du Cirque de Navacelles

IMAGE 4(2)

Cinq sites héraultais sont engagés dans la démarche nationale Grand Site de France, ce qui positionne l’Hérault, 1er département de France.

La communauté de communes du Lodèvois Larzac est la seule à avoir 2 opérations Grands sites en cours sur son territoire : Cirque de Navacelles et Vallée du Salagou-Cirque de Mourèze.

Le territoire du Cirque de Navacelles : chiffres clés

  • 19 communes dont 14 dans l’Hérault et 5 dans le Gard

  • 17% de la superficie du bien UNESCO « Causses et Cévennes »

  • environ 250.000 visiteurs par an.

  • 6 zones Natura 2000

  • 2 intercommunalités / 2 départements

  • 2 salariés permanents, 1 saisonnier et des éco volontaires l’été.

La structure gestionnaire

Ce projet est géré par le syndicat mixte du Grand Site du Cirque de Navacelles, créé en 2007.

Cette structure à un rôle de gestion et de gouvernance : elle prend en charge les études et la coordination mais les maitrises d’ouvrage travaux sont gérées par les communautés de communes, départements ou communes.

Ses membres sont le CD 34 (34%), le CD 30 (34%), les Communautés de communes du Lodévois et Larzac (16%) et du Pays viganais (16%).

Le Conseil départemental finance le fonctionnement du Syndicat Mixte : 47.600€ en 2016. Un courrier a été envoyé en 2016 afin de l’avertir d’envisager une baisse de 10% dès 2017. Le budget est en cours de préparation et les autres membres risquent également d’annoncer des demandes de baisse de participation.

Le plan d’action

Les grandes études structurantes et d’orientation ainsi que de nombreux aménagements ont été faits (schéma flux, charte paysagère et architecturale, site internet, sensibilisation prestataires, schéma APN, schéma d’interprétation du patrimoine, les 2 belvédères de la Baume Auriol et de Blandas ). Le programme d’actions de l’OGS a été validé par le ministère en 2012. Les actions sont confirmées ou renouvelées dans le projet de label.

La candidature au label national (objectif : obtention début 2017)

  • Le Cirque de Navacelles devrait être le prochain site français à recevoir le label et ainsi le 15éme. Et le 2nd de l’Hérault.

  • Les 4 ambitions du projet :
    o La gestion du cœur de site.
    o Le grand paysage de haute qualité.
    o Le grand Site, catalyseur pour les ressources locales.
    o Le Grand Site, opérateur du Bien Causses et Cévennes.

  • Les prérequis demandés sont remplis, et 3 dossiers prioritaires avaient été notamment ciblés :

    • –  L’aménagement du hameau (espaces publics) de Navacelles afin d’améliorer la gestion et l’accueil

      (partie héraultaise) : maitrise d’ouvrage CD34 + commune, déléguée à la CCLL (dossier en cours).

    • –  La mise en œuvre de la charte architecturale, validée par les mairies et avec l’appui des CAUE (en

      cours)

    • –  L’élargissement du périmètre du site classé (de 1274ha à 5257ha).

  • Le dossier a été préparé avec tous les acteurs concernés depuis plus d’un an

  • La candidature, ainsi que l’extension du site classé :

    o Ont reçu des avis favorables des 2 commissions départementales Gard et Hérault depuis septembre 2016. La qualité du travail et du projet ont été soulignés.

    o Sont soumis à l’avis consultatif de l’inspecteur national des sites, qui sera accueilli sur site les 28 et 29/11.

    o Doivent être présentés à la commission nationale des sites et des paysages le 16 décembre (le CD34 devrait être représenté). er

    = Pour une validation définitive par le ministre attendue (objectif : 1 trimestre).

  • Une fois le label obtenu, une fête de lancement sera proposée aux partenaires, acteurs, habitants (date à prévoir courant 2017) ; l’emblème des Grands sites (œuvre) sera alors installé dans chacun des 2 belvédères.

  • Pour rappel : durée du label : 6 ans (projet et plan d’action)

Les projets structurants et le positionnement du Département

• Le hameau de Navacelles et le projet de réaménagement des espaces publics
Le hameau est le cœur du site ; il a été peu entretenu et est dégradé, mais la population s’y est réinstallée. Il y a une nécessité et une attente de gestion et d’équipements adéquats, notamment afin de gérer les problématiques :

o d’assainissement (projet de STEP en cours),
o de flux et stationnements : parkings habitants, liaisons piétonnes, retournements, modalités de paiement des parkings.
o d’accueil : aire de pique-nique, sanitaires, aire de découverte face à la cascade o d’entretien des paysages : mail paysager central, falaises

  • –  Suite à l’étude de maitrise d’œuvre, menée par Atelier Paysages, que le CD34 a cofinancé : le projet, reconnu de qualité, a été validé, et le permis de construire a été déposé.

  • –  Les travaux seront échelonnés d’ici à 2019-2020, hors période estivale. Ils sont estimés à environ 1,5 million d’€. Le Conseil départemental de l’Hérault a prévu d’apporter un financement conséquent, aux côtés de la Région et l’Europe (objectif de la communauté de communes : 50% de l’Europe).

  • –  Les habitants ont été concertés régulièrement. Néanmoins, des problématiques ressortent à chaque étape.

• La gestion des flux passe par plusieurs outils, dont la mise en place de navettes estivales : elles existent depuis plusieurs années côté Gard.

o Le Syndicat Mixte sollicite depuis plusieurs années le CD34 afin de compléter l’offre côté Hérault, en commençant par une expérimentation afin de choisir le fonctionnement le plus facile. Aucune réponse concrète n’a été donnée pour l’instant.

Le Caylar
SANTE / SOCIAL – visite du chantier de la laiterie, du futur pôle médical et de logements

IMAGE 5(2)

Une association ayant pour titre « TERRITOIRE, SANTE, LODEVE » a été créée le 13 janvier 2014. Cette association a pour objet de coordonner le projet de création sur le territoire de Lodève d’un Centre de Santé ou d’une Maison de Santé Pluridisciplinaire, et sur le territoire du Caylar un centre secondaire, compte tenu de la démographie médicale défavorable.

Il s’agit de maintenir, développer et promouvoir sur le territoire une offre de soins de premier recours de qualité, suffisante et pérenne, accessible à tous, et coordonnée avec l’ensemble des dispositifs et acteur des champs médical et social.

Dans ce cadre, la commune du Caylar a souhaité aménager un bâtiment existant « l’ancienne laiterie» pour le mettre à disposition des professionnels de santé (médecins, infirmiers, kinésithérapeutes, ostéopathes ).

Un cabinet d’études a été missionné sur une étude de faisabilité et sur la relation avec les professionnels. Le Ministère de l’Intérieur a alloué à l’association une subvention de 10 833 € sur les crédits parlementaires de Frédéric ROIG pour réaliser cette étude de faisabilité.

La commune du Caylar se coordonne avec le Centre de Santé de Lodève pour la gestion et le fonctionnement de l’ensemble.

Ce pôle a été réalisé en rez-de-chaussée de l'ancienne laiterie pour un coût HT de 452 000€ A l’étage, la commune réalise 3 logements dont les travaux sont en cours et seront livrés en 2017.La participation du Département est de 35 978 € et 35 000€ ont été affectés au titre du FAIC 2016.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.