Montpellier : Stéphane Oks, un écrivain prometteur

Stéphane Oks a gagné en juin dernier le prix de l’Évêché – Polars du Sud pour son roman, Lacrima Corsica, paru aux éditions Lajouanie. Portrait d’un écrivain prometteur.

Stéphane Oks est gynécologue à Montpellier. Il écrit depuis toujours et a déjà sorti deux livres. Il sortira son prochain ouvrage début 2022, toujours dans le genre thriller et projette, peut-être, de présenter un manuscrit au prix du Quai des Orfèvres (fondé en 1946 par Jacques Catineau, personnalité du monde de la communication et ami de la police et de la magistrature. Il récompense un manuscrit inédit de roman policier écrit par un auteur de langue française).

Qui est Stéphane Oks ?

Jeune, Stéphane Oks passe son bac en Algérie et rêve de devenir scénariste pour le cinéma : « mais j’ai très vite compris que tout se passait à Hollywood, et je ne me voyais pas tenter l’aventure, d’autant plus que dans mon lycée, il y avait un type qui ressemblait à Clint Eastwood et qui est parti un an à Hollywood pour finalement faire quelques Mc Do ! ». Stéphane part ensuite à Paris pour séduire celle qui l’a fait craquer, il enchaîne les petits boulots. Au bout de quelques mois, sa mère, toujours en Algérie, l’inscrit en faculté de pharmacie à Grenoble : « ça s’est plutôt mal passé et je suis retourné à Paris faire mes croissants, j’étais ouvrier pâtissier. Ma mère m‘a finalement inscrit en médecine à Grenoble parce que ‘la queue était moins longue qu’en pharmacie’ » raconte Stéphane. Il y fera ses 6 années de formation de médecine générale et de sciences, il présente le concours d’interne (à l’époque seuls 10% étaient reçus) : « je voulais être psychiatre à ce moment-là pour me défaire de mon défaut d’être un peu trop influençable. Là encore, je ne me suis pas retrouvé dans ce métier. J’ai ensuite passé 18 mois à l’hôpital de Papeete en psychiatrie, avec un chef de service qui m’a donné carte blanche. J’y ai notamment appris à mon grand étonnement que les maladies psychiatriques sont les mêmes partout dans le monde. À mon retour à Grenoble, je suis passé en chirurgie gynécologique. Je suis retourné ensuite à Tahiti pendant 5 ans. Avant de finir par m’installer à Montpellier en janvier 2000, grâce à un contact avec un chasseur de têtes qui m’a permis de rejoindre la clinique St Roch. »

Son approche de l’écriture

Stéphane Oks écrit depuis « à peu près toujours. J’ai écrit plusieurs romans à la ‘queue Leleu’, mais qui n’étaient pas vraiment aboutis. Je ne m’en rendais pas vraiment compte, mais en ne recevant que des réponses négatives des éditeurs, je m’étais fait à l’idée. J’ai laissé tomber pendant plusieurs années. Puis j’ai eu une idée et je me suis dit, fais-toi plaisir et ne cherche pas à rentrer dans des cases. La pression est tombée. Je me rends compte que c’est le thriller qui m’attire. Finalement j’en renvoie quelques-uns à des maisons d’édition. En juin 2017, je reçois un coup de fil d’un éditeur, les éditions du Toucan qui voulait éditer mon livre. ». À l’été 2017, le premier livre ‘L’enfant dans la neige avec un cartable et un fusil’ paraît, l’histoire d’une jeune fille prise en otage par un commando terroriste qui tente de survivre en séduisant leur chef.

Son clin d’œil

Beaucoup d’artistes ont des habitudes, font des clins d’œil dans leurs œuvres, que seuls les passionnés découvrent ou repèrent. Celui de Stéphane Oks est en lien avec son histoire : « j’ai développé grâce à la psychiatrie un fort esprit d’écoute qui me sert énormément et notamment me permet de retrouver des personnalités et des comportements semblables dans mes diverses rencontres, je catégorise et finalement cela me sert dans mes livres. Je me suis aperçu par exemple qu’il y a toujours dans mes histoires, même de façon anecdotique, le personnage d’un psychiatre intégré à l’histoire de façon cohérente. C’est presque un clin d’œil. »

Son prochain ouvrage

Le prochain livre de Stéphane Oks sortira début 2022. Toujours dans le même genre, il « a une dimension politique supplémentaire. C’est le contexte de la montée de l’Islam radical qui m’a inspiré. Il s’agit de l’aventure d’un personnage dans un contexte. Je me suis placé du point de vue des islamistes, ce qu’ils vivent et comment ils voient les choses. Mon personnage principal se convertit, part en Syrie et revient en France commettre des attentats. Mais il a un plan. »

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.