Hérault tribune : L'actu au quotidien dans tout l'Hérault

SECURITE ROUTIERE - Refuser la priorité à un piéton coutera désormais 6 points !

6 points pour un refus de priorité à un piéton !C'est officiel depuis ce…

6 points pour un refus de priorité à un piéton !

C'est officiel depuis ce mardi 18 septembre, date d'un décret instaurant notamment un durcissement des sanctions pour les “refus de priorité” aux piétons et élargissant le recours aux éthylotests antidémarrage (EAD). 

Aprés l'abaissement de la limitation de vitesse à 80 km/h sur les routes secondaires, de nouvelles mesures voient donc le jour. 

Un refus de priorité désormais durement sanctionné 

Un automobiliste se verra désormais retiré six points, au lieu de quatre actuellement, s'il ne cède pas le passage à un piéton “s'engageant régulièrement dans la traversée d'une chaussée ou manifestant clairement l'intention de le faire”. La constatation de cette infraction peut par ailleurs se faire par simple vidéo-verbalisation. 

519 piétons tués en 2017

Pour la Sécurité routière, cette mesure vise à réduire la mortalité des piétons. En 2017, 519 personnes ont été tuées dans un accident et plus 11 000 ont été blessés.

Une autre mesure vise à étendre le recours aux éthylotests antidémarrage(EAD), pour lutter contre l'alcoolémie au volant. Au 1er janvier 2019, toute personne interceptée avec une alcoolémie supérieure à 0,8 g/l et inférieure à 1,8 g/l sera “éligible” à ce dispositif, branché sur le circuit d'alimentation du véhicule et dans lequel il doit souffler pour pouvoir démarrer. 

Des véhicules équipés d'Ethylotests Anti Démarrage 

Autre mesure phare pour la prévention routière, la mise en place d'EAD.

A partir du 1er janvier 2019, toute personne interceptée avec une alcoolémie supérieure à 0,8 g/l et inférieure à 1,8 g/l sera « éligible » à ce dispositif, branché sur le circuit d’alimentation du véhicule et dans lequel l'automobiliste devra souffler afin de pouvoir démarrer.

En cas de conduite en état d'ivresse et au lieu de voir son permis suspendu, le contrevenant pourra être autorisé, par décision préfectorale, à continuer à conduire des véhicules équipés d'EAD.

Le coût de l''installation du dispositif ( environ 1 200 euros environ ou location de 100 euros par mois) sera à sa charge.

Eviter le déclassement causé par la perte du permis

L'objectif est d'éviter le déclassement causé par la perte du permis, notamment pour aller travailler. L'EAD est un outil reconnu contre la récidive d'alcool au volant. On espère qu'en développant l'usage, son prix baisse et amorcer ainsi un cercle vertueux“, précise Emmanuel Barbe, le délégué à la sécurité et à la circulation routières.

D'ici sa généralisation l'an prochain, cette mesure sera expérimentée dans six départements (dont le Finistère et la Réunion) “afin d'affiner le dispositif et les procédures“, a-t-il précisé.

En 2017, les routes françaises ont tué 3 456 fois contre 3 477 fois en 2016, soit une baisse de 1,2 %.
Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.