Hérault tribune : L'actu au quotiden dans tout l'Hérault.
Faits divers / Insolite

SETE - Discours Saint Louis 18 août 2016 par François COMMEINHES Maire de Sète et Sénateur de l'Hérault

Mesdames, Messieurs, Quelle formidable aventure humaine que celle de notre Ile Singulière, finalement si jeune, et si riche d’histoire pourtant.  Cette année est particulière, où nous fêtons les 350 ans du Port et de la fondation de notre Ville. A leur tour, nos valeureux chevaliers de la tintaine vont célébrer cet anniversaire, qui est le […]

Mesdames, Messieurs,

Quelle formidable aventure humaine que celle de notre Ile Singulière, finalement si jeune, et si riche d’histoire pourtant. 

Cette année est particulière, où nous fêtons les 350 ans du Port et de la fondation de notre Ville.

A leur tour, nos valeureux chevaliers de la tintaine vont célébrer cet anniversaire, qui est le leur aussi : n’est-ce pas un certain 29 juillet 1666 qu’eut lieu, ici à Sète, le premier tournoi de joutes languedociennes ?

Vous le savez, comme de nombreux sétois, j’ai à cœur de transmettre le patrimoine vivant, qui, en un peu plus de 3 siècles, a forgé l’identité de notre ville, si vivante, si bouillonnante, populaire au sens noble du terme, volubile, fière de sa singularité.

Une singularité qui se fait d’ailleurs remarquer bien au-delà de notre territoire depuis quelques temps : jamais Sète n’a été autant plébiscitée, pour sa vitalité et sa particularité ! Dans un monde de plus en plus uniforme et sans saveur, certains  n’hésitent pas à comparer notre ville au village gaulois d’une célèbre bande dessinée, résistant au conformisme, conservant fièrement son authenticité, son caractère bien trempé, tout en étant accueillante de nature et, toujours, tournée vers le monde, tournée vers demain, avant-gardiste sur bien des sujets.

Il y a 350 ans donc, le Cap de Cette, presqu’île sauvage et quasi désertique, mettait au monde des jumeaux : la ville et son port.

Bien que des compétences, depuis, aient scindé juridiquement cette gémellité, dans les cœurs des sétois, il n’en est rien. Et voilà, pour chacun d’entre nous, ce que représentent ville et port : notre lieu de vie à nul autre pareil, formant Sète, ce premier chaînon de notre existence, si cher à Paul Valéry. Que tout sétois garde en son cœur, et vers lequel, si la vie l’en a éloigné, il lui tarde de revenir.

Oui, ville et port ne font qu’un, et dépendent l’un de l’autre. N’en déplaise aux chagrins qui tenteraient de les distinguer.  Sète, sans son port, n’aurait pas le même rayonnement, la même vibration. Et le port, sans le dynamisme, la vitalité et le soutien de sa ville, ne serait pas ce qu’il est.

Voilà pourquoi, en cette année fêtant leurs 350 ans de vie, j’ai tenu, telle une évidence, à  ce que cette Saint-Louis rende hommage au Port de Sète Sud de France, en demandant à son président, Monsieur Marc Chevallier, d’être notre invité d’honneur.

Monsieur Chevallier, l’histoire de votre famille est ancrée dans les eaux de Sète depuis 3 générations.

Votre grand-père, Jean, débarque en Ile Singulière en 1894, et implante l’entreprise familiale de fabrication de futs de vin.

L’homme tombe amoureux de notre cité… et d’une de ses habitantes, Madame Marguerite Fondère, votre grand-mère, dont une de nos rues porte le nom de famille.

Votre père, Louis, axe le développement de la société vers le transport maritime, et investit dans les aménagements portuaires.

Atteint par ce même virus des horizons marins, guidé par ce bel esprit qui caractérise les gens de mer, vous hissez le pavillon de l’établissement Chevallier au niveau international, véhiculant l’image de Sète bien au-delà de ses frontières.

Vous, qui vous décrivez modestement tel « un petit armateur de province », avez été nommé aux plus hautes fonctions : administrateur – et président pour la région Languedoc Roussillon- de l’Institut Français de la Mer, membre du Conseil Economique Social et Environnemental, la liste énumérant vos engagements est longue, et vous a valu d’entrer à l’Académie de Marine et de recevoir la médaille d’Officier de la Légion d’honneur.

Président –bénévole- de l’Etablissement Public Régional de Sète Port Sud de France, vous êtes l’instigateur de l’essor spectaculaire de celui-ci.

Pour vos actions, toujours menées dans un état d’esprit positif, collaboratif, entreprenant, droit, laissez-moi vous remercier chaleureusement.

A une époque où tentent de régner l’individualisme, les polémiques politico-politiciennes, et, bien plus grave encore, face à des actes d’une violence inouïe prodigués par des terroristes fanatiques, seule l’union des volontés constructives fera la force, et sera la garantie d’un avenir prospère et serein.

Ainsi, économiquement, socialement, plus que jamais, tous les acteurs de notre bassin de vie se doivent de coopérer en bonne intelligence. Comme nous y invitait Paul Valéry : Mettons en commun ce que nous avons de meilleur, et enrichissons-nous de nos mutuelles différences !

La ville de Sète et L’Etablissement Public Régional du Port de Sète Sud de France sont exemplaires en la matière, guidés par une même passion, la seule qui m’anime et qui vous anime Monsieur Chevallier : celle de notre territoire, de son passé, de son avenir.

Voilà décrit en quelques mots, l'esprit de cette Saint-Louis 2016 : des valeurs partagées de respect et de fraternité, à l’image de nos vaillants jouteurs, qui, cette année encore, feront vibrer le Cadre Royal, pour le plus grand bonheur de tous. Un grand merci à eux pour ces moments uniques, nous rassemblant dans une même ferveur et joie de vivre, comme nous aimons tant le faire, ici, à Sète. Et comme nous continuerons de le faire, tant notre tradition est vivante, se renforçant de son passé et s’enrichissant de ses lendemains. Ainsi, cette année, les 40 ans de l’Ecole de Joutes prouve encore une fois qu’à Sète l’Histoire a de l’avenir. C’est ce que nous démontrerons tout à l’heure les petits jouteurs lors du tournoi sur chariots. 

Dans quelques secondes, la 274° édition de la Saint-Louis sera ouverte : dans le contexte difficile que nous connaissons, son organisation a demandé une attention  extrêmement rigoureuse. Que tous ceux qui ont œuvré, et qui pendant 5 jours vont travailler d’arrache pied, -partenaires associatifs, privés, services publics et bien sur tous les agents de notre collectivité- pour que cette Saint-Louis puisse avoir lieu, en soient vivement remerciés.

Que la fête soit belle,

Je déclare ouverte la 274° édition des fêtes de la Saint-Louis.

 

 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Météo de l'Hérault
Jeux concours

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.