Montpellier : le Boeing 737 est sorti de l’eau mais l’aéroport ne se mouille pas

Les opérations de relevage de l’avion Boeing 737 se sont poursuivies pendant la nuit de dimanche à lundi 26 septembre. Elles ont été interrompues dans l’attente de nouveaux renforts de remorquage, repoussant l’annonce de la reprise du trafic.

© Préfecture de l’Hérault

Une manœuvre impressionnante est venue à bout de l’opération de relevage de l’avion Boeing 737. Il était échoué dans l’étang de l’Or depuis samedi 24 septembre à 2h36 du matin, heure de son immobilisation le nez dans l’eau après un atterrissage raté en plein orage. L’appareil a été sorti de l’eau grâce à plusieurs grues nécessaires pour soulever et déplacer ses cinquante tonnes. Il est prêt à être remorqué.

Les renforts

boeing 737 relevage
© Préfecture de l’Hérault

Néanmoins, entre l’étang et la piste en goudron, se trouve une bande de terre encore trop meuble pour risquer un remorquage. C’est pourquoi les opérations ont été interrompues cette nuit avec la satisfaction d’avoir accompli une part importante du travail. Les équipes sur place se sont donc mobilisées pour “renforcer le terrassement” indique la préfecture de l’Hérault. Pendant ce temps, des engins de remorquage ont été appelés en renfort. La suite des opérations est prévue ce lundi matin 26 septembre.

Le retour du trafic

boeing 737 relevage 3

Dans ces conditions, il est impossible pour l’aéroport de Montpellier de donner une date et une heure précise pour la reprise du trafic aérien. L’annonce du retour à la normale ne cesse d’être repoussée, provoquant l’impatience de certains usagers qui déplorent le manque de communication de l’aéroport de Montpellier. Mais face à cette situation exceptionnelle, la cellule de crise a préféré rester prudente lors de ses annonces. L’avancée des opérations semble toutefois en bonne voie.

Invité de France Bleu Hérault ce lundi matin, le directeur de l’aéroport Emmanuel Brehmer a reconnu que « les opérations de tractage de l’avion étaient plus compliquées que prévu ». En effet, le sol sur lequel l’avion doit être remorqué est instable car trop meuble. Le risque de voir l’avion se renverser avec six tonnes de carburant exclut toute initiative inconsidérée. C’est donc cette dernière manœuvre consistant à traverser la bande de terre qui décidera de l’heure de réouverture de l’aéroport. En cas de réussite de l’opération en cours, le trafic pourrait reprendre cet après-midi lundi 26 septembre. En cas de complications sur le remorquage de l’avion, les usagers devront attendre plusieurs jours.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.