Pignan : les projets de la maire pour la commune

Hérault Tribune Pro Reportage

Michelle Cassar est maire depuis 2008, c’est d’ailleurs la première femme maire de la commune. Elle œuvre pour ses 8000 habitants, en ayant des projets qui leur facilitera la vie.

Michelle Cassar a beaucoup de projets. Elle prend le temps de mesurer l’intérêt des habitants, de voir ce qui leur facilitera la vie et leur servira, tout en mesurant la partie financière.

Urbanisme

« Notre commune a des projets d’urbanisme, car les besoins de nos habitants évoluent » explique Michelle Cassar. « Nous avons la chance d’avoir un tissu associatif important avec une centaine d’associations, toutes actives. Elles participent à la vie du village, elles ont de beaux résultats au niveau sportif, que ce soit le foot, la GRS ou encore le hand. On arrive à un stade où nous manquons de salles, bien évidemment. Nous allons créer des salles avec le projet de la salle de spectacle. Nous allons également investir 1 million d’euros dans la rénovation de la salle du Bicentenaire. On reprend tout, le sol, l’accessibilité, le chauffage, les vestiaires, les toilettes. Cela devenait urgent. » L’élue aimerait également faire un Dojo, car « ici nous avons, le judo, l’Aïkido, le karaté, le self-défense, donc ce serait utile. »

Une salle de spectacle en projet

La salle de spectacle est un projet de 4 millions d’euros. Ce sera « une salle multimodale qui officiera aussi comme salle de spectacle. Elle accueillera les associations artistiques comme la chorale, les associations théâtrales, les événements de la commune comme les vœux par exemple, les rencontres seniors. Elle accueillera les expositions et le cinéma. Nous installerons des sièges confortables rétractables », précise la maire. Cette salle sera construite sur le terrain de 6 000m² qui appartient à la mairie à la Zac St Estève, à côté du Super U et du complexe de football. « L’arrêt du Bustram devrait se situer à cet endroit en plus, il ne manque plus qu’aller à la pêche aux subventions, car notre intention est de ne pas augmenter les impôts jusqu’à la fin du mandat. Nous avons une certaine capacité de financement à la suite des 2 ans qui viennent de s’écouler où nous n’avons pas pu faire grand-chose. Nous aurons recours à l’emprunt et nous maintiendrons les taux d’impôt à la même hauteur qu’ils sont actuellement » rajoute la maire.

Aménagements

1 million d’euros HT seront investis sur l’avenue du Général Grollier : « c’est une requalification avec une concertation publique : deux projets ont été présentés à la population. A l’entrée côté route, une zone d’activité économique est prévue dans le Scot. Les travaux devraient débuter fin 2022 pour la partie voirie qui démarre après le ‘petit pont’ », précise Michelle Cassar. 100 000€HT sont injectés dans un Pumptrack dans la continuité du skate par et de l’aire de jeu pour les enfants d’ici fin 2022. « Ce Pumptrack est très attendu par la population » rajoute la maire. Les travaux du nouveau Centre de Loisirs de 200m² seront terminés pour la rentrée de septembre prochain. Une micro crèche est également prévue dans le quartier St Estève.

Pignan03

La ‘coulée verte’ sera aménagée en plusieurs phases avec des espaces verts, c’est le quartier entre St Estève et le village, « il va y avoir des aires de jeux, des jardins familiaux, le Pumptrack, des modules de sport pour les adultes, quelques tables seront également installées » détaille l’élue, les travaux seront étalés dans le temps. Pignan va également accueillir une ressourcerie, qui sera installée dans la plaine à côté de la déchetterie, projet porté par la Métropole de Montpellier, ce sera pour 2023. La commune va passer en PLUI, Plan local d’Urbanisme intercommunal : « on ne connaît pas encore la date, mais nous avons une vision globale du village et donc le maire reste maître sur sa commune, même si la compétence urbanisme est à la Métropole. Nous réfléchissons donc ensemble sur l’urbanisation future du village : une réflexion globale du territoire de la commune. Pour identifier où on pourrait construire, combien on pourrait réaliser de logements, ce qu’on pourrait faire comme activité économique et tout ce qui pourrait améliorer le cadre de vie des Pignanais. » explique Michelle Cassar.

Sécurité et santé

Sur les sujets de sécurité, un comité communal de feu de forêt a été créé, « porté par des bénévoles et doté par le SDIS 34 d’un véhicule réformé et remis en état. Ils ont débuté en 2021 et cela a bien fonctionné. Ils sont une quinzaine. Ils ont organisé des équipes de surveillance et prévention dans la garrigue. Ils ont été formés par les pompiers et la Police municipale qui leur ont expliqué leur objectif » explique Michelle Cassar.

La commune a également en projet de se doter de « 23 caméras supplémentaires et les 7 existantes seront remplacées par de nouvelles plus adaptées. Cela portera le nombre à 30, notamment sur les entrées de ville avec lecture de plaque d’immatriculation » détaille la maire. Les locaux de la Police municipale vont également être agrandis « nous avons renforcé la Police municipale et nous avons 6 agents, 2 ASVP et une secrétaire. Nous avons une réorganisation des services en cours. Le CCAS devrait réintégrer la mairie, l’urbanisme devrait rejoindre les services techniques au pôle technique », précise la maire qui souhaite « que le personnel soit bien là où il travaille. »

Sur le plan de la santé, même si Pignan ne manque pas de médecins, « il y a une maison médicale qui se monte. C’est privé, mais la mairie a soutenu le projet. Le permis de construire a été déposé et nous suivons cela avec les services de la Métropole. Les praticiens exercent déjà sur la commune, mais ils se regroupent parce qu’ils manquaient de place, je trouve que c’est une bonne chose », précise Michelle Cassar.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.