Pérols : inauguration d’une résidence de logements sociaux avec vue sur la mer

Reportage

La résidence Saint-Vincent de 71 logements sociaux au Sud de Pérols se veut un modèle de confort pour ses locataires dont certains bénéficient d’une vue sur la mer.

L’inauguration de la résidence Saint-Vincent a eu lieu ce vendredi 19 novembre. Ce projet, sorti de terre en 2017 a été terminé en décembre 2019 pour un coût total de 9,3 millions d’euros. Le financement comprend 7 millions de prêts de la Caisse des dépôts et consignations, 1,5 million de fonds propres du constructeur Erilia et 800 000 euros de subventions des collectivités territoriales. La situation sanitaire a repoussé de deux ans la cérémonie qui s’est tenue en présence de locataires.

Jusqu’à quatre pièces

Le maire de Pérols, Jean-Pierre Rico, n’a pas caché sa satisfaction “de pouvoir enfin faire cette inauguration”. Conçu par la société Erilia, l’ensemble comprend 71 logements locatifs sociaux et autant de places de parking en sous-sol. “La résidence compte 50 logements dits ‘plus’, financés par le prêt locatif à usage social correspondant aux habitations à loyer modéré (HLM) et 21 logements d’intégration avec des loyers minorés”, a précisé Antoine Jeandet, directeur général adjoint d’Erilia. Les appartements ont de deux à quatre pièces, et parmi eux, sept ont été adaptés aux personnes à mobilité réduite. Une visite était organisée chez une locataire qui profite depuis deux ans d’un balcon avec vue sur la mer.

La Ville part de loin

Le maire a tenu à revenir sur la genèse du projet. En 2014, année de son élection, les logements sociaux ne représentent que 1,4 % par rapport au parc de résidences principales de Pérols. Un taux bien inférieur aux 25 % attendus par la loi relative à la solidarité et au renouvellement urbain. L’écart coûte à la municipalité 2 millions d’euros d’amende en quatre ans. Depuis, le taux a été relevé à 14,5 %. Une progression dont le rythme s’explique, selon le maire, pour deux raisons : “le foncier n’est pas facile à trouver et les lieux où l’on peut installer du logement social génèrent souvent beaucoup de recours ce qui retarde d’autant les projets”.

Visite

De plus, l’offre de logements sociaux se heurte à une demande toujours croissante. “Notre métropole attire beaucoup de monde, explique Claudine Vassas-Mejri, vice-présidente de la Métropole, déléguée à l’habitat au logement et aux parcours résidentiels, et présente à l’inauguration. De plus en plus de personnes attendent un logement social. Or pour les 25 000 demandes il n’y a que 3 000 attributions par an”.

Voir fonctionner la résidence

groupe

Enfin, Jean-Pierre Rico a tenu à souligner que “les deux ans de retard de l’inauguration avaient permis de voir fonctionner la résidence”. Parmi les problèmes que la municipalité et les opérateurs ont résolus, on apprend qu’une locataire atteinte du syndrome de Diogène aurait accumulé un an et demi d’ordures ménagères chez elle, provoquant une longue gêne pour ses voisins. Ou encore des nuisances dues à des balais de scooters à la périphérie de la résidence qui ont nécessité l’intervention de la police. Pendant que la commune de Pérols s’agrandit, l’équipe municipale s’efforce de préserver une dimension de proximité.

discours
Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaires

  1. Bonjour c’est Madame canal Marie de Pérols je suis à la demande d’un logement social et j’espère que j’aurai un logement social sur Pérols parce que je suis native de Pérols merci

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.