Montbazin : la ville s'engage dans la transition énergétique

La commune de Montbazin et la coopérative citoyenne d'investissement en électricité solaire En Volt Toit s’associent afin de proposer un projet d’énergie citoyenne en installant 160 m² de panneaux solaires sur la salle polyvalente Marcelin Albert.

Le projet de la salle polyvalente Marcelin Albert devrait voir le jour en 2023. Il produira immédiatement et chaque année l’équivalent en électricité renouvelable d’une quinzaine de ménages.

La coopérative

Disposant du statut de SCIC (Société coopérative d’intérêt collectif) en gouvernance partagée, la coopérative En Volt Toit est une entreprise d’investissement et de production d’électricité renouvelable locale, participative et d’intérêt collectif. Elle crée des installations sur les toitures des communes, des particuliers et des professionnels, et rémunère les coopérateurs. La coopérative En Volt Toit installe des centrales solaires et les finance avec des « Livrets d’épargne en énergie renouvelable » qu’elle propose aux citoyens et qu’elle rémunère. Les épargnants ont la certitude que leur argent sert à financer des projets locaux responsables avec un taux de rémunération élevé. La coopérative prend en charge la totalité de l’investissement et tous les frais de fonctionnement pendant 20 ans : assurance, entretien et abonnement Enedis. Elle devient le propriétaire de l’installation et vend 100 % de l’électricité à un fournisseur. Elle verse en contrepartie un loyer d’occupation du toit à la commune.

ToitSalleMontbazin
Le toit de la salle polyvalente Marcelin Albert

Echanges avec Aurélien Daloz, 1er adjoint délégué à la transition écologique

Pourquoi prendre des parts dans la coopérative ?
Prendre des parts dans une coopérative d’énergie citoyenne, c’est tout d’abord être acteur dans la réalisation de projets locaux dans les énergies renouvelables. Cela permet de relocaliser l’économie, créer des emplois locaux, développer le pouvoir d’agir des citoyens tout en se réappropriant les enjeux liés à l’énergie et au changement climatique. Chaque sociétaire peut aussi investir en plaçant, selon ses moyens, son argent sur un “livret d’épargne en énergie renouvelable” géré par la coopérative. Il sait ainsi à quoi sert son argent tout en étant rémunéré. On estime que pour 1 € investi dans la création d’une installation de production, 2,5 € profitent au territoire au travers des revenus de l’investissement, du recours aux prestataires locaux, de la fiscalité et des loyers. Autant d’arguments qui militent en faveur des énergies coopératives et citoyennes.

Combien la commune va-t-elle investir ?
La commune a prévu de prendre des parts sociales dans cette aventure à hauteur de 2000 €. Le conseil municipal a ainsi voté cet engagement, pour que ce projet soit aussi porté par la collectivité, afin qu’elle impulse la dynamique et soit force d’exemple.

D’autres institutions / collectivités sont-elles sociétaires ?
A ce stade, il n’y a pas d’autre collectivité dans le projet de la salle polyvalente de Montbazin. Néanmoins, d’autres communes du territoire sont intéressées pour développer des projets identiques avec l’appui de la coopérative, et celle-ci est soutenue par divers partenaires, dont la Région via une aide à l’investissement sous forme de prime à la participation citoyenne, à hauteur de 1 € Région pour 1 € Citoyen.

Quelles autres actions en faveur de la transition écologique et énergétique avez-vous mis en place ou prévoyez-vous de mettre en place ?
Reconnue Territoire engagé pour la nature, la commune de Montbazin initie de nombreux projets en faveur de la transition écologique, qui est intégrée dans toutes les composantes et dans toutes les actions menées par l’équipe municipale. A titre d’exemple, nous avons mis en place l’extinction nocturne dès cet hiver. Nous réalisons depuis quelques mois les travaux de rénovation énergétique de notre complexe scolaire et nous projetons prochainement de réaliser des travaux similaires pour la mairie. En collaboration avec Hérault Energies nous étudions aussi la possibilité de remplacer le gaz par de la géothermie à l’école et par une chaudière aux granulés de bois à la maison des Sports et à la mairie.

Cet été, nous lancerons un autre chantier : celui de la désimperméabilisation et de la végétalisation de notre cour d’école, selon une vision intégrée des enjeux que l’on essaie de développer pour tous nos projets. Par exemple, ce projet de rénovation de cour d’école vise à lutter contre les inondations, favoriser la biodiversité, créer des îlots de fraîcheur, valoriser des espaces pédagogiques, améliorer le confort des enfants, enseignants et agents de la commune, etc.

Nous organisons également les 4 et 5 juin la première Fête de la garrigue, un événement entre nature et culture, avec des sorties Nature, des stands découvertes, des jeux de piste, des concerts, etc. Nous avons par ailleurs lancé un Atlas de la biodiversité communale des garrigues, qui vise à mieux inventorier la biodiversité, à sensibiliser les citoyens, et in fine, à intégrer les enjeux de préservation de la biodiversité dans les politiques locales, notamment dans le domaine de l’aménagement du territoire.

Plus globalement, nous travaillons à la valorisation de nos espaces naturels et agricoles, de façon à développer une stratégie foncière dédiée, qui se matérialisera prochainement par une intégration des enjeux relatifs aux continuités écologiques (Trame verte et bleue, Trame noire) et ceux relatifs au Zéro artificialisation nette. Beaucoup d’autres projets ont été réalisés ou sont en préparation, et il est impossible de tous les résumer ici. On peut dire que l’ensemble de nos projets sont menés dans l’optique d’assurer un développement soutenable pour les générations futures !

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.