Mauguio-Carnon : le Jardin du bosquet réhabilité en îlot de verdure

Reportage

L’inauguration du Jardin du bosquet s’est déroulée ce vendredi 15 avril. Abandonné depuis des décennies, le lieu reprend des couleurs malgré des conditions hostiles à la végétation.

Photo © Mathieu Weisbuch

La procédure de réhabilitation n’a pas été une promenade de santé. Le sujet a été abordé en commission des sites en 2019 ouvrant sur trois années de démarches administratives et de recherches pour apprivoiser le terrain. La nature en bord de mer est ingrate. “Sur du sable, on doit faire pousser du vert” résume le maire de Mauguio-Carnon Yvon Bourrel. Ce vendredi 15 avril, le Jardin du bosquet de près d’un hectare (8 016 mètres carrés), réunit 70 arbres, 50 plants forestiers et 140 arbustes. “Le Poumon vert de Carnon” déclare Patricia Moullin-Traffort, conseillère départementale venue représenter Kléber Mesquida. On y découvre des jeux pour enfants, tout en bois. Autrefois absents, ils incarnent une volonté de faire un lieu de vie pour les familles. Le jardin du bosquet est “un lieu public, dédié au public” a affirmé le maire. Le budget s’élève à 906 000 euros dont des aides de 126 000 euros du Département de l’Hérault et de 121 000 euros de la Région Occitanie.

“Une oasis au milieu des sables”

jardin
Vue du Jardin du bosquet © Mathieu Weisbuch

Sous une gloriette en acier corten, œuvre de l’architecte Vincent Chapal, Yvon Bourrel semble heureux de pouvoir renouer le lien entre le Jardin du bosquet et les habitants. Un lien dont l’histoire remonte à 1900 comme il le rappelle, au moment où est fondé le terrain. Le jardin permet alors de tester la résistance des plantes aux embruns marins. Plus tard il est classé site pittoresque, telle “une oasis au milieu des sables” rappelle le maire. Mais en 1969, une mission interministérielle veut moderniser la station de Carnon. Les travaux mènent à l’élargissement du grau en supprimant le quai Massonnet qui séparait eau salée et eau douce. “Les pins en sont morts” conclut Zina Bourguet conseillère régionale venue représenter Carole Delga. Ceux qui ne sont pas morts, sont devenus menaçants par leur grande taille et leur fragilité. ils ont été abattus.

gloriette
© Mathieu Weisbuch

Un lieu mythique

inauguration
Zina Bourguet, Patricia Moullin-Traffort et Yvon Bourrel © Mathieu Weisbuch

Cet îlot de verdure, rare dans le périmètre, a connu un triste sort à un moment de son histoire. “Ce lieux est un peu mythique, confie Yvon Bourrel, il n’y en a pas deux comme celui-là en dehors de la pinède à l’entrée de la ville. C’est le seul endroit qui soit vert.” Voilà la singularité du Jardin du bosquet dont “les arbres servaient même de repère aux pêcheurs de la baie” a rappelé Zina Bourguet. La réhabilitation peut donc être perçue comme un travail sur le patrimoine de Carnon. Pour rendre cette dimension de pérennité, les architectes ont notamment fait le choix de l’acier corten pour le garde corps et une folie. “Le terme ‘folie’ rappelle Cécile Mermier, architecte paysagiste du Jardin du bosquet, fait partie du vocabulaire du jardin. il désigne un endroit où l’on s’arrête, où l’on se pose, pour regarder et écouter”. C’est pourquoi, on trouvera au Jardin du bosquet, des bancs et des lieux offrant un point de vue. Mais aussi des chemins de différentes tailles, “plus ou moins intimes” précise l’architecte Cécile Mermier.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.