Hérault tribune : L'actu au quotiden dans tout l'Hérault
Faits divers

Rencontre des réseaux de lutte contre les violences conjugales, le 30 novembre à Sète

TOUR DE FRANCE DE L’ÉGALITÉ DANS L’HERAULT RENCONTRE DES RESEAUX DE LUTTE CONTRE LES VIOLENCES CONJUGALES 30 NOVEMBRE 9H-17H A SETE   Pierre POUESSEL, préfet de l’Hérault, (re)mobilise les actrices et les acteurs de terrain, mais aussi l’ensemble de la population héraultaise en faveur de l’égalité entre les femmes et les hommes, autour d’une journée […]

TOUR DE FRANCE DE L’ÉGALITÉ DANS L’HERAULT RENCONTRE DES RESEAUX DE

LUTTE CONTRE LES VIOLENCES CONJUGALES 30 NOVEMBRE 9H-17H A SETE

 

Pierre POUESSEL, préfet de l’Hérault, (re)mobilise les actrices et les acteurs de terrain, mais aussi l’ensemble de la population héraultaise en faveur de l’égalité entre les femmes et les hommes, autour d’une journée sur la lutte contre les violences conjugales.

L’égalité entre les femmes et les hommes a été consacrée Grande cause nationale par le Président de la République et la lutte contre les violences faites aux femmes est devenue une priorité absolue de cette grande cause.

Le tour de France de l’égalité a été lancé le 4 octobre dernier par le Premier ministre et la secrétaire d'État chargée de l’égalité entre les femmes et les hommes. L'ambition de ce Tour de France de l’Egalité est de recueillir la parole des hommes et des femmes sur l’égalité au quotidien, les difficultés rencontrées et de faire émerger les bonnes pratiques. Le tour de France de l’Egalité se conclura le 8 mars 2018, journée internationale des droits des femmes par l’annonce des priorités thématiques annuelles de la grande cause nationale du quinquennat.

L’engagement de l’Etat dans la lutte conte les violences faites aux femmes

La forme la plus courante des violences subies par les femmes est la violence infligée par leur partenaire intime. En 2016 en France, 225 000 femmes se sont déclarées victimes de violences de la part de leur conjoint ou ex-conjoint. Moins d’une sur 5 a déposé plainte. 123 femmes ont été tuées par leur partenaire ou ex-partenaire en 2016. Ces violences ne sont pas des incidents de la vie privée mais un véritable fait social qui met en cause quotidiennement l’égalité entre les femmes et les hommes.

L’Hérault n’est pas épargné par ce phénomène grave qui traverse toute notre société, touche tous les milieux et tous les âges. En 2016, plus de 500 femmes victimes de violence au sein du couple ont été accueillies par les associations spécialisées et plus de 1000 femmes victimes de violence ont été prises en charge par les intervenantes sociales police et gendarmerie de notre département. 4 femmes ont été tuées par leur conjoint ou ex-conjoint.

Les 9 réseaux locaux interprofessionnels de lutte contre les violences conjugales de l’Hérault rassemblent des gendarmes, des policiers, des travailleurs sociaux, des professionnels de santé, des avocats… qui se forment en continu et travaillent de concert quotidiennement pour améliorer la prise en charge des victimes de violences conjugales. Ils se réunissent ce 30 novembre pour une journée de sensibilisation sur ce thème des violences faites aux femmes. Ces rencontres sont intégrées dans le tour de France de l’égalité. Elles permettront de partager des constats sur les violences faites aux femmes et des bonnes pratiques pour lutter contre ce phénomène. Conférences débats et ateliers thématiques sont au programme de cette journée.

Retrouvez l'ensemble des actions départementales sur une carte interactive, régulièrement alimentée : http://www.egalite-femmes-hommes.gouv.fr/franceegalite/tour-de-france-de-legalite-la-carte-des- ateliers-departementaux/ 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Météo de l'Hérault
Jeux concours

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.