Hérault tribune : L'actu au quotidien dans tout l'Hérault

Quelques réflexions autour de la Guinguette de Bessan

Bonne idée : L'idée de la municipalité Crouzat, de transformer l'ancienne station de pompage…


Bonne idée :
L’idée de la municipalité Crouzat, de transformer l’ancienne station de pompage en Guinguette, utilisable par les associations et les particuliers, était, me semble-t-il, excellente. C’est l’époque où Gérard Vacassy organisa joutes et capelet sur l’Hérault. L’idée, de la municipalité Raluy, de continuer les travaux et d’installer, par la suite, un privé, s’est avérée être une réussite ; Notamment grâce à la compétence des époux Camboulive. Je note cependant quelques points à améliorer :

Manque l’éclairage sur le chemin de l’Allée :
Il manque un éclairage sur le chemin de l’Allée. Cet éclairage, déjà envisagé au premier mandat Raluy, permettrait aux habitants de se déplacer à pied en toute sécurité entre le village et la Guinguette. Ce serait un plus pour les gérants de la Guinguette qui y gagneraient une nouvelle clientèle. Qu’en est-il 13 ans après ?

Des voleurs sur le parking :
Autre problème : Les vols fréquents sur le parking de la Guinguette. Je ne pense pas qu’il soit très difficile, quand on y met de la bonne volonté, d’attraper quelqu’un qui revient régulièrement sur le lieu de son forfait. Il en va de la survie de la Guinguette et du porte-monnaie des propriétaires de voitures.

Une bonne initiative :
Il y a près de deux ans, j’ai fait quelques propositions portant sur la sécurité dans Bessan. Pour l’instant, une de mes demandes a été suivie d’effet ; Il s’agit de la vitesse, limitée à 50 km/h sur le chemin de l’Allée ; Chemin utilisé, pour la promenade, par des personnes du 4ème âge. Voilà une réaction intelligente. J’aurais certes préféré que ce chemin devienne piétonnier, comme je l’avais demandé au premier mandat Raluy, mais une limitation de la vitesse, c’est déjà bien.  

Danger entre Guiguette et pont :
Je renouvelle une autre de mes propositions : Demander une limitation de la vitesse, à 70 km/h, entre la Guinguette et le pont de l’Hérault. Ce tronçon de route départementale est fréquenté par des promeneurs qui font, par là, le tour du village. Un 70 km/h me parait plus justifié sur ce tronçon, que le 50 km/h dans la descente d’intermarché.

Une promenade comme à Rémich :
On peut imaginer, pour rendre la promenade encore plus sûre et plus agréable sur ce bord de rivière, le nettoyage de la berge entre la Guinguette et le quai Marius, avec la plantation de quelques saules- pleureurs et la matérialisation d’une voie piétonne. Les Bessanais qui sont allés à Rémich ont pu constater qu’un bord de rivière peut être très agréable.

Station d’épuration :
La construction d’une nouvelle station d’épuration sur le chemin de l’Allée ne me semble pas de nature à rendre la promenade agréable dans le chemin de l’Allée. Ce n’est pas le meilleur moyen d’attirer les touristes vers la Guinguette. Il y avait possibilité de construire la station d’épuration dans un endroit plus discret et plus éloigné des premières habitations ; Et l’occasion de se débarrasser, une fois pour toute, d’une verrue mise en place, à cet endroit, par une municipalité précédante.

Canards sur l’Hérault :
Il y avait des canards sur l’Hérault, face à la Guinguette. Ces canards, achetés et lâchés, au début des années 80 et jusqu’en 2008, par Gérard Vacassy, attiraient les parents avec enfants. La Guinguette est aujourd’hui un véritable désert l’après-midi. Ce qu’a fait ce particulier, la commune doit pouvoir le faire sans risquer de se ruiner, d’autant que le pêcheur qui attrapait les canards, à la ligne, semble être parti.

Michel Sabatéry


Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.