Lunettes : et si on privilégiait les marques françaises ou même héraultaises ?

A l'heure où la fabrication française artisanale recommence à devenir tendance, du fait des préoccupations environnementales mais aussi d'un souci de qualité, on redécouvre l'intérêt d'acheter des marques de lunetiers français. Certaines sont héraultaises.

Des atouts non négligeables

Plus authentiques, fabriquées à la main sur des machines artisanales ou dernier cri par des lunetiers au lieu d’être montées en série sur des chaînes d’usines, les lunettes made in France cultivent des atouts indéniables : leur acheminement du lieu de fabrication aux boutiques des opticiens génère moins d’émissions de dioxyde de carbone ; l’acquéreur d’une monture fabriquée dans l’Hexagone a l’assurance de ne pas avoir contribué indirectement au travail des enfants ou à l’esclavage moderne ; et la qualité des montures est au rendez-vous, tout comme le service après-vente.

L’amour du travail bien fait et la renaissance d’une filière

Des lunettes réalisées à la main, sur des machines jurassiennes par exemple, par des créateurs français respectant la tradition de cet artisanat qui fut florissant dans notre pays, ont bien plus d’ “âme” que d’autres qui sortent d’usines asiatiques, c’est indéniable. Et celles qui sont façonnées avec des machines laser résultant de l’innovation française témoignent du renouveau de ce secteur.

Après la chute historique de la fabrication artisanale de lunettes dans le Jura, région traditionnellement vouée à la lunetterie, on trouve de plus en plus de lunettes de fabrication française ou made in France dans les boutiques des opticiens. Le savoir-faire renaît grâce à des passionnés qui revendiquent des gestes ancestraux et une filière plus responsable.

Distinguer entre fabrication française et made in France

On le sait peu, il existe une différence entre la mention “fabrication française” et “made in France”. Pour être labellisées “made in France”, les lunettes doivent être créées en France à partir de matériaux français. Elles sont de fabrication française si le fabricant est français, mais que les matériaux (acétane, titane…) proviennent de l’étranger. Idem si la marque française fait appel à des artisans étrangers pour réaliser certaines étapes de fabrication : les lunettes seront considérées comme françaises, mais pas made in France !

Deux marques locales de qualité

A Montpellier

Carla Sfeir Williams, dont la boutique Carla’s Eyeworks est installée 7 rue du Petit Saint-Jean, à Montpellier, plaide pour des lunettes en matières durables (fleur de coton, corne, bois, tissu, soie, bois, couleurs organiques…), sortes de talismans pour leurs propriétaires. Elle a créé la marque Coexist, pour promouvoir la paix entre les peuples. Elle crée des pièces uniques, parfois très théâtrales, mais aussi de petites séries plus passe-partout. Habillant les yeux des stars ou des inconnus vivant en France comme à New York, elle a une vision à la fois artistique et artisanale de son métier. La rédaction l’avait rencontrée en mars 2021 dans son showroom. Lire son interview ici.

A La Grande-Motte

Damien Goardou a créé la marque Damien G. Installé sous l’enseigne L’Opticien du Port à La Grande-Motte (320, quai Georges-Pompidou), il crée des lunettes sur mesure dans son petit atelier situé à l’étage de sa boutique. Simples, raffinées, extravagantes ou peps, colorées ou plus envoûtantes, ses montures côtoient dans la vitrine d’autres marques françaises dont il souhaite faire la promotion.

Une création sur mesure de Damien G., chez l'Opticien du Port à La Grande-Motte.
Une création sur mesure de Damien G., chez l’Opticien du Port à La Grande-Motte.

Du côté des marques françaises

La lunetterie française est composée de grands noms, réputés depuis des décennies, comme le très graphique Alain Mikli (photo tout en haut de l’article), ou encore Anne et Valentin, Caroline Abram, Lafont, et plus récemment Nathalie Blanc… De jeunes marques comme La Brique et la Violette, Friendly Frenchy, Urican ou Gaston Eyewear commencent à se faire un nom dans la lunetterie française.

Lunettes de la marque française Face à Face.
Une création Face-à-Face.

Côté parisien, la marque made in France Face à Face, présente depuis une vingtaine d’années sur le marché, propose un concept original, le changement de façades des montures, et des couleurs et formes qui varient. Le designer parisien Lucas de Staël, avec sa marque de luxe, mise sur les matériaux nobles et rares et sur le talent français de fabrication à la main en atelier, en réinventant le savoir-faire traditionnel.

Près d’Arras, dans le nord de la France, Dominique Varlet, fondateur de Variation Design, revisite les lunettes version imprimante 3D, découpeuse laser avec sa petite équipe. Dans le Jura, à Morbier, Dilem, marque fondée en 2006 par Jérôme Colin et Daniel Arnaud, séduit les amateurs de lunettes originales avec ses branches interchangeables uniques.

On le voit, la création lunetière française n’est pas près de se tarir, après avoir connu des périodes difficiles. Alors autant l’encourager, en achetant français !

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.