Prime de Noël, indemnité inflation, chèque énergie : aurez-vous droit à une aide en décembre ?

En ce mois de décembre, plusieurs aides vont être versées à certains ménages français. Y êtes-vous éligible ? La réponse ici…

L’indemnité inflation (100 euros)

Une indemnité inflation de 100 euros sera versée aux 38 millions de Français gagnant moins de 2 000 € net par mois (avant prélèvement à la source), conformément à ce qu’avait annoncé Jean Castex le 21 octobre. Cette aide est destinée à compenser en partie la hausse des prix des carburants et de l’énergie. Précision, c’est le revenu de la personne et non du foyer qui est pris en compte pour le versement de cette aide qui concerne toutes les catégories de Français sous réserve de leurs revenus : salariés, indépendants, fonctionnaires, retraités, chômeurs, allocataires de minima sociaux, personnes en situation d’invalidité et étudiants.

Cette aide est directement versée en une seule fois par l’employeur ou l’organisme en fonction de votre situation au mois d’octobre 2021. Il n’est pas nécessaire de la demander. Si vous êtes éligible, elle vous sera versée. En décembre, ce sont les salariés du privé, les travailleurs non salariés et les étudiants boursiers qui la percevront. Puis, en janvier 2022, les agents publics, les étudiants non boursiers bénéficiaires des aides au logement, les demandeurs d’emploi, les bénéficiaires de prestations sociales et les personnes invalides en bénéficieront. Enfin, les retraités devront attendre le mois de février avant de la toucher.

Le chèque énergie spécial (100 euros)

Toujours pour compenser autant que faire se peut l’augmentation brutale des prix de l’énergie, un chèque bonus de 100 € va être attribué aux 5,8 millions de ménages modestes ayant reçu un chèque énergie en avril 2021. Il sera envoyé par courrier entre le 13 et le 22 décembre. Nominatif, il ne pourra pas être utilisé pour autre chose que le paiement de factures d’électricité, de gaz, de chauffage ou de travaux de rénovation énergétique.

La prime de Noël (152,45 euros au minimum)

A partir du 15 décembre, une prime de Noël sera automatiquement versée par la Caisse d’allocations familiales, la Mutualité sociale agricole ou Pôle emploi à certains bénéficiaires de minima sociaux (RSA, ASS, prime d’activité, AER, prime forfaitaire mensuelle de reprise d’activité) sans qu’ils aient besoin d’effectuer de démarches.

Pour les bénéficiaires du RSA, son montant dépend de la composition du foyer. Les personnes percevant une autre prestation (ASS, AER ou prime forfaitaire mensuelle de reprise d’activité) recevront pour leur part une prime fixe de 152,45 € (76,22 € à Mayotte).

La prime exceptionnelle Macron (jusqu’à 2 000 €)

Instaurée en 2019 alors que le mouvement des Gilets jaunes faisait rage, la prime exceptionnelle de pouvoir d’achat (Pepa), que l’on nomme aussi “prime Macron”, est rééditée en 2021. Les employeurs qui le souhaitent peuvent ainsi verser une prime exonérée d’impôt sur le revenu et de cotisations sociales à leurs salariés gagnant jusqu’à trois fois le Smic sur les 12 mois précédant son versement, soit 4 768,41 € brut par mois.

Son montant est de 1 000 € maximum en général, voire 2 000 € dans certaines entreprises. Versée entre le 1er juin 2021 et le 31 mars 2022, certains employeurs décident de l’accorder en décembre, période à laquelle beaucoup de frais sont engagés par les ménages.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.