OFFICE DE TOURISME BEZIERS MEDITERRANEE - Bilan de la saison touristique

 Bilan de la saison touristique 1. Contexte de morosité ambiante !Dans une ambiance économique et…

 

Bilan de la saison touristique

 

1. Contexte de morosité ambiante !

Dans une ambiance économique et sociale tendue dans toute l'Europe, le tourisme est en souffrance : les taux de départ en vacances reculent dans les pays généralement forts pourvoyeurs de visiteurs vers la France (Allemagne, Grande Bretagne notamment) ; des grands opérateurs s'effondrent, à l'instar du tour opérateur Thomas Cook, des compagnies aériennes Aigle Azur et XL Airways. Les gens craignent pour la pérennité de leur emploi, hésitent à partir et, disposant d’un pouvoir d’achat en berne, dépensent modérément sur leur lieu de séjour.

L'ère d'un Languedoc-Roussillon balnéaire presqu'envahi l'été, est un temps sans doute révolu : aujourd'hui, le consommateur européen débarquant pour un mois avec un portefeuille généreusement garni, n’est plus au rendez-vous.

Alors autre temps, autre stratégie : la promesse d'une brève escapade agréable, en toutes saisons, pas trop loin du domicile, peut-elle passer dorénavant par l'Occitanie et son « occitalité » ? Notre région, dotée d'une hospitalité singulière “à la sauce occitane”, est forte d'une zone de chalandise de 6 millions d’habitants… susceptibles d’être intéressés par un court séjour « Canal du Midi, Béziers », un des 40 « Grands Sites d’Occitanie » : notre destination.

 

2. Une image de la Méditerranée qui se détériore

Il y a encore dix à quinze ans, la Méditerranée s'imposait encore comme la première destination de vacances au monde.

Aujourd'hui, en forçant légèrement le trait, l'image touristique de la Méditerranée s'est fortement dégradée : terre des migrants, berceau du terrorisme, poubelle plastique, météo caniculaire (…).

L'impression laissée auprès des touristes potentiels est nettement moins glamour.

Force est de constater que, simultanément, les destinations moins exposées à ces problématiques, comme la Bretagne, ont enregistré d’excellents résultats cette saison. Et que, dans ce contexte, il est plus difficile d’obtenir des résultats probants à Béziers Méditerranée, dont la principale capacité d'accueil reste balnéaire (58 780 lits, soit 75 % du total de l'agglomération).

 

3. Un résultat moyen, globalement similaire à l'Hérault et à l'Occitanie

Sur la base d'un sondage téléphonique réalisé chaque mois, de mai à septembre, auprès d'un échantillon d'entreprises touristiques (hébergements, restaurants et commerces, prestataires d'activités) dans toute l'Occitanie -auquel l'office de tourisme a participé-, la tendance générale pour Béziers Méditerranée s'avère très proche de celles constatées pour l'Hérault et même pour toute l'Occitanie : 6 entreprises touristiques sur 10 ont fait activité égale ou mieux que l’an passé, 4 sur 10 ont plutôt enregistré une baisse.

Quelques légères nuances néanmoins : commerces et restauration se situent un peu mieux, activités de loisirs et panier moyen par client en revanche, sont un peu moins bien placés que dans l'Hérault et l'Occitanie.

En termes d'activité globale : mai et juillet plutôt en retrait, juin et septembre stables et août bien meilleur, comme un “rattrapage” d'une saison globalement moyenne. A l’instar de toute la région Occitanie.

 

4. L'office de tourisme tire la destination vers le haut

Mesuré par l'office de tourisme pour la première fois durant toute l'année 2018 : avec 3,7 millions de nuitées l'an dernier (source : Flux Vision Orange/Hérault Tourisme) -soit 9% du volume de l'Hérault-, le tourisme dans l'agglomération Béziers Méditerranée pèse évidemment un poids important dans l'économie locale, dont on peut considérer sans peine qu'il est le fer de lance!

L'office de tourisme est aussi l’animateur de cette activité touristique :

. une fréquentation encore en hausse par rapport à l'an dernier dans nos 5 Bureaux d’Information Touristique (213 775 visiteurs contre 209 525 l’an dernier pour la même période), soit + 2 %, à contre-courant des résultats -plutôt en baisse- enregistrés au plan national dans les offices de tourisme,

. une communication digitale qui marche (627 856 visites sur le site web entre mai et septembre, contre 462 005 l’an dernier à a même période), soit + 36%,

. des animations identitaires particulièrement attractives (Soirées Divines avec les vignerons du territoire à Béziers, Valras Plage et dans les villages alentours), programmation tous azimuts sur le site rénové par l'Agglo des 9 Ecluses de Fonseranes sur le canal du Midi),

. le renouvellement du classement de toute l’Agglo en « commune touristique » obtenu le 17 septembre (seulement 10 intercommunalités ainsi classées sur les 161 que compte la région Occitanie).

 

5. Vers un tourisme nécessairement plus responsable de l'environnement

C’est bien le sujet d’actualité le plus pressant pour le tourisme, « accusé » d’être un acteur majeur du réchauffement climatique.

C’est donc avec cette responsabilité ) l'esprit que l’office de tourisme Béziers Méditerranée vient de créer le premier poste en France d’animation écologique du territoire, actif depuis la mi-septembre.

Afin d’embarquer les collaborateurs, les socio-professionnels, les habitants et les visiteurs eux mêmes​​​​​​​ dans une démarche plus durable -notamment pour un meilleur tri des déchets, une économie plus active de l’énergie comme l’eau ou l’électricité-, la systématisation des éco-gestes​​​​​​​ ou la mise en place d’offres de séjour plus éco-responsables.

Une initiative totalement innovante qui devrait déboucher sur la création d’un nouveau métier qualifié, promu au plan national, avec la perspective d’en installer 300 dans les 3 prochaines années dans toute la France.

 

6. Embarquer les habitants, « ces consomm’acteurs » à la fois ambassadeurs et prescripteurs

15 000 habitants de l’agglomération sont ambassadeurs de la destination : ils sont porteurs de la carte, offerte par l’office de tourisme, qui attribue des gratuités ou avantages divers sur une quarantaine d’activités (pour en bénéficier, il suffit de venir accompagné par des parents ou amis).

C'est pour nous une manière d’embarquer les habitants (permanents ou secondaires), dans la promotion active de la destination. Et certainement un record de France du nombre d’ambassadeurs !

Mais ces ambassadeurs ne doivent pas être de simples utilisateurs d’avantages divers, mais des habitants actifs dans la connaissance et le partage de la découverte du territoire, avec leurs parents ou amis.

C’est ce à quoi s’attache dorénavant particulièrement l’Office de Tourisme, qui lance également deux nouveaux réseaux d’ambassadeurs : les entreprises et les expatriés… afin d’engager toutes les forces vives du territoire dans le processus de valorisation, d'amélioration de l’image du territoire, et ainsi optimiser la consommation touristique.

 

7. Organiser une destination « 4 saisons »

Au-delà de la haute saison estivale, l’enjeu est bel et bien désormais d’inviter les visiteurs à découvrir Béziers Méditerranée toute l’année et pas seulement l’été, en bord de mer, comme pourrait le laisser supposer sa cartographie. La destination Béziers Méditerranée en a les atouts, il suffit de les valoriser : un programme de plus de 150 visites guidées et balades contées est ainsi mis en place, pour “mettre en scène” un patrimoine naturel et urbain qui se découvre en toutes saisons… avec des saveurs différentes.

 

8. Et maintenant : « Tout part d’aqui » « Tout part d’ici »

C’est le nouveau concept de communication -tout à fait original- dans lequel l’office de tourisme Béziers Méditerranée souhaite dorénavant inscrire sa communication. Pour s’inspirer de ses racines occitanes bien ancrées : «aqui» en langue d’oc signifie «ici» en langue d’oïl !

Pour s’appuyer totalement aussi, sur l’identité forte et multiple de son territoire «mer», «ville», «vigne» traversé par le canal du Midi, perle du patrimoine mondial, oeuvre du biterrois Pierre-Paul Riquet.

Mais aussi pour embarquer toute sa population, marquer le bien-vivre ensemble, auquel les visiteurs sont évidemment sensibles. Les touristes eux, ne sont plus les “envahisseurs”, ils sont les bienvenus, partagent volontiers : le succès des soirées vigneronnes en est le meilleur révélateur,

l’accueil bénévole de nos « greeters d’aqui » (ces habitants qui accompagnent les touristes dans une découverte originale de la destination), en sont aussi une belle preuve.

Vraiment, tout part d’aqui !

 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.