MARSEILLAN - REUNION PUBLIQUE DU DEPUTE DENAJA

Jeudi 17 juin à Marseillan, le député Denaja organisait une réunion publique afin de…

Jeudi 17 juin à Marseillan, le député Denaja organisait une réunion publique afin de dresser le bilan de son action en tant que député 4 ans après son élection en juin 2012 ainsi que pour présenter les mesures phares du projet de loi Sapin 2 sur la transparence et la lutte contre la corruption pour lequel il est Rapporteur de la Commission des Lois à l’Assemblée Nationale en présence notamment de la Conseillère Départementale Julie Garcin Saudo et de la députée suppléante Christine Guiraud Guerre.

En circonscription, le député a souligné que les principaux dossiers qu’il a soutenus et accompagnés s'inscrivent dans les priorités politiques et budgétaires énoncées par le Président François Hollande lors de son élection (sécurité, santé, éducation et justice) : les nouvelles casernes de Gendarmerie de Servian et de Marseillan, les renforts en effectifs pour les Commissariats de Sète et d'Agde, l’extension à l'année de la ligne SMUR à Agde, les créations de poste dans les écoles, notamment au travers du dispositif « plus de maîtres que de classes » à Sète et Agde, la pérennité du service d'urgences à Pézenas ou encore le soutien continu au dossier des Hôpitaux du Bassin de Thau représentent ainsi autant de traductions concrètes en circonscription de choix politiques effectués nationalement.

Autre priorité du quinquennat, la lutte contre la corruption et la finance dévoyée a fait l’objet de plusieurs lois dont celle portant sur la séparation des activités bancaires de dépôts et de spéculation, ou encore la loi « transparence de la vie publique » prévoyant la création de la Haute Autorité pour la Transparence de la Vie Publique (HATVP) ou encore la création du Parquet National Financier. La loi sur la transparence et la lutte contre la corruption et à la modernisation de la vie économique, dite Sapin 2, fait donc partie d’une politique déterminée, engagée depuis maintenant 4 ans.

Adopté mardi 14 juin par 304 voix pour, 199 contre et 45 abstentions, le projet de loi dit Sapin 2 se propose d'aller plus loin sur ces questions en créant une véritable Agence Française Anticorruption (AFA), dotée de 70 agents et d'un budget de 15 millions d'euros par an, en définissant un statut protecteur aux lanceurs d'alerte, ainsi qu’en mettant en place un registre national public et obligatoire de tous les lobbys qui interviennent auprès du Gouvernement, des parlementaires ou des élus locaux. Grâce à un amendement du député Denaja, cette loi rendra contraignant le vote des assemblées générales d'actionnaires sur la rémunération des patrons des grands groupes. Un autre amendement du député Denaja imposera une peine d'inéligibilité complémentaire obligatoire en cas de condamnation d'un élu des faits de corruption.

Grâce à ce travail de fond (plus de 50h d’auditions, 121 personnes auditionnées, 24h de débats en commission, 35h de débat dans l’hémicycle), la France va ainsi devenir un pays leader en matière de lutte contre la corruption.

Le député remercie les citoyens venus nombreux pour s’informer sur ces dossiers ! 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.