Hérault tribune : L'actu au quotidien dans tout l'Hérault

Sauvegarder le patrimoine bessanais.

 Un carnaval qui n'est pas organisé sur le village, ça n'a rien de dramatique.…

 Un carnaval qui n’est pas organisé sur le village, ça n’a rien de dramatique. Les Bessanais peuvent toujours voir passer les carnavals organisés par les villages voisins (Vias, Florensac, Agde, etc). Et, avec un peu de chance, Bessan trouvera, un jour, un élu-locomotive pour accrocher des wagons-associatifs ou autres. En ce qui me concerne, j’ai 500 photos de carnaval qui ne demandent qu’à être projetées à cette occasion. De quoi rappeler de bons souvenirs.

Si l’abandon provisoire de carnaval n’est pas dramatique, il en est tout autrement dès qu’il s’agit du patrimoine. Le moindre retard, la moindre négligence peuvent avoir des conséquences définitives.

J’ai déjà parlé des fontaines du 19 ème, détruites ; du volcan des Monts-Ramus, arrasé ; du moulin sur l’Hérault (1270), massacré puis laissé à l’abandon ; des archives communales, brûlées en 1995, etc, etc. Mais ce ne sont là que les points les plus marquants.

Chaque jour, une partie du patrimoine bessanais disparait de façon irréversible. Et parmi ce patrimoine, des photos et films qui sont jetés lors de déménagements, ou que des héritiers jettent après le décès de parents. Il suffit de demander à monsieur Cléophas la quantité de documents qu’il a trouvés dans les décharges.

Vers 1987, je fus contacté par un Bessanais. Il vendait au prix du kg de fer, les outils de l’ancienne carrière Zarroca (wagonnet, rail, masses, ciseaux), de quoi meubler une pièce de la future maison du patrimoine.  Refus du maire. Terminé.

2001, un Bessanais donne à la commune une tonne d’outils de la vigne que monsieur Pépin me demande de transporter avec mon camion, jusqu’aux ateliers municipaux (je ne faisais alors plus partie de la municipalité). Où sont passés ces outils de la vigne ?   

En 36 ans, j’ai collecté, chez les Bessanais, environ 50 000 photos, et réalisé avec Bernard Vidal des centaines de films. But : organiser pour les Bessanais projections et expositions ; Mais surtout, archiver ce patrimoine image pour la future maison du patrimoine (promise sous 5 municipalités), afin que les générations futures puissent en profiter. 

D’autres documents, tout aussi nombreux, sont à collecter, scanner, corriger, archiver. Chaque image sera un trésor pour les générations futures. Vous ne pouvez pas imaginer le nombre de Bessanaises et Bessanais qui m’ont remercié avec des larmes dans les yeux, simplement pour avoir mis quelques films et photos sur le blog.

En 36 ans, nous avons usé quatre appareils photos, deux ordinateurs, une imprimante, un scanner, une caméra super 8, un camescope HI8 ; Je parle là du seul matériel m’appartenant. Il faut rajouter une caméra et un projecteur 8mm de Bernard Vidal. Et tout le matériel de l’association vidéo. En ce qui me concerne, j’estime que j’ai sufisamment dépensé pour les Bessanais. En ce qui concerne l’association, il n’y a plus ni matériel en état de marche, ni trésorerie. Alors à vous de voir.
 
NB : Salut Joseph. Tu as été très têtu lorsque tu as demandé que soit réalisé un débarcadère sur l’Hérault, et c’est finalement une bonne opération. Tu comprendras que je sois aussi têtu lorsqu’il s’agit de se battre pour le patrimoine bessanais.


Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.