Montpellier, Vincent Cavaroc : "animation, jeu vidéo, son, audiovisuel, le festival ICONIC réunit de nombreux talents"

Le MIIC n’est plus. Lancé en avril 2018, le festival consacré aux Industries Culturelles et Créatives, qui reposait sur une semaine d’événements autour de l’art et la création, disparaît pour laisser place à une nouvelle manifestation.

©Marielle Rossignol

Baptisée “ICONIC”, ce nouveau temps fort culturel se déroulera pour la première fois du 23 novembre au 2 décembre 2022. Porté par la Métropole de Montpellier et la Halle Tropisme, ce rendez-vous vise à mettre en lumière les artistes de l’ombre qui bâtissent la culture d’aujourd’hui. Le directeur de la Halle Tropisme Vincent Cavaroc, moteur du festival, nous en dit plus.

Quelle est l’ambition poursuivie par le festival ICONIC ?

Vincent Cavaroc : “Derrière le terme ‘Industries Créatives et Culturelles’ se cachent la plupart des formes qui fascinent et façonnent notre culture : jeu vidéo, cinéma d’animation, bande dessinée, podcast, séries, réalités virtuelles et augmentées… Montpellier regorge de talents qui excellent dans ces domaines, tant en termes d’écoles que de studios de production. Nous avons voulu avec la Métropole de Montpellier fédérer tous ces acteurs autour d’un nouveau rendez-vous annuel qui permettra au grand public de découvrir tous ces talents.” 

Quels sont les acteurs qui vont intervenir à la Halle Tropisme ?

Vincent Cavaroc : “Nous avons concentré le festival sur 4 domaines particulièrement dynamiques sur notre territoire : le cinéma d’animation, le jeu vidéo, le son et l’audiovisuel. Pour chacun de ces domaines, nous avons essayé de donner une place aux principaux acteurs, d’Ubisoft à Francetv, de l’ESMA à ARTFX, de Fortiche à Dwarf, de l’APIFA à Push Start… Tous ces noms ne sont pas connus de toutes et tous, ils sont pourtant à l’origine de films ou de jeux internationalement connus.”

Comment va se dérouler la 1re édition d’ICONIC ? 

Vincent Cavaroc : “Nous avons pris soin de penser un rendez-vous qui touche un public très large. Nous ouvrons le festival à la Halle Tropisme avec 2 événements destinés aux enfants : les Grands Yeux, festival de films documentaires pour les petits, et France Bleu à hauteur d’enfants, consacré à la radio et l’art sonore, du 18 au 20 novembre. Du 22 novembre au 1er décembre, on ouvre à tous les publics avec une grande exposition sur le jeu vidéo, l’animation, le podcast et la réalité virtuelle made in Montpellier. Il y aura également une installation et un BD-Concert autour des livres de Fabcaro. La suite de l’événement sera rythmée par des tables rondes, une compétition d’e-sport, des projections, des petits-déjeuners thématiques, une série de concerts audiovisuels et Cœur de Ville en lumière, qui illuminera le centre-ville les 25 et 26 novembre. Puis, place à Iconic Pro avec le Ubisoft Game Challenge et 2 jours de conférences et de workshops les 1er et 2 décembre.”

Quel est votre souhait pour le festival ICONIC ?

Vincent Cavaroc : “ICONIC a vocation à se pérenniser sur le territoire pour devenir l’événement incontournable qui permettra chaque année de goûter à la vivacité du secteur des ICC. Derrière les 3 lettres “ICC”, qui ne parlent pas à grand monde, ce sont des centaines de contenus culturels qui sont produits chaque année en région et qui irriguent les plateformes et les grands médias. C’est véritablement le domaine où s’inventent les pops cultures au quotidien, et c’est important qu’un événement régulier nous fasse découvrir l’envers du décor. Et on espère que la Halle Tropisme pourra en être un des écrins principaux dans les années à venir, grâce à la collaboration engagée avec la Ville et la Métropole.”

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.