Montpellier 3M : la gratuité du tram et des bus instaurée pour les mineurs et les personnes de plus de 65 ans !

Reportage

Depuis ce 1er septembre, voyager en tram ou en bus est désormais gratuit pour les jeunes de moins de 18 ans et les personnes âgées de plus de 65 ans habitant la métropole qui en font la demande.

Photo d’illustration : un tram de la ligne 3 de Montpellier © Arthur Lansonneur.

Pour célébrer l’instauration du Pass gratuité, le maire et président de la métropole de Montpellier, Michaël Delafosse, accompagné de Julie Frêche, vice-présidente aux mobilités de la métropole, d’une délégation de la TaM et de jeunes bénéficiaires de la gratuité ont effectué un voyage sur la ligne 3 de tramway ce 1er septembre en milieu de matinée, dans un tram spécialement “habillé” aux couleurs de l’opération.

L'habillage du tram faisant la promotion de la gratuité
L’habillage du tram faisant la promotion de la gratuité

A cette occasion, Michaël Delafosse s’est dit fier que “le réseau TaM [soit] le plus grand réseau de transports publics de France à mettre en place la gratuité”. Une gratuité qui répond aux enjeux du GIEC concernant le climat, ce qui a été confirmé à l’élu par le grand chercheur français sur le climat, Jean Jouzelle, lorsqu’il l’a rencontré en juillet dernier.

Un engagement de campagne

Michaël Delafosse a rappelé la chronologie de cette opération en faveur de la gratuité des transports métropolitains : “La gratuité des transports en commun TaM était l’un de mes engagements de campagne lors de des municipales. Six semaines après mon élection, la gratuité des transports le week-end a été instaurée pour les habitants de la métropole. Une vraie réussite en termes de fréquentation ! Nous avons aussi réduit de 10 % le prix des abonnements, et de 10 % le tarif des abonnements pour les étudiants. Un an après mon élection, nous passons à la deuxième étape, qui est la gratuité des transports en commun pour les jeunes mineurs, qui deviennent ainsi ce que j’appelle “la génération gratuité”, et pour les personnes âgées de plus de 65 ans habitant la métropole”. La troisième étape, programmée fin 2023, consistera en la gratuité totale des transports TaM pour tous les habitants de la métropole.

Michaël Delafosse et Julie Frêche dans le tram aux couleurs de la gratuité.
Michaël Delafosse et Julie Frêche dans le tram ligne 3.

Une vision écologique

Michaël Delafosse et Julie Frêche ont réaffirmé l’importance de la gratuité des transports pour mener les ménages modestes comme les plus aisés vers l’écologie. Généraliser l’usage du tram par tous les habitants de la métropole va désengorger à terme les rues de la métropole des véhicules à moteur, donc assainir l’air et accroître la qualité de vie dans la métropole. Cette opération s’inscrit dans un vaste plan de transition écologique mené par la métropole.

Pourquoi ces deux tranches d’âges en priorité ?

Il s’agit de deux générations charnières. Michaël Delafosse avance qu’il s’agit là d’une mesure en faveur du pouvoir d’achat des familles et des seniors : “Les familles, qui ont déjà de nombreuses dépenses à engager toute l’année pour leurs enfants. Et les seniors, qui ont souvent des pensions de retraite modestes, et qui, de plus, ont été confinées chez eux durant de longs mois à cause de la pandémie de Covid”.

Les jeunes, habitués à prendre le tram facilement du fait de la gratuité, entraîneront sûrement leurs parents à utiliser à leur tour ce moyen de transport rapide et écologique. Et ceux qui sont engagés pour le climat se sentiront enfin considérés. Quant aux seniors, ils pourront se réapproprier la ville après avoir dû la déserter durant de longs mois du fait des trois confinements successifs.

Pour combien d’économies par foyer ?

Ainsi, une famille dont les deux enfants de moins de 18 ans utilisent un abonnement de transport annuel (hors réduction de 10 % pour les résidents) va pouvoir économiser 392 euros par an grâce à ce dispositif. Pour sa part, une personne de plus de 65 ans économisera 321 euros par an.

Une extension à la “Génération gratuité”

Les jeunes fêtant leur 18e anniversaire cette année ne sont pas exclus de ce dispositif et pourront aussi en bénéficier après leurs 18 ans, sous réserve d’être nés après le 1er juillet 2003 et d’effectuer leur demande de Pass avant leurs 18 ans. Bien entendu, ils doivent habiter la Métropole de Montpellier. Avec Génération gratuité, le Pass moins de 18 ans pourra être renouvelé au-delà de leurs 18 ans, sous réserve de la présentation d’un justificatif de domicile.

Des jeunes à la station de tram Observatoire à Montpellier.
Gwendal, Tao, Zoé, Anakin et Chloé à la station de tram Observatoire à Montpellier.

L’avis de Chloé, Anakin, Zoé, Gwendal et Tao, nouveaux bénéficiaires du Pass gratuité

La rédaction a demandé leur avis sur cette gratuité à cinq jeunes qui ont effectué le voyage inaugural en tram le 1er septembre. Agés de 16 à 17 ans, ils disent apprécier cette gratuité, qui va générer des économies pour leurs familles et leur permettre d’emprunter plus fréquemment les transports en commun. “L’argent économisé va me permettre de m’inscrire à une pratique sportive, de sortir plus souvent, voire de me faire un petit plaisir dans un commerce situé sur l’une des lignes”, indique Zoé. Pour sa part, Anakin est ravi de “la diversification d’activités” qu’il va pouvoir pratiquer en se déplaçant plus loin que son quartier, grâce à la gratuité. Chloé dit se sentir “considérée” en tant que jeune grâce à ce dispositif. Tous soulignent que la gratuité pour les jeunes va réduire sensiblement la fraude dans les tramways, et que le tram et les bus de la TaM sont des moyens de transport écologiques qui préservent la planète.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaires

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.