Hérault tribune : L'actu au quotiden dans tout l'Hérault
Droit

Point de vue concernant les travaux devant la cave coopérative de Bessan.

Point de vue concernant les travaux devant la cave coopérative de Bessan. La cave coopérative « Le rosé de Bessan » a été construite en 1938. L'espace situé devant comprend un terrain appartenant aux coopérateurs et une voie de circulation communale plutôt étroite. A aucun moment la voie de circulation n'a été matérialisée. Non clôturé, le […]

Point de vue concernant les travaux devant la cave coopérative de Bessan.

La cave coopérative « Le rosé de Bessan » a été construite en 1938. L'espace situé devant comprend un terrain appartenant aux coopérateurs et une voie de circulation communale plutôt étroite.

A aucun moment la voie de circulation n'a été matérialisée. Non clôturé, le parvis de la cave a toujours servi à tous, aussi bien pour circuler que pour stationner (camions de l'usine Ricard, spectateurs des matchs de foot et de rugby, etc).

Cette situation n'était pas sans danger, surtout à la période des vendanges. J'ai proposé, à plusieurs reprises sous les municipalités André Crouzat et Robert Raluy, que la commune matérialise la voie par une ligne blanche, afin que l'on y voit plus clair. Chose qui n'a jamais été faite.

Je me suis toujours opposé aux coopérateurs qui souhaitaient la mise en place d'une clôture. Ceci afin de permettre le stationnement de tous, au moins hors période de vendanges.

En échange, du service rendu par les coopérateurs aux autres usagers, et afin que les coopérateurs ne soient pas pénalisés par la mise à disposition d'un terrain leur appartenant, j'ai demandé que la commune prenne en charge, en compensation, les travaux de réfection du parvis, quand cela serait nécessaire.

J'apprends que le conseil d'administration de la cave coopérative a décidé de clôturer. C'est certainement un avantage en ce qui concerne la sécurité des coopérateurs qui manoeuvraient au milieu des voitures, et vice-versa.

Je pense cependant que c'est une erreur pour plusieurs autres raisons : coût de la clôture et de la réfection du parvis ; espace réduit pour manoeuvrer lors des vendanges ; impossibilité de stationner pour les spectateurs des matchs de foot et rugby ; problème pour le stationnement des camions venant à l'usine Ricard. A moins que la municipalité ait prévu un parking pour camions sur le terrain voisin.

Une bordure vient d'être posée qui sert de limite entre la voie communale et le parvis de la cave coopérative. Plus efficace que la ligne blanche que j'avais proposée, cette bordure pourrait être suffisante. Elle sécurise les coopérateurs comme les automobilistes. Elle n'empêcherait pas le stationnement sur le parvis, la bordure n'étant pas très haute ; et le parvis, servant à tous, serait entretenu par la collectivité.

Ceci dit, les coopérateurs sont maîtres chez eux ! 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Météo de l'Hérault
Jeux concours

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.